Gnocchis de potimarron au parmesan et zestes d’orange, sauce parmesan & lait de soja

Après mes quelques expériences plutôt convaincantes (je trouve) de gnocchis maison, j’ai voulu en tester cette année au potimarron. Le tout rehaussé d’un petit goût d’orange et de 4 épices pour plus de peps !
Voici mes autres recettes de gnocchis maison : gnocchis de patate douce au citron, gnocchis de châtaigne, gnocchis de céleri rave.
Gnocchis de potimarron aux zestes d'orange

Pour une cinquantaine de gnocchis (4 personnes je pense) :

500g de potimarron cuit
2 oeufs
250g de farine blanche
100g de farine de sarrasin
50g de parmesan
le zeste d’une orange non traitée
sel, poivre, 1/2cc de 4 épices
Sauce parmesan pour une petite portion (10 gnocchis) :
10g de parmesan râpé
10cL de lait de soja
sel, poivre

Lavez le potimarron, coupez-le en deux et épépinez-le. Coupez en morceaux.
Faites chauffer une grande casserole d’eau salée et faites cuire les morceaux de potimarron pendant 10 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et s’écrasent en purée. Egouttez bien le potimarron. Pesez ensuite 500g de potimarron cuit et écrasez-les à la fourchette pour réduire en purée. Salez, poivrez et ajoutez le mélange de 4 épices.
Ajoutez les oeufs, le parmesan , les farines, les zestes d’orange coupés très finement et mélangez pour obtenir une pâte homogène mais pas trop collante.

Farinez le plan de travail et farinez-vous les mains. Prélevez un peu de pâte (l’équivalent d’une belle poignée dans la main) et roulez-la sur le plan de travail pour faire un boudin assez fin (1 à 1,5cm de diamètre). Déposez le boudin sur une feuille de papier sulfurisé posée sur une planche. Procédez de même avec le reste de pâte. Placez les boudins au frais, voire au congélateur une trentaine de minutes pour pouvoir découper les gnocchis plus facilement.

Découpez ensuite chaque boudin en gnocchis de 2cm de long environ. C’est à ce moment que vous pouvez choisir de travailler le visuel en faisant les stries sur les gnocchis à l’aide d’une fourchette. Si vous ne voulez pas cuire les gnocchis tout de suite vous pouvez les congeler ; vous les plongerez alors directement congelés dans l’eau bouillante pour les cuire au moment voulu.

Faites chauffer un grand volume d’eau salée. Dès que l’eau boue plongez-y la quantité de gnocchis désirée. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Égouttez-les.
Dans une casserole faites tiédir le lait de soja, ajoutez-y les gnocchis égouttés et le parmesan râpé ; remuez et servez bien chaud avec quelques graines de courges sur le dessus ou des copeaux de parmesan.

Publicités

Gnocchis de potimarron

Je commence à avoir réalisé plusieurs recettes de gnocchis ; j’aime tellement ça les gnocchis maison et on peut vraiment les décliner à l’infini. En voici une version au potimarron, que j’ai dégusté ici avec une sauce au bon fromage à raclette, mais libre à vous de les agrémenter d’autres parfums : je pense aussi à du bleu et des noix, ou encore quelques pousses d’épinards et un sauce au parmesan…bref laissez libre court à votre imagination.
Gnocchis de potimarron

Pour 4 personnes :

750g de chair de potimarron
170g de farine
70g de farine de sarrasin
1 oeuf
100g de parmesan
sel, poivre
1 pincée de noix de muscade

Lavez le potimarron, coupez-le en gros dés et plongez-le dans une casserole d’eau bouillante salée. Laissez cuire environ 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que les morceaux soient tendres et s’écrasent.
Égouttez, versez dans un saladier puis écrasez le potimarron chaud avec une fourchette.
Laissez tiédir avant d’y incorporez l’oeuf battu, puis du sel et du poivre, et la noix de muscade.
Ajoutez la farine et le de parmesan.
Travaillez à la spatule en bois, puis placez cette pâte au frais une heure environ.
Retravaillez la pâte à la main, ajoutez de la farine si besoin, pour obtenir une pâte élastique (mais encore légèrement collante, sinon les gnocchis seront trop durs).
Prenez un morceau de pâte et roulez-le de façon à obtenir un long boudin. Coupez ce boudin en tronçons de 1 cm environ.
Disposez-les sur une plaque farinée en attendant la cuisson, en prenant soin de les espacer. Procédez de même avec les autres morceaux.

