Cake pomme-cannelle à l’ancienne

Encore un gâteau aux pommes me direz-vous. Et vous avez raison mais en automne-hiver, on a vite fait le tour entre les pommes, les poires, les bananes, les kiwis. Ah si il y a les kakis quand même, c’est si bon, mais j’avoue ne jamais encore les avoir décliné en dessert.
Ce cake n’a pas fait long feu au boulot lorsque je l’ai ramené à mon équipe de cuisine !!! Délicieusement parfumé à la cannelle, et légèrement caramélisé sur le dessus. Simple et rapide à préparer n’hésitez pas une seconde.
Cake pomme-cannelle à l'ancienne

Pour un moule à cake (8 personnes) :

3 œufs
1 gousse de vanille
50g de sucre
250g de farine
1/2 sachet de levure chimique
140g de beurre fondu
1 pincée de sel
3 pommes
50g de cassonade
4 cuillères à soupe de beurre fondu
1cc de cannelle en poudre

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier battez les œufs, les graines de la gousse de vanille et le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange mousseux.
Ajoutez la farine et la levure en les tamisant, mélangez avec une spatule, puis ajoutez le beurre fondu et le sel et mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et brillante.
Lavez les pommes et épépinez-les, puis coupez-les en fines lamelles. Dans un petit bol, mélangez à la fourchette, la cassonade, le beurre fondu et la cannelle.

Dans un moule à cake (en silicone ici), déposez un fond de pâte à cake, puis une couche de lamelles de pommes et à l’aide d’un pinceau ou d’une cuillère, badigeonnez du mélange à la cannelle.
Recouvrez à nouveau de pâte puis de lamelles de pommes et du mélange à la cannelle.
Enfournez pour environ 35 à 40 minutes (un conseil pas plus car j’ai voulu rallonger juste de quelques minutes et j’ai trouvé cela dommage).

Dégustez tiède ou froid. S’il en reste un peu conservez-le dans de l’aluminium.

Gnocchis de potimarron au parmesan et zestes d’orange, sauce parmesan & lait de soja

Après mes quelques expériences plutôt convaincantes (je trouve) de gnocchis maison, j’ai voulu en tester cette année au potimarron. Le tout rehaussé d’un petit goût d’orange et de 4 épices pour plus de peps !
Voici mes autres recettes de gnocchis maison : gnocchis de patate douce au citron, gnocchis de châtaigne, gnocchis de céleri rave.
Gnocchis de potimarron aux zestes d'orange

Pour une cinquantaine de gnocchis (4 personnes je pense) :

500g de potimarron cuit
2 oeufs
250g de farine blanche
100g de farine de sarrasin
50g de parmesan
le zeste d’une orange non traitée
sel, poivre, 1/2cc de 4 épices
Sauce parmesan pour une petite portion (10 gnocchis) :
10g de parmesan râpé
10cL de lait de soja
sel, poivre

Lavez le potimarron, coupez-le en deux et épépinez-le. Coupez en morceaux.
Faites chauffer une grande casserole d’eau salée et faites cuire les morceaux de potimarron pendant 10 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et s’écrasent en purée. Egouttez bien le potimarron. Pesez ensuite 500g de potimarron cuit et écrasez-les à la fourchette pour réduire en purée. Salez, poivrez et ajoutez le mélange de 4 épices.
Ajoutez les oeufs, le parmesan , les farines, les zestes d’orange coupés très finement et mélangez pour obtenir une pâte homogène mais pas trop collante.

Farinez le plan de travail et farinez-vous les mains. Prélevez un peu de pâte (l’équivalent d’une belle poignée dans la main) et roulez-la sur le plan de travail pour faire un boudin assez fin (1 à 1,5cm de diamètre). Déposez le boudin sur une feuille de papier sulfurisé posée sur une planche. Procédez de même avec le reste de pâte. Placez les boudins au frais, voire au congélateur une trentaine de minutes pour pouvoir découper les gnocchis plus facilement.

