Porridge banane & pépites de chocolat (au four)

Maintenant que je suis lancée vous ne m’arrêterez plus avec ces recettes de porridges. Ils ont l’avantage d’être déclinables à l’infini, selon les envies, le frigo, les placards, vous n’avez qu’à laisser place à votre inventivité pour réaliser de nouvelles recettes et découvrir de nouvelles saveurs. Pour ce week-end je me suis laissé tentée par une version très simple mais très gourmande, avec de la banane écrasée et des pépites de chocolat.

Pour 2 petits porridges : 

42g de banane
20g de compote de pomme
45mL de lait végétal (amande ici)
20g de flocons d’avoine
3g de graines de chia
20g de yaourt (brassé de brebis ici mais un yaourt végétal ou autre conviendra)
10g de beurre de cacahuète
2g de miel
10g de chocolat noir à 70% concassé en pépites

Préchauffez le four à 180°C.
Ecrasez la banane en purée. Ajoutez-y ensuite tous les ingrédients en terminant par les pépites de chocolat.
Répartissez l’appareil dans deux moules à muffins ou ramequins individuels et enfournez pour 25 minutes.
Dégustez tiède.
Si vous les avez préparé à l’avance, passez-les 2 fois 5 secondes au micron-onde à 650W.

Et retrouvez ici mes autres recettes de porridge :
cacao, coeur de beurre de cacahuète & chocolat coulant
amande-noisette & pépites de chocolat
porridge façon brownie

Carrés fondants à la patate douce, flocons d’avoine & noix de pécan

La recette que je vous propose ici a pu en surprendre certains à qui j’ai fait goûter car il ne faut pas s’attendre à un gâteau ou une douceur de fin de repas (quoi que pour ma part j’y arrive très bien ! ) mais plus comme par exemple à prendre au petit-déjeuner à la place ou avec son porridge par exemple, et pourquoi pas à tartiner d’un beurre de beurre de cacahuète ou de cajou cela le rend un peu plus gourmand.

Pour un moule à cake de 20cm environ :

250g patate douce cuite
125mL de lait végétal (amande ici) 
100 g de flocons d’avoine
5g de miel liquide2 oeufs
15g de noix de pécan

Préchauffez le four à 180°C.
Épluchez et coupez la patate douce en petits dés et faites-la cuire dans une casserole d’eau bouillante ou à la vapeur jusqu’à ce que celle-ci soit fondante (entre 10 à 15 minutes). Égouttez en fin de cuisson.
Versez la patate douce cuite dans un récipient, puis écrasez-la avec le dos d’une fourchette. Ajoutez ensuite tous les ingrédients, sauf les noix de pécan, mélangez bien. Versez dans le moule à cake (en silicone ici) et parsemez sur le dessus les noix de pécan concassées.
Enfournez pour 30 minutes environ, peut-être un peu plus si le gâteau est encore trop fondant (mais dans tous les cas le gâteau restera fondant).
Dégustez plutôt tiède.

Porridge, façon brownie, au beurre d’amande & noix de pécan

Je vous ai fait découvrir une version de porridge salé il y a quelques jours, et voici maintenant une version sucrée, gourmande mais équilibrée et complète. Celui-ci est à préparer au four, vous obtiendrez alors une texture type gâteau/pudding ; mais vous pourriez tout aussi bien le décliner à la casserole pour avoir un porridge un peu plus onctueux et liquide.

Pour 3 petites portions (version dessert ou petit-déj léger) ou une portion plus généreuse (petit-déj de sportif) : 

54g de banane
50g de flocons d’avoine
12g de cacao (environ 3cc)
4g de levure chimique
25g de beurre d’amande smooth MyProtein
150mL de lait d’amande non sucré (ou autre lait de votre choix)
15g de chocolat noir (55% ici) concassé en pépites
10g de noix de pécan torréfiées
15g de beurre d’amande smooth MyProtein pour le coeur + 15 à 30g pour le topping

Préchauffez le four à 180°C.

Ecrasez la banane pour la réduire en purée (plus elle sera mûre plus elle apportera de sucre à votre recette).
Ajoutez les flocons d’avoine, la levure, le cacao, les noix de pécan concassées, le lait et les 25g de beurre d’amande. Mélangez bien jusqu’à obtenir une texture crémeuse, un peu liquide.
Répartissez la pâte dans 3 ramequins et placez au centre de chaque une cuillère à café de beurre d’amande, puis enfournez une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le porridge soit bien cuit mais légèrement moelleux au centre.

