Soufflés au chocolat

Je vous propose très souvent (très très ! oui je l’avoue) des moelleux, fondants ou coulants au chocolat – du fait de ma « choco-addiction » ! Mais je n’avais encore jamais fait un bon soufflé au chocolat. Quel délice aussi : aérien mais fondant, un délice. Je vous les recommande vivement.
Soufflés au chocolat

Pour 4 soufflés :

105g de chocolat noir (à 70% de cacao ici)
50g de lait
50g de crème liquide entière
1 jaune d’œuf
5g de fécule de maïs
3 blancs d’œufs
20g de sucre

Faites fondre le chocolat au micro-onde ou au bain marie.
Mettez le lait et la crème dans une casserole et faites bouillir. Mélangez le jaune d’œuf et la fécule, ajoutez le lait chaud en fouettant, puis remettez dans la casserole. Portez le tour à ébullition.
Ajoutez le chocolat fondu et fouettez le tout.

Montez les blancs d’œufs en neige avec le sucre (jusqu’à avoir la texture du bec d’oiseau).
Lorsque les blancs sont montés, ajoutez-en 1/3 au mélange chocolaté. Mélangez délicatement avec une maryse, puis ajoutez le reste de blancs en neige délicatement.

Préchauffez le four à 190°C.
Versez la préparation dans des moules individuels et enfournez pour 10 min afin de garder le cœur du soufflé légèrement coulant.
Servez immédiatement avant que les soufflés ne retombent.

Financiers aux carottes, patates douces, noix de cajou et parmesan

Encore des petits financiers salés, toujours plus gourmands et ici pour changer de mes habituels avec des pignons, j’y ai ajouté des noix de cajou.
Financier carotte, patate douce, noix de cajou, parmesan

Pour 6 financiers (de taille muffins) :

6 blancs d’œuf
100g de noix de cajou réduites en poudre
80g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
1/2 sachet de levure
20g d’huile de noix
1cc d’huile de sésame
300g de carottes et patates douces râpées
80g de parmesan
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les farines, la levure, la poudre de noix de cajou et le parmesan. Ajoutez les huiles, le sel et du poivre et remuez bien.
Au robot montez les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel). Incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Incorporez enfin délicatement les carottes et patates douces râpées.

Répartissez l’appareil à financier dans des moules à muffins ici (en silicone) et enfournez pour 25 minutes environ (la lame d’un couteau plantée dans un financier doit ressortir très légèrement humide).
Laissez tiédir un peu avant de les démouler et dégustez ces petits financiers tièdes, pour l’apéro par exemple.

Si vous les avez préparés à l’avance, n’hésitez pas à les glisser dans un four tiède avant de les déguster.

Par ailleurs ces financiers se congèlent très bien. Placez-les encore congelés dans le four chaud (180˚C), laissez-les chauffer pendant une vingtaine de minutes et servez-les.

La meilleure mousse au chocolat (à mon goût)

Je profite de cette nouvelle année pour publier cette recette de mousse au chocolat que je vous avais justement proposée il y a un an maintenant pour la Nouvelle Année 2015 ! J’ai eu l’occasion de refaire cette mousse par deux fois cette année et à chaque fois elle a reçu le même succès. J’ai donc décidé de la partager de nouveau avec vous, dressée dans des petites verrines toutes mignonnes. Et je crois que cette mousse restera pour l’instant la meilleure de toutes celles réalisées.
La meilleure mousse au chocolat

Pour 4 à 6 personnes (oui lorsqu’il y a mon mari et moi ça ne fait que 4 portions !!!) :

6 blancs d’oeufs
4 jaunes d’oeufs
250g de chocolat noir à 60% de cacao
40g de beurre doux

