Granola très très gourmand, à la compote & huile de noisette

Je vous partage ici mon dernier granola fait maison tout ce qu’il y a de plus gourmand et de plus complet. Vous pouvez bien évidemment remplacer un oléagineux par un autre de votre choix, un fruit sec par un autre aussi… c’est tout l’avantage des granolas, les associations et mariages peuvent se décliner à l’infini !!

Pour 1,3kg de granola environ (ben oui comme ça se conserve très bien j’ai fait la dose ici !!!) :

500g de flocons d’avoine ici de gros calibre mais c’est selon votre goût et choix
20g de graines de lin
20g de graines de tournesol
20g de graines de courge
30g de miel de votre choix
100g de compote de pommes sans sucres ajoutés
40g d’huile de noisette
5g d’huile de sésame
1 pincée de fleur de sel
Fruits secs et oléagineux (de votre choix) :
205g de cacahuètes non salées
100g de noisettes grossièrement concassées
50g d’amandes grossièrement concassées
110g de figues sèches coupées en petits morceaux
110g de dattes dénoyautées coupées en petits morceaux

Préchauffez le four à 150°C.

Mélangez dans un grand saladier tous les ingrédients, sans les fruits secs et oléagineux, dans l’ordre indiqué, avec une cuillère à soupe puis à la main si besoin. Quand les ingrédients « liquides » sont bien répartis, ajoutez les fruits secs et oléagineux grossièrement concassés et incorporez-les délicatement. 
Si vous souhaitez vraiment obtenir de grosses pépites pour votre granola ajoutez un peu de liquide (compote et huile) car ici vous obtiendrez plus un granola « friable » non amalgamé mais je préfère comme cela pour saupoudrer sur mes yaourts.
Versez le tout sur une grande plaque couverte de papier sulfurisé ou d’un silpat et égalisez le tout.
Enfournez pour environ 40/45 minutes en remuant au moins à mi-cuisson et plus si le mélange brunit. Le granola doit être bien doré. 

Laissez refroidir puis transvasez dans des contenants hermétiques (gros pots à confiture ou tupperware). Conservez au frais ou dans un endroit frais et sec.
Ce granola a l’avantage de se conserver vraiment longtemps sans risque (plusieurs mois, mais pas sure qu’il ai le temps d’en arriver jusque là tant il est gourmand).

Petits fondants cacao & courge butternut (& peanut butter pour les amateurs)

Des petits fondants bien gourmands dans lesquels vous ne devinerez jamais qu’il s’y cache de la courge butternut. Et si !! Et celle-ci remplace notamment la matière grasse ici alors foncez !

Pour 3 fondants :

100g de courge cuite (dans l’eau bouillante) réduite en purée
1 oeuf
25g de farine
1cc de levure
15g de poudre d’amande
8g de cacao amer
10g de cassonade
20g de pépites de chocolat
3cc de beurre de cacahuète

Préchauffez le four à 180°C.

Ecrasez la courge butternut cuite à la fourchette et ajoutez-y l’oeuf. Incorporez ensuite la farine, la poudre d’amande le cacao et la levure. Terminez en ajoutant les pépites de chocolat et mélangez.
Répartissez la préparation dans des moules à muffins en silicone, et pour les plus gourmands ajoutez un cuillère à café de beurre de cacahuète sur le dessus de chaque muffin. Enfournez pour 12 minutes environ (cela dépend du four et de la consistance souhaitée, pour moi c’était bien fondant comme j’aime).
Dégustez tiède c’est un délice.

Tarte rustique vegan cacao, banane, noisette, gingembre

La gourmandise n’a pas de fête ou de calendrierà respecter, c’est toute l’année ! Alors juste après Noël nous avons continué à être gourmandes avec ma maman.
Quelques bananes mûres à écouler, une recette de tarte rustique qui fonctionne toujours, en version vegan et riche en saveurs et épices ici. Je l’avais dégoté sur le blog de Noyau & Pépin de Poh’ et je ne regrette pas de l’avoir réalisée.

Le résultat : une super bonne tarte qui nous a fait quelques desserts gourmands mais plutôt sains. A déguster légèrement tiède elle est bien meilleure, et toute fraîche à la sortie du four c’est une délice !