Si vous les dégustez dès la sortie du four, ajoutez une cuillère à café de beurre d’amande sur le dessus lorsqu’ils sont tout chauds, sinon vous pourrez les réchauffer en les glissant au four quelques minutes, ou au micro-ondes (mais par à coup de 5sec à la fois pour ne pas les sur-cuire).
Pour les becs sucrés ajoutez un filet de sirop d’agave, miel ou sirop d’érable sur le dessus.

Gâteau basque

Mes parents n’ayant déménagé dans la région bordelaise qu’en 2001 (et oui anciens parisiens !!), j’ai découvert assez tard le fameux gâteau basque, si répandu dans la région.
L’envie avait due me prendre alors d’en réaliser un, mais celà date d’avant mon blog.
J’ai eu envie ici de tester une nouelle fois, en essayant de trouver » la » recette originale, ou tout du moins celle qui me convienne, car si vous cherchez sur le net il y a plusieurs versions !!
J’ai finalement choisi de partir sur la base de celle proposée par Mercotte, qui se détachait un peu du lot, en incorporant notamment de la poudre d’amande dans la pâte sablée, et qui ne nécessitait pas trop de jaunes d’oeuf (car je n’avais pas envie de me retrouver avec 5 blancs sur les bras). J’ai adapté ensuite sa recette, comme à mon habitude, avec ce que j’avais dans les placards.
Et bien résultat est très bon et a beaucoup plu à mes parents.

Prévoyez par contre de vous y prendre à l’avance car la pâte doit reposer 24h et le gâteau, une fois cuit, doit de nouveau reposer (mais pour cette dernière phase de repos, rien ne vous empêche d’y goûter, c ‘est surtout pour que les arômes se diffusent bien).
Pour un gâteau basque de 27cm de diamètre environ :
Pour la pâte :
(il m’en est resté après avoir découpé mes cercles, j’ai donc fait des petits sablés, tout simplement, comme le proposait Mercotte) :
250g de beurre
150g de cassonade
60g de poudre d’amande (initialement 125g mais je n’avais que ça, j’ai donc remplacé par de la farine, mais si c’était à refaire je mettrai bien les 125g)
2 oeufs
370g de farine T55
3g de levure chimique (1/4 de cc)
1/4cc de vanille en poudre
4 pincées de fleur de sel
Pour la crème pâtissière :
33cL de lait (initialement lait et crème fraîche entier)
1/2cc de vanille en poudre (ou les graines d’une gousse)
le zeste d’1/2 citron finement râpé (à la microplane)
50g de cassonade
1 jaune d’oeuf
35g de farine
3cc de rhum agricole brun
Pour la dorure :
1 oeuf
1 pincée de sel

La veille commencez par préparer la pâte à gâteau.
Dans la cuve du robot mélangez 10 secondes le beurre et la cassonade, ajoutez ensuite le sel, la poudre d’amande et la vanille. Incorporez les oeufs, puis en dernier la farine tamisée avec la levure. Laissez tourner 20 secondes et ne travaillez pas plus la pâte (sinon elle risquerait de se rétracter à la cuisson).
Aplatissez-la grossièrement, entourez-la de film alimentaire et réservez-la 24 heures au réfrigérateur.

Le lendemain préparez la crème.
Versez le lait dans une casserole, ajoutez la vanillle et le zeste de citron. Portez à ébullition.
Dans un saladier battez le jaune d’oeuf, la cassonade et la farine ajoutez-les dans la casserole en battant au fouet. Laissez cuire comme pour une crème pâtssière, sans cesser de fouetter, jusqu’à obtenir la bonne consistance (qu’elle ne soit plus liquide). Hors du feu ajoutez enfin le rhum, mélangez bien, puis filmez au contact et laissez refroidir. Entreposez-la au frais si vous ne passez pas tout de site à l’étape suivante du montage.

Pour le montage, beurrez le cercle à pâtisserie, ou comme moi le moule à manqué en silicone. Étalez la pâte sur une épaisseur de 3mm. Découpez 2 disques, un de la taille du moule, l’autre avec 5-6cm de plus pour remonter sur les bords du moule. Foncez le moule avec le plus grand cercle de pâte, en faisant bien remonter sur les bords. Garnissez le centre du gâteau avec la crème refroidie et étalez de manière régulière sur tout le gâteau. Rabattez un peu la pâte des bords sur la crème, puis couvrez avec la seconde abaisse et collez les différents morceaux de pâte à l’eau froide.