Découpez ensuite chaque boudin en gnocchis de 2cm de long environ. C’est à ce moment que vous pouvez choisir de travailler le visuel en faisant les stries sur les gnocchis à l’aide d’une fourchette. Si vous ne voulez pas cuire les gnocchis tout de suite vous pouvez les congeler ; vous les plongerez alors directement congelés dans l’eau bouillante pour les cuire au moment voulu.

Faites chauffer un grand volume d’eau salée. Dès que l’eau boue plongez-y la quantité de gnocchis désirée. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Égouttez-les.
Dans une casserole faites tiédir le lait de soja, ajoutez-y les gnocchis égouttés et le parmesan râpé ; remuez et servez bien chaud avec quelques graines de courges sur le dessus ou des copeaux de parmesan.

Gâteau bicouche aux poires & chocolat

Un gâteau marbré mais aux poires. Très rapide à faire, léger et pas gras du tout vu qu’il n’y a pas une lichette de matière grasse dedans (juste du lait).
Gâteau bicouche chocolat & poire

Pour un moule à cake :

160g de farine
1/2 sachets de levure
2 œufs
200mL de lait
25g de sucre
100g de chocolat noir
3 poires

Préchauffez le four à 180°C.
Lavez les poires, coupez-les en 4, épépinez-les et coupez en grosses lamelles.
Mélangez la farine, la levure et les œufs puis incorporez le lait et le sucre.
Versez 1/3 de la préparation dans un moule à cake (en silicone).
Répartissez les poires sur cette première couche de pâte.
Ajoutez le chocolat fondu (au micro-onde) au reste de la pâte et versez ce mélange sur les fruits.
Enfournez 45 minutes. Retournez le gâteau dans un plat et dégustez tiède ou froid.
Conservez bien le gâteau dans de l’aluminium pour qu’il ne dessèche pas.

Gâteau moelleux aux pommes, ricotta, amande, noisette

Un gâteau aux pommes oui mais pas n’importe lequel : sans beurre ni crème, la matière grasse est apportée par la purée de noisette et la ricotta. Quant aux farines j’ai fait un mix farine blanche et farine de sarrasin.
Le résultat : un gâteau moelleux mais léger, parfumé, un rien gourmand avec les noisettes concassées et les quelques pépites de chocolat sur le dessus.
Je ne vous en dis pas plus, à vous de tester, ce n’est que du bonheur. Et j’oubliais, la recette est très largement inspirée de celle de Lyne, avec ses photos toutes plus alléchantes les unes que les autres je n’ai su résister bien longtemps.
Gâteau moelleux aux pommes, ricotta, amande, noisette

Pour 6-8 personnes :

100g de farine blanche
80g de farine de sarrasin
70g de poudre d’amande blanche
30g de fécule de maïs
1/2cc de bicarbonate de soude
2cc rases de levure chimique
3 et 1/2 pommes (voire 4 pour ne pas en perdre)
1cs de cannelle en poudre
250g de ricotta
2 oeufs
30g de cassonade
30g de purée d’amande blanche
35g de noisettes concassées pour le dessus
2cs pleines de chocolat noir concassé en pépites

Dans un saladier, mélangez les farines, la poudre d’amande, la fécule de maïs, le bicarbonate de soude et la levure. Mélangez brièvement avec une cuillère en bois. Réservez.
Lavez les pommes, et coupez-en 3 en petits dés après avoir ôté le trognon. Mélangez-les en les enrobant de la cannelle en poudre. Réservez.

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un autre saladier, fouettez la ricotta et les oeufs. Ajoutez le sucre et la purée d’amande et mélangez.
Incorporez les dés de pommes épicés aux farines en mélangeant bien le tout.
Versez ensuite les farines mélangées aux dés de pomme sur la préparation à base de ricotta. Mélangez bien afin que les fruits soient répartis uniformément dans la pâte.
Versez la pâte dans un moule à manquer (en silicone ici). Coupez la (demi) pomme restante en fines tranches et enfoncez-les légèrement à mi-hauteur dans la pâte.
Parsemez les pépites de chocolat et les noisettes concassées.
Enfournez pendant 40 minutes environ. Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau en l’enfonçant délicatement dans le gâteau. Elle doit en ressortir sèche.
Laissez tiédir avant de le démouler et dégustez tiède ou froid.