Pour une grande tarte (environ 6 à 8 parts selon votre appétit et surtout gourmandise) :
Pour la pâte à tarte :
70g de farine blanche bio
50g de farine de sarrasin
30 de fécule de maïs
25g de purée de noisettes
10g d’huile de coco
10g de sucre muscovado
1 pincée de vanille en poudre. Grosse pincée de vanille en poudre
1 pincée de sel
50g de crème d’amande
20g de lait végétal (amande ici)
Pour la couche de garniture Noisette-Cacao :
60g de noisettes réduites en poudre
15g de sucre de coco
28g de cacao en poudre (pur, non sucré)
1 grosse pincée de vanille en poudre
40g de lait végétal (amande ici)
Pour la couche de bananes :
380g de bananes mûres à point (3 bananes environ)
« Sirop » au Gingembre :
2cs + 1cc de jus de citron
1cc rase de gingembre moulu
Topping :
1 poignée de noisettes concassées

Commencez à préparer la pâte sablée à la noisette.
Versez tous les ingrédients secs (farines, fécule, sucre, vanille, sel) dans un saladier. Mélangez le tout avec une fourchette pour obtenir une poudre homogène.
Faites fondre l’huile de coco à feu doux dans une petite casserole ou au micro-onde. Une fois liquide, ajoutez-y la purée de noisettes. Mélangez pour obtenir une matière grasse lisse et homogène.
Versez la préparation dans le saladier, sur les ingrédients secs. Mélangez d’abord à la fourchette puis ensuite à la main : du bout des doigts, un peu comme pour faire un crumble, jusqu’à obtenir une pâte sableuse homogène.
Ajoutez ensuite la crème et le lait végétal progressivement, en 3 ou 4 fois : voyez la consistance de la pâte et lorsque celle-ci vous semble souple mais pas collante n’ajoutez plus de lait. A chaque ajout, creusez un puits au centre du mélange et versez-y le lait. Mélangez le tout à pleines mains, jusqu’à obtenir une boule de pâte bien homogène. Compactez-la entre vos mains pour qu’elle soit dense et compacte.
Laissez reposer le temps de préparer la suite, à température ambiante. 

Préparez maintenant la garniture noisette/cacao.
Dans un saladier, mélangez ensemble les ingrédients secs (sauf le lait). Ajoutez-y ensuite le lait végétal. Mélangez le tout avec une spatule, jusqu’à obtenir une crème épaisse (texture type pâte à tartiner) bien homogène.

Préchauffez le four à 180°C.
Posez votre boule de pâte au centre d’une feuille de papier cuisson. Aplatissez-la d’abord avec les mains pour obtenir une sorte de galette épaisse. Si jamais les bords de la pâte se cassent un peu lorsque vous appuyez, ressoudez-les au fur et à mesure avec vos doigts.
Déposez ensuite du film alimentaire par-dessus (pour éviter que ça colle), puis étalez-la au rouleau à pâtisserie pour obtenir une pâte de quelques millimètres d’épaisseur. Encore une fois, pensez à reconstruire un peu les bords de la pâte s’ils se sont cassés.
Retirez le film alimentaire puis transférez la feuille de papier cuisson sur une plaque de four.
Étalez uniformément la garniture noisette/cacao sur la pâte, en laissant une bordure de quelques centimètres tout autour.

Coupez les bananes en deux dans le sens de la longueur, puis disposez-les joliment sur la garniture.
Préparez le « sirop » en mélangeant le gingembre avec le jus de citron. Versez ce jus sur les bananes : allez-y très progressivement avec une petite cuillère, pour qu’il soit bien réparti partout (à la dégustation, on ne veut pas tomber sur un gros « pâté » de gingembre).
Pour finir, parsemez quelques noisettes concassées sur le dessus.
Attention à bien verser le sirop de gingembre AVANT de répartir les noisettes. Autrement, le jus de citron versé sur les noisettes risquerait de les faire brûler à la cuisson.

Enfournez à mi-hauteur pour 30 à 35 minutes.
A la sortie du four, laissez tiédir quelques instants avant de découper en parts et déguster.
Servie juste tiédie, fraîchement préparée, c’est là que cette tarte est la meilleure ! 

Cake moelleux à la courge butternut, clémentine, pistaches & graines de courge

Vous commencez à me connaître et à savoir que j’adore mettre des légumes (et tout ingrédient pas très « basique » pour un dessert) dans mes desserts. Déjà parce que ces derniers apportent des goûts et des textures bien particuliers, et ensuite parce qu’ils permettent parfois de substituer un autre ingrédient (la matière grasse, les oeufs, le sucre…). Ici une version avec de la courge butternut, qui pourrait être remplacée par du potimarron aussi (je suis moins fan du potiron et de la citrouille qui ont beaucoup moins de goût et texture que ces deux derniers cucurbitacées), et qui se marrie à merveille avec le parfum de la clémentine – que vous pouvez tout à fait remplacer par de la mandarine qui aura d’ailleurs encore plus de goût, mais au moment où j’ai réalisé la recette elles n’étaient pas encore sur les étals des primeurs. 