Sortez les oeufs du frais bien avant de faire la recette pour qu’ils soient à température ambiante.
Faites fondre le chocolat et le beurre en morceaux au bain-marie ou au micro-onde.
Séparez les blancs des jaunes d’oeufs et ne conservez pour cette recette que 4 jaunes sur les 6.
Montez les 6 blancs d’oeufs en neige avec une pincée de sel.
Incorporez les jaunes d’oeufs dans le chocolat fondu et tiédi (j’insiste sur le fait que le chocolat ne doit pas être trop chaud sinon les différences de température vont créer l’apparition de cristaux dans la mousse) et mélangez immédiatement. Vous devez obtenir un appareil lisse et brillant.
Ajoutez une partie des blancs en neige et incorporez-les délicatement en les coupant, c’est à dire en plongeant la spatule bien droite et en soulevant la masse sans casser les blancs.
Versez ensuite ce mélange dans le reste des blancs en neige et continuez à incorporer en douceur.
Une fois les blancs totalement incorporés, versez la mousse dans des verrines et réservez au frais au moins 3 heures pour que la mousse prenne bien.
Servez bien froid.

Financiers au potimarron, parmesan, pignons

Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas proposé de financiers salés (comme ceux-ci au chou-fleur et pesto, ou encore ici aux courgettes, ou là au céleri et pesto, et par ici au saumon, poireaux et curcuma, et bien d’autres encore). Vous savez ces pertes bouchées bien gourmandes, qui vous liquident vos blancs d’oeufs en trop d’une recette de crème brûlée par exemple. Une nouvelle version ici avec mon premier potimarron de l’année.
Financier au potimarron, parmesan, pignon

Pour une 6 gros financiers :

250g de potimarron râpé
6 blancs d’œufs
120g de pignons de pin réduits en poudre
80g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
1/2 sachet de levure chimique
100g de parmesan râpé
25g d‘huile de noix
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les farines, la levure, la poudre de pignon le parmesan. Ajoutez l’huile, le sel et du poivre et remuez bien.
Au robot montez les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel). Incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Incorporez enfin délicatement le potimarron râpé.

Répartissez l’appareil à financier dans des moules à muffins ici (en silicone) et enfournez pour 25 minutes environ (la lame d’un couteau plantée dans un financier doit ressortir très légèrement humide).
Laissez tiédir un peu avant de les démouler et dégustez ces petits financiers tièdes, pour l’apéro par exemple.

Si vous les avez préparés à l’avance, n’hésitez pas à les glisser dans un four tiède avant de les déguster.

Par ailleurs ces financiers se congèlent très bien. Placez-les encore congelés dans le four chaud (180˚C), laissez-les chauffer pendant une vingtaine de minutes et servez-les.

Galettes de topinambour aux lentilles corail et fromages

Cela fait un moment que je n’avais pas fait de galettes végétales. Revenant de mes courses avec 1 petit kilo de topinambour, l’idée m’est venu d’en faire des galettes gourmandes et équilibrées, avec ici des lentilles corail, des flocons d’avoine et du fromage.
Galettes de topinambour et lentilles corail aux fromages

Pour une trentaine de galettes :

800g de topinambour
1 oignon
1 échalote
90g de fourme d’Ambert
80g de chèvre frais en bûche
100g de farine aux céréales
100g de flocons d’avoine
200g de lentilles corail cuites
3 blancs d’oeuf
sel, poivre
huile d’olive

Epluchez les topinambours et lavez-les. Râpez-les au robot (comme des carottes râpées).

Epluchez et émincez l’oignon et l’échalote et faites-les colorer légèrement dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez (en deux fois car il y en a beaucoup) le topinambour râpé et faites revenir légèrement.

Dans un saladier mélangez la poêlée de topinambour avec les blancs d’oeuf. Ajoutez la farine, les flocons d’avoine et les lentilles corail.Salez et poivrez puis terminez en ajoutant les fromages coupés en dés.