Faites bouillir de l’eau avec du sel dans une grande casserole.
Plongez les gnocchis dans l’eau bouillante (pas tous d’un coup, ils risqueraient de coller). Quand ils remontent à la surface, égouttez-les à l’aide d’une écumoire.
Servez avec la garniture et sauce de votre choix.

Lasagnes de porc aux carottes, tomates et roquefort

En fouillant dans d’anciennes photos de nos voyages à travers le monde, mon mari est tombé sur de vielles photos que j’avais faites au début de mon blog ; mes lasagnes de porc aux épinards et roquefort lui ont mis l’eau à la bouche. Du coup il m’en a aussitôt réclamé !
Pour changer un peu ici, et n’ayant pas trouvé d’épinard, j’ai ajouté à la farce des petites carottes.
Lasagnes de porc, roquefort, carottes

Pour 4 à 6 personnes :

une douzaine de feuilles de lasagne
150g de roquefort
1kg de farce de porc (chair à saucisse par exemple)
1 boîte de 200g de pulpe de tomate
1 boîte de concentré de tomate
3 carottes
2 oignon
1 échalote
1 gousse d’ail
10cL de crème fraîche liquide (3% de MG)
100g de gruyère râpé
huile d’olive
sel, poivre

Épluchez les oignons, l’échalote et l’ail, puis coupez-les en petits morceaux. Faites-les colorer à feu moyen-fort dans une poêle avec un filet d’huile d’olive.
Epluchez les carottes et coupez-les en petits dés ou rondelles.
Une fois les oignons tendres et colorés, ajoutez les carottes. Laissez cuire pendant une dizaine de minutes à feu moyen en remuant régulièrement.
Ajoutez ensuite la farce et saisissez le tout à feu fort en mélangeant. Baissez ensuite le feu, salez et ajoutez la pulpe et le concentré de tomate, mélangez et laissez mijoter à feu moyen 10 minutes environ. Coupez le roquefort en dés et ajoutez-les au mélange. Rectifiez l’assaisonnement si besoin (sel, poivre).

Préchauffez le four à 180°C.
Montez les lasagnes de la manière suivante : répartissez un filet de crème liquide dans le fond du plat, recouvrez ensuite de feuilles de lasagne puis d’une couche de viande avec sa sauce (la moitié du mélange). Recouvrez d’une seconde couche de lasagne, superposée du reste de viande. Terminez par une dernière couche de lasagne, parsemez de gruyère râpé et du reste de crème fraîche (pour éviter le dessèchement des feuilles il faut de la crème sur toutes les feuilles de lasagnes).
Enfournez pour 20 minutes environ. Terminez la cuisson en mode grill 3 minutes pour gratiner légèrement.
Servez bien chaud avec une salade verte.

Gratin de pâtes aux légumes & mozzarella

Pour cette Escapade en cuisine de juillet, j’ai eu l’occasion de visiter de nouveau le blog de Boomy. Et c’est Valérie qui venait piocher une recette chez moi.
J’ai choisi ce gratin de pâtes assez simple et j’ai simplement remplacé la mimolette par de la mozzarella car c’est ce que j’avais dans le frigo. Mais le résultat était bien sympathique. Et comme j’ai préparé ce gratin au moment de la canicule de début juillet, nous avons testé une dégustation chaude et une froide et toutes deux se sont avérées convaincantes.
Gratin de pâtes, légumes et mozzarella

Pour 3-4 personnes :

200g pâtes crues
1 cs d’huile d’olive
600g de courgettes
300g de champignons frais
450g de tomates
1cc de sucre semoule
1 petit oignon
500g de coulis de tomate
125g de mozzarella
sel, poivre

Faites cuire les pâtes dans une casserole d’eau bouillante salée.