J’ai fait goûter ce cake à au moins 6 ou 7 « testeurs » différents, certains becs sucrés et d’autres pas du tout, certains curieux et d’autres très traditionnels… et à chaque fois le verdict a été le même : « C’EST TROP BON !!! Qu’as-tu donc bien mis dans ce cake ?? »
Certains ont pensé à la carotte, d’autres à l’orange, mais personne n’a finalement deviné ses ingrédients, mais une chose est sure tous ont dévoré ce gâteau. Alors, si avec ces arguments vous ne vous laissez pas tenter c’est que vous n’êtes décidément pas « courge » ! 🙂

Pour un moule à cake (8 à 12 tranches) : 

250g de courge butternut cuite (270g environ à cru)
2 oeufs
60g de cassonade
15g de miel
30g d’huile de coco
6cL de lait végétal (amande ou soja pour les moins sucrés et forts en goûts)
7cL de jus de clémentine
150g de farine
1 sachet de levure
50g de pistaches torréfiées
20g de graines de courge
1cc de cannelle
1/2cc de gingembre
Pour le sirop d’imbibage :
8g de miel + 5cL de jus de clémentine

Lavez la courge butternut, coupez-la en cube et faites-la cuire à couvert dans une casserole d’eau pendant 15 à 20 minutes environ, jusqu’à que les morceaux soient tendres et s’écrasent à la fourchette. Une fois cuite, égouttez-la, retirez la peau et écrasez-la en purée à l’aide d’une fourchette ; si vous voulez vraiment une purée lisse passez-la au mixeur, mais pour un côté plus rustique j’aime qu’il reste quelques petits morceaux. 

Préchauffez le four à 180°C.

Battez les oeufs avec la cassonade et le miel. Ajoutez l’huile de coco fondue et le lait végétal. Mélangez bien. Ajoutez 7cl de jus de clémentine et les épices. Rajoutez enfin la farine et la purée de courge. Mélangez bien à nouveau avant de rajouter les pistaches et les graines de courge.
Versez l’appareil dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pour 35 à 40 minutes environ. Le cake est cuit lorsque la pointe d’un couteau ressort tout juste humide lorsque vous le piquez.
Pendant la cuisson, préparez le sirop en faisant fondre le miel avec le jus de clémentine dans une petite casserole. Laissez frémir juste 2 minutes avant de versez sur le cake encore chaud. 
Dégustez le cake tiède ou refroidi. Celui-ci se conserve 2 à 3 jours bien emballé dans du filme alimentaire.

Fondantissimes vegan au chocolat & papate douce à la purée d’amande

Oui je sais ce que vous allez dire… j’ai déjà un million de recettes de fondant, coulant, brownie au chocolat et un millier de au chocolat & patate douce. Mais c’est parce que je ne m’en lasse pas d’en manger !!!
Alors voici les petits derniers, vegan, avec de la purée d’amande & poudre d’amande ; à la sortie du four ils sont tout simplement (comme je l’ai écrit dans le titre) FONDANTISSIMES. Foncez les yeux fermés.

Si vous les laissez refroidir la texture n’est plus du tout la même car ils durcissent et on obtient plus une texture de ganache, c’est bon aussi, mais je préfère tellement tiède, donc un conseil glissez-les 2 ou 3 fois 5 secondes au micro-onde pour les réchauffer avec de les déguster.

Pour 4 petits fondants :

140g de patate douce cuite (dans une casserole d’eau bouillante)
100g de chocolat noir 64% 
5g de sirop d’agave
8g de flocons d’avoine mixés 
10g de poudre d’amande
20g de purée d’amande

Préchauffez le four à 180°C.
Réduisez en purée la patate douce (à la fourchette pour moi). Ajoutez-y les flocons d’avoine mixés et la poudre d’amande.
Faites fondre le chocolat au micro-onde. Ajoutez-y le sirop d’agave et la purée d’amande. Versez ce mélange sur la préparation à la patate douce et mélangez.
Répartissez dans 4 moules à muffins (en silicone ici) et enfournez pour 10 minutes.
Dégustez dès la sortie du four ou un peu tiédis.