Soupe de potimarron à l’orange

Je n’ai pas encore fait beaucoup de soupes cette année alors que j’adore ça. Et je n’ai pas partagé avec vous les deux dernières que j’ai préparées parce que je n’avais pas noté les quantités : une première, complètement improvisée, avec des châtaignes fraîches et des lentilles, parfaite pour affronter le froid et l’hiver ; la seconde était un velouté de potiron au lait de coco, réalisée avec un potiron récupéré dans le potager de mon lieu de travail.
Et voici donc ma dernière réalisation, avec des restants de potimarron utilisé pour faire des gnocchis maison et le jus d’une orange.
Soupe de potimarron à l'orange

Pour 2 bols :

250g de potimarron cuit dans de l’eau salée avec un demi oignon émincé
30cL d’eau de cuisson du potimarron
le jus d’1/2 orange
sel, poivre

Lavez le potimarron, épépinez-le et coupez-le en dés. Faites le cuire à petits bouillons dans une casserole d’eau avec un demi oignon émincé. Egouttez-le en réservant au moins 30cL d’eau de cuisson.
Replacez le potimarron dans la casserole, ajoutez le jus d’orange et 30cL d’eau de cuisson et mixez jusqu’à obtenir un velouté. Salez et poivrez.
Réchauffez sur feu doux pour servir bien chaud.

Banana bread aux noix et farine de sarrasin

Je vous ai déjà proposé plusieurs banana bread, mais je pense que je n’aurais jamais fait le tour de toutes les recettes qui peuvent exister. En voici donc une nouvelle, légère avec comme seule matière grasse de l’huile, et une petite touche de farine de sarrasin.
Banana bread à la farine de sarrasin

Pour 6-8 personnes :

240g de farine
60g de farine de sarrasin
1,5cc de bicarbonate de sodium
1/4cc de sel
2 bananes très mûres (200g de purée)
50g de sucre
30g de cassonade
1 œuf
20g d’huile d’olive
20g d’huile de tournesol
125g de yaourt (maison au lait de brebis et de soja)
15mL de jus d’orange
1/2 cc de vanille en poudre
40g de noix concassées + 1 poignée de noix concassées pour la déco

Préchauffez le four à 180°C.

Tamisez les farines dans un bol, ajoutez le bicarbonate et le sel et mélangez intimement. Réservez.
Placez les bananes coupées en morceaux dans un grand saladier et écrasez-les à l’aide d’une fourchette de manière à obtenir une purée lisse.
Versez le sucre et la cassonade sur la purée, mélangez vigoureusement avec une cuillère en bois puis ajoutez l’œuf, les huile, le yaourt et le jus d’orange et mélangez bien pour obtenir un appareil homogène.
Incorporez le mélange avec les farines,les noix et la vanille en mélangeant jusqu’à former une pâte bien lisse.
Versez la préparation dans un moule à cake (en silicone ici), répartissez les noix concassées dessus. Enfournez et laissez cuire 55 minutes environ.
Laissez refroidir et dégustez.

Riz au lait parfumé à l’orange, cuit au four

Un riz au lait oui, mais alors trop la flemme de le surveiller et de tourner la cuillère dans la casserole. Alors ni une ni deux, on met tous les ingrédients dans un plat allant au four, on mélange et on enfourne. Et on attend…
Riz au lait parfumé à l'orange, cuisson au four

Pour 6-8 personnes :

125g de riz rond
50g de sucre
1 litre de lait
le zeste d’une orange non traitée

Préchauffez le four à 170°C.

Dans un saladier, mélangez le lait, le sucre, le riz et les zestes d’orange coupés finement, puis mélangez.
Dans des moules individuels allants au four ou dans un grand moule à manquer, répartissez cette préparation.
Enfournez pour 1h, en baissant la température à 150°C au bout de 10 minutes.
Servez tiède ou froid.