Préchauffez le four à 180°C.
A l’aide de deux cuillères à soupe formez des galettes et aplatissez-les en les déposant sur une feuille de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire une vingtaine de minutes, en les retournant à mi-cuisson si possible.
Servez ces galettes chaudes avec une salade verte, ou en accompagnement d’une viande ou poisson.

Fondant très chocolaté, sans beurre, sans crème et sans reproche

Un fondant au chocolat à déguster quasiment sans culpabilité : pas de beurre, ni de crème dans celui-ci, peu de chocolat car on ajoute du cacao. Mais quel délice au final et bien moelleux et très chocolaté je vous le promets. J’ai déniché cette recette chez Margaux et je n’ai pas été déçue.
Fondant chocolat cacao sans beurre ni crème

Pour 8 personnes :

85g de chocolat noir
75g de sucre + 35g
40g de cacao en poudre non sucré
1 pincée de sel
120g d’eau bouillante
½ cuillère à café d’extrait de vanille
30g de farine
2 jaunes d’œufs + 3 blancs à température ambiante
½ jus de citron

Préchauffez le four à 190°c.

Râpez ou coupez le chocolat en petits morceaux. Dans un cul de poule, mélangez le chocolat, le cacao en poudre, le sel et 45g de sucre. Versez l’eau bouillante sur le chocolat et mélangez jusqu’à ce qu’il fonde. Laissez refroidir et pendant ce temps, battez les jaunes d’œufs avec les 30g de sucre restants et l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange épaississe et blanchisse (environ 2 minutes). Ajoutez avec une spécule cette préparation à la préparation au chocolat.

Montez les blancs en neige avec le jus du citron jusqu’à obtenir une neigeuse, puis versez le reste du sucre (35g) en pluie jusqu’à obtenir une belle meringue lisse et brillante. Incorporez la farine à la préparation au chocolat.Fouettez énergiquement ⅓ des blancs d’œufs au chocolat puis incorporez délicatement le reste en deux fois.

Versez le tout dans un moule à manquer (en silicone ici), lissez le dessus avec la spatule et enfournez pendant 20 minutes environ. C’est cuit lorsque la pointe du couteau ressort avec quelques miettes collées au couteau. Laissez refroidir puis dégustez.

Bonne année 2015 à tous et une mousse au chocolat

Tout d’abord je vous souhaite à tous une magnifique année 2015, remplie de belles choses : rencontres, plaisirs, aventures, découvertes… Que du bonheur et de la joie pour vous et vos proches.

Que diriez-vous maintenant d’une mousse au chocolat en ces temps de fêtes déjà très chocolatées je n’en doute pas ?
Cette mousse est justement très chocolatée, assez aérienne avec un peu plus de blancs d’oeufs que de jaunes, et se laissera bien dégustée et appréciée après un repas copieux, agrémentée de quelques segments de clémentine c’était parfait.
Mousse chocolat clémentine

Pour 4 à 6 personnes :

6 blancs d’oeufs
4 jaunes d’oeufs
250g de chocolat noir à 60% de cacao
50g de beurre doux

Faites fondre le chocolat et le beurre en morceaux au bain-marie ou au micro-onde.
Séparez les blancs des jaunes d’oeufs et ne conservez pour cette recette que 4 jaunes sur les 6 (pour ma part les deux autres avaient été utilisés dans les gnocchis de châtaigne).
Montez les 6 blancs d’oeufs en neige avec une pincée de sel.
Incorporez les jaunes d’oeufs dans le chocolat fondu et tiédi et mélangez immédiatement. Vous devez obtenir un appareil lisse et brillant.
Ajoutez une partie des blancs en neige et incorporez-les délicatement en les coupant, c’est à dire en plongeant la spatule bien droite et en soulevant la masse sans casser les blancs.
Versez ensuite ce mélange dans le reste des blancs en neige et continuez à incorporer en douceur.
Une fois les blancs totalement incorporés, réservez la mousse au frais au moins 3 heures pour qu’elle prenne bien. Servez dans des ramequins.