Spritz sans sucre raffiné ni beurre

Et voici les petits derniers de « café gourmand » de Noël. Vous connaissez certainement tous les délicieux spritz que je ne me lasse pas de faire et surtout de dévorer !! Mais ces biscuits sont loin d’être très sains avec surtout pas mal de beurre. J’avais découvert une version un peu plus saine sans beurre, sur le blog Healthyfoodcreation, que je m’étais noté de tester prochainement, c’était donc l’occasion. Au final on obtient de bons petits biscuits sablés, mais qui pour moi n’égalent et ne ressemblent pas aux spritz (si c’est ce que l’on s’attendrait à manger). Donc recette à conserver mais à renommer 🙂

Pour une vingtaine de petits biscuits :

1 oeuf
35g de sucre de fleur de coco
50g d’huile de coco fondue (ou noisette)
40g de purée de noisette (ou amande ou cajou)
150g de farine blanche
50g de farine de petit épeautre
une pincée de sel

Préchauffez le four à 160°C.

Mélangez l’oeuf et le sucre. Ajoutez ensuite l’huile et la purée d’amande et mélangez. Incorporez enfin les farines et le sel et pétrissez la pâte à la main, jusqu’à obtenir une pâte consistante.
Pour le montage, soit vous disposez d’une poche à douille et voulez former de jolis biscuits en forme de spritz, soit comme moi formez simplement des boudins de pâte entre vos mains, et déposez-les sur un silpat sur la plaque du four. Enfournez pour 12 minutes environ.
Laissez refroidir et conservez dans une boîte hermétique.

Mousse au chocolat vegan

Voici donc une autre composante du« café gourmand » de Noël : une mousse au chocolat vegan. Ce n’est pas celle que j’avais l’habitude de faire jusqu’à maintenant, qui est uniquement à base de jus de pois chiche et de chocolat, ici elle est un peu plus souple grâce à l’ajout de crème végétale. C’était encore un délice ; bien chocolatée et donc peu sucrée, elle n’a pas tant plu aux amateurs de sucre ; vous pouvez remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait si vous voulez plaire aux plus jeunes ; mais pour moi il n’y a pas photo c’est au chocolat noir qu’elle doit être !

Pour une dizaine de verrines (n’hésitez pas à diviser les quantités par deux) : 

300g de chocolat noir (ici 64%, vous pouvez opter pour du 52% pour un côté un peu plus sucré)
100mL de crème végétale (amande ici)
210g de jus de pois chiche

Cassez le chocolat et faites-le fondre au bain-marie ou au micro-onde. Ajoutez ensuite la crème, mélangez et versez la ganache obtenue dans un saladier.
Fouettez le jus de pois chiche au batteur comme pour monter les blancs d’oeufs en neige. Vous devez obtenir une belle meringue blanche et épaisse. Ajoutez-la en trois fois à la ganache au chocolat à l’aide d’une spatule souple.
Répartissez dans des verrines et réservez au frais au moins 2 heures.

Pain d’épices à la mélasse

Je dois vous avouer que je suis très très en retard dans mes publications !! Pour ceux qui me suivent de manière régulière, vous devez vous en doutez un peu car je n’ai rien publié depuis presque 2 mois !
Alors pour les quelques recettes qui vont suivre je vais vous proposer mes desserts de Noël, oui il serait temps me direz-vous ! Pour cette année nous avions opté pour un dessert en mode « café gourmand », que j’ai décliné avec une mousse au chocolat vegan, un pain d’épices et des petits biscuits façon spritz « sain », mais aussi les fameux croissants de lune qui font toujours autant fureur !

Je ne vous avais pas proposé de recette de pain d’épices en 2020, alors je me rattrape ici avec une recette, pas totalement vegan car j’ai remplacé une partie de la mélasse initialement prévue par du miel, pour avoir tout de même ce bon et vrai goût du pain d’épices.
Le résultat : un pain d’épices très moelleux et riche en épices.
Ce n’était pas prévu dans la recette initiale, mais comme j’aime vraiment les pains d’épices très moelleux, j’ai décidé de faire un petit sirop d’imbibage ; celui-ci reste optionnel évidemment.

Un conseil : réalisez ce pain d’épices un à deux jours avant de le déguster afin que les épices diffusent bien et parfument tout le cake.