Préparer la dorure, en fouettant dans un bol l’oeuf et le sel. Dorez le gâteau au pinceau (ou à la cuillère) et rayez le dessus avec la pointe d’un couteau.
Comme Mercotte, j’ai doré une première fois, puis j’ai laissé reposer le gâteau au frais 30 minutes, puis doré une seconde fois avant de l’enfourner.

Préchauffez le four à 180°C.
Enfournez le gâteau et laissez cuire 45 minutes environ (surveillez à 30 minutes si besoin de couvrir le gâteau pour ne pas qu’il brunisse trop).
Laissez refroidir sur grille, puis placez au frais et dégusterz 1 à 2 jours après.
Sortez du réfrigérateur au moins une heure avant de déguster.

Gratin léger rhubarbe & amande

Il y en a marre du chocolat ?! Ok, ok je vous propose ici une recette plus légère et fruitée alors. Avec la plein saison de la rhubarbe je vous conseille d’en profiter, car elle est courte.
Initialement j’avais repéré une recette de parmentier de rhubarbe au quinoa qui m’inriguait. Me voilà donc partie en cuisine, à faire compoter ma rhubarbe, comme indiqué sur la recette, à égoutter le jus de cuisson et à y faire cuire mon quinoa au four pendant 1h20, toujours comme indiqué sur la recette. Sauf que le beau temp faisant, je pars me prélasser au bord de la piscine, nager un peu, profiter du soleil, papoter avec maman… et, contrairement à d’habitude où je surveille toujours la cuisson à plusieurs reprises, je ne regarde pas le four et laisse le timer tourner gentiement…
Au bout d’une bonne heure je vais tout de même jeter un oeil au four : et là c’est le drame !!!! Le quinoa a complètement cramé !! Mais alors cramé de chez cramé, c’est carbonisé noir et dur comme de la pierre. Bref il n’y a plus qu’à mettre à tremper le plat pour essayer de le récupérer et jeter ce quinoa carbonisé !
Je me suis donc rabattue sur une valeur sure, un gratin rustique et tout ce qu’il y a de plus simple, parfumé à l’amande.
Pardonnez-moi pour le manque d’appétence de la photo mais malheureusement ce gratin n’est pas photogénique du tout !! Mais il n’en demeure pas moins gourmand et bien bon.
Pour un petit plat à gratin :

600g de rhubarbe
60g de sucre
25g de beurre
200mL de lait
1 oeuf
30g de beurre d’amande smooth MyProtein
20g de poudre d’amande

Lavez et épluchez les tiges de rhubarbe. Coupez-les en tronçons de 1 cm d’épaisseur.
Dans une casserole, mettez la rhubarbe, le sucre, le beurre et 10cL d’eau. Menez à ébullition, puis couvrez et faites cuire 10 minutes à petit feu.
Egouttez la compotée (c’est là que j’avais gardé le jus de cuisson pour faire cuire mon quinoa initialement ! vous pouvez conserver ce jus pour mettre dans des yaourts par exemple, ce sera un délice).
Pendant que la rhubarbe égoutte, battez l’oeuf avec le lait, le beurre d’amande et la poudre d’amande.
Préchauffez le four à 180°C.
Beurrez un plat à gratin. Versez la compotée de rhubarbe dans le fond. Versez dessus l’appareil à gratin et enfournez pour 25 à 30 minutes.
Dégustez tiède ou froid, selon vos goûts. Conservez ce gratin au frais.

Flan de courgettes sucré

Bon promis j’ai bientôt fini de vous enquiquiner avec mes courgettes à toutes les sauces. Mais j’avais envie de tester une version flan sucré et le résultat est agréable (même pour ceux qui n’aiment pas la courgette !).
Ce flan a vraiment la texture des flans que vous pouvez faire sans courgette mais avec un petit goût en plus. Pour les becs sucrés je vous conseille de mettre plus de sucre, et si je le refais je m’amuserai un peu plus avec les épices (cannelle, gingembre, pourquoi pas de une gousse de vanille).

Pour cette fois j’ai craqué et j’ai dégusté ce flan avec du chocolat noir à 70% fondu avec un petit fond d’eau (en mode sauce chocolat)… oui toujours plus gourmande et chocolat-addicte !!