Pour un moule à cake :

150g de farine bio 5 céréales
100g de farine bio de blé T65
1 sachet de levure
20g de sucre complet
1cs bombée d’épices à pain d’épices
1cc de cannelle
85g de mélasse
50g de miel bio (de fleur de votre choix selon vos goût)
220g de lait d’amande (ou autre lait végétal, mais j’aime le lait d’amande en cuisine car il est peu sucré)
1 zeste d’orange bio + le jus d’une demie-orange
Pour le sirop :
10cL d’eau + le jus de la demi-orange restante + 1/2cc de mélasse + 1/2cc d’épices à pain d’épices

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez ensemble les ingrédients secs. Ajoutez les ingrédients humides et mélangez.
Ajoutez le zeste et le jus d’orange et mélangez de nouveau.
Versez dans un moule à cake et enfournez pour 35 à 40 minutes (35 minutes ont suffi ici).
Pendant la cuisson préparez le sirop en portant à petite ébullition l’eau, le jus d’orange et la mélasse. Réservez.

À la sortie du four « punchez » le pain d’épices avec le sirop tiède (répartissez le sirop sur l’ensemble du cake, en créant de petites incisions dans le cake si besoin pour que le sirop imbibe bien).
Si vous ne désirez pas réaliser de sirop, badigeonnez simplement le pain d’épices, avec un pinceau,  de mélasse.
Laissez refroidir le pain d’épices, puis démoulez-le et emballez-le dans du film alimentaire et un torchon propre au moins jusqu’au lendemain.

Porridge, façon brownie, au beurre d’amande & noix de pécan

Je vous ai fait découvrir une version de porridge salé il y a quelques jours, et voici maintenant une version sucrée, gourmande mais équilibrée et complète. Celui-ci est à préparer au four, vous obtiendrez alors une texture type gâteau/pudding ; mais vous pourriez tout aussi bien le décliner à la casserole pour avoir un porridge un peu plus onctueux et liquide.

Pour 3 petites portions (version dessert ou petit-déj léger) ou une portion plus généreuse (petit-déj de sportif) : 

54g de banane
50g de flocons d’avoine
12g de cacao (environ 3cc)
4g de levure chimique
25g de beurre d’amande smooth MyProtein
150mL de lait d’amande non sucré (ou autre lait de votre choix)
15g de chocolat noir (55% ici) concassé en pépites
10g de noix de pécan torréfiées
15g de beurre d’amande smooth MyProtein pour le coeur + 15 à 30g pour le topping

Préchauffez le four à 180°C.

Ecrasez la banane pour la réduire en purée (plus elle sera mûre plus elle apportera de sucre à votre recette).
Ajoutez les flocons d’avoine, la levure, le cacao, les noix de pécan concassées, le lait et les 25g de beurre d’amande. Mélangez bien jusqu’à obtenir une texture crémeuse, un peu liquide.
Répartissez la pâte dans 3 ramequins et placez au centre de chaque une cuillère à café de beurre d’amande, puis enfournez une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le porridge soit bien cuit mais légèrement moelleux au centre.

Si vous les dégustez dès la sortie du four, ajoutez une cuillère à café de beurre d’amande sur le dessus lorsqu’ils sont tout chauds, sinon vous pourrez les réchauffer en les glissant au four quelques minutes, ou au micro-ondes (mais par à coup de 5sec à la fois pour ne pas les sur-cuire).
Pour les becs sucrés ajoutez un filet de sirop d’agave, miel ou sirop d’érable sur le dessus.

Fondant chocolat et ….l’ingrédient mystère

Une nouvelle version de fondant au chocolat… et oui toujours aussi addicte !! Et toujours curieuse de trouver de nouveaux ingrédients à « cacher » ou à remplacer. Ici c’est un légume que je n’aurai pas soupçonné pouvoir utiliser un jour en pâtisserie que j’ai utilisé, et c’est grâce à Julya66, du blog Mes envies et moi, qui a proposé cette recette sur son compte Instagram. Et le résultat est bluffant et délicieux. Tous ceux à qui j’ai fait goûter ont aimé et n’ont absolument pas trouvé cet ingrédient mystère :-).

Pour 8-10 portions :

1 oeuf
80g de chocolat noir (64% ici) fondu
20g de cassonade
170g de navet cuit
50g de farine de blé
2cc de levure chimique
40g de chocolat concassé en pépites environ (55% de cacao)

Pour la cuisson du navet, à la vapeur ou dans l’eau bouillante ce sera parfait, ils doivent être bien cuits pour se réduire en purée. Egouttez-les bien, puis écrasez en purée.

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez tous les ingrédients et versez la pâte dans un moule à cake ou à manquer (pas trop grand). Enfournez pour une vingtaine de minute en surveillant (j’avais un grand moule à cake ici donc le gâteau était très fin, pour un moule plus petit, le gâteau sera plus épais et aura sûrement besoin de plus de cuisson).
Sortez du four et laissez tiédir.
Dégustez tiède, je trouve cela meilleur avec les pépites de chocolat qui fondent.