Pour un moule à manquer de 20cm de diamètre :

500g de courgette
7,5cL de lait
75g de sucre en poudre (pour les becs sucrés je vous conseille environ 100g)
125g de farine
qqs gouttes de vanille liquide (si vous avez une gousse ce sera mieux)
1 pincée de sel
2 oeufs
10g de beurre

Préchauffez le four à 200°C.
Lavez les courgettes épluchez-les, puis coupez-les en cubes. Faites-les cuire dans de l’eau bouillante 8 à 10 minutes.
Egouttez-les avec une passoire, puis réduisez-les en purée à l’aide d’un mixeur.
Faites fondre le beurre au micro-onde.
Battez les oeufs avec le sucre, puis ajoutez la farine petit à petit. Lorsque le mélange est homogène, ajoutez le beurre et le lait. Mélangez et ajoutez la pincée de sel.
Enfournez et laissez cuire 1 heure (à mi-cuisson si le flan brunit trop placez une feuille de papier aluminium dessus.
Laissez refroidir pour démouler et servir. Conservez ce flan au frais (jusqu’à 3 jours sans souci).

Gâteau pomme-poire au lait d’amande et flocons d’avoine

Un gâteau léger, pas très présentable car il ne se tient pas très bien (un peu humide) mais bien bon . N’hésitez pas à ajouter un peu de sucre pour les bacs sucrés.

Pour un moule à cake :

1 pomme et 1 poire coupées en dés
125g de flocons d’avoine
200mL de lait d’amande
1 banane écrasée
1cc de levure chimique
15g de poudre d’amande
1 oeuf
1cc de cannelle

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez la banane, avec l’oeuf et le lait.
Dans un autre saladier, mélangez les ingrédients secs : les flocons d’avoine, la levure, la poudre d’amandes et la cannelle. Ajoutez-les au mélange humide avec les dés de pomme et de poire.
Enfournez pour 45 minutes.

Far aux pommes

Un délicieux far aux pommes fondant et très simple à préparer.

Pour 2 flans dans des moules à cake :

230g de farine
100g de sucre
4 œufs
20cL de crème liquide entière
45cL de lait
1/2cc de vanille en poudre
1cc de cannelle
4 pommes
sel

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez les pommes, coupez-les en quartiers et épépinez-les.  Coupez-les en dés.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et une pincée de sel. Au centre, cassez-y les œufs entiers. Battez au fouet, puis ajoutez le lait et la crème.
Répartissez les dés de pomme au fond des deux moules à cake et versez dessus l’appareil à flan.
Enfournez pour 1h.
Servez tiède ou frais.

Flan à la patate douce

Un délicieux flan qui a été dévoré bien trop vite par mes amis !! Alors à refaire sans tarder.

Pour 6 personnes (sauf si vous avez des petits ogres comme mes amis à qui je l’ai apporté !) :

430g de purée de patates douces (cuites à la vapeur ou dans l’eau bouillante)
50g de lait (de vache, ou végétal, voire coco pour encore plus de goût)
20g de cassonade
2 œufs
1 gousse de vanille
30g de farine

Préchauffez le four à 180°C.

Fendez la gousse de vanille dans la longueur et récupérez les grains avec la pointe d’un couteau.
Dans un saladier, mélangez la purée de patates douces avec le lait. Ajoutez la cassonade, les graines de vanille et mélangez.
Ajoutez les œufs l’un après l’autre en mélangeant à chaque fois. Terminez en incorporant la farine.
Versez la pâte dans un moule à manquer (en silicone ici) et enfournez pour laisser cuire 50 minutes. Le gâteau est cuit quand il est doré et bien pris sur les bords et encore légèrement tremblotant au centre.
Laissez refroidir le gâteau et dégustez tiède ou froid.

Clafoutis aux poires & amande 

Un clafoutis très gourmand avec cette touche d’amande et le doux parfum des poires.

Pour 6-8 personnes :

7 petites poires
37g de farine semi complète
60g de poudre d’amandes
1/2 sachet de levure
90g de sucre
1cc d’extrait de vanille
1cc de fleur d’oranger ou qqs gouttes d’arôme amande amère
3 œufs
60g de beurre fondu
38cL de lait

Préchauffez le four à 180°C.

Faites fondre le beurre et laissez tiédir. Réservez.
Dans un saladier tamisez ensemble la farine, la poudre d’amandes et la levure.
Ajoutez le sucre, l’extrait de vanille, l’arôme choisi et les œufs préalablement battus (uniquement pour les mélanger). Fouettez.
Ajoutez le lait tout en continuant de fouetter pour obtenir un appareil lisse et sans grumeaux.
Ajoutez enfin le beurre fondu.

Lavez les poires, coupez-les en quatre pour les épépiner et coupez en lamelles (pour le moule à manquer, en petits cubes sinon pour des moules individuels). Déposez les fruits au fond du moule.
Versez la pâte sur les fruits et enfournez pour 25 minutes pour les moules individuels et 40 minutes environ pour le moule à manquer.

Laissez refroidir et conservez ce clafoutis au frais.