Pendant ce temps émincez l’oignon, coupez la courgette en 2 dans la sens de la longueur puis en demi-rondelle
Faites chauffer l’huile dans une sauteuse et faites-y revenir l’oignon, puis la courgette, et les tomates coupées en dés tout en remuant.
Ajoutez ensuite le coulis de tomates, les champignons nettoyés et coupés en lamelles, le sucre, le sel et le poivre. Mélangez bien le tout et laissez cuire.

Préchauffez votre four à 180°.
Une fois les pâtes cuites égouttez-les et étalez-en la moitié dans un plat à gratin. Une fois les légumes cuits répartissez-en la moitié sur les pâtes. Recommencez l’opération avec le reste de pâtes puis le reste de légumes.
Découpez la mozzarella en lamelles et répartissez-les sur le gratin.
Enfournez pour 10 minutes puis augmentez la température du four à 210°C et poursuivez la cuisson 10 minutes.

Si vous dégustez chaud servez immédiatement. Sinon laissez refroidir.

Tofu aux épinards, noix de cajou et riz rouge

Il y a quelque temps j’avais vu passer une recette de pilaf d’épinards aux noix de cajou et cela m’avait donné quelques idées pour mes repas. Et voilà ce qui est ressorti de mon inspiration un jour de retour de mes courses avec une livre d’épinards dans le panier.
Riz rouge au tolu, épinards & noix de cajou

Pour une personne :

200g d’épinard frais
100g de tofu ferme
100g de riz rouge cuit (ou blanc)
une grosse poignée de noix de cajou
huile d’olive, citron
sel, poivre

Lavez les feuilles d’épinard et retirez les tiges trop grosses. Essorez ensuite les épinards.
Coupez le tofu en dés et faites les revenir dans une poêle avec une goutte d’huile d’olive. Ajoutez ensuite les feuilles d’épinard, salez et remuez jusqu’à ce que les feuilles soient tendres. Ajoutez le riz rouge cuit (et de préférence encore chaud), les noix de cajou (en en réservant quelques-unes pour la déco), poivrez et mélangez.

Servez chaud avec un filet de citron et les noix de cajou restantes.

Lasagnes de porc aux endives, champignons et bleu d’Auvergne

Cela fait très très longtemps que je ne vous ai pas proposé des lasagnes, et l’envie m’est venu assez subitement.
Celles-ci je les ai totalement improvisées dans ma tête en faisant les courses un soir de semaine et je les ai préparées immédiatement en rentrant. C’est mon mari qui était content de les dévorer en rentrant de sa journée de boulot !
Assez rapide à préparer et surtout pas compliqué, n’hésitez pas à improviser vous aussi.
Lasagnes de porc aux endives, champignons & bleu d'Auvergne
Pour 6 personnes environ (un peu moins si vous avez des gourmands comme mon mari)  :

une douzaine de feuilles de lasagne
2 grosses endives (ou 3 normales)
150g de bleu d’Auvergne coupé en petits dés
900g de farce de porc
230g de champignons de Paris égouttés en conserve
2 échalotes
2 gousses d’ail
1 cs de maïzena
20cL de crème fraîche liquide (3% de MG)
70g de gruyère râpé
huile d’olive
sel, poivre

Lavez les endives, et essorez-les. Découpez-les en lanières et réservez.
Épluchez et émincez les échalotes et l’ail. Faites-les colorer à feu moyen-fort. Une fois les échalotes tendres et colorées, ajoutez la farce. Saisissez le tout à feu fort en mélangeant puis diminuez le feu. Salez, poivrez.
Une fois la viande presque cuite ajoutez les champignons égouttés, les endives et les dés de bleu. Laissez mijoter 5 minutes. Si le mélange a rendu trop de liquide ajoutez simplement 1 cuillère à soupe de maïzena et mélangez.

Préchauffez le four à 180°C.
Montez les lasagnes de la manière suivante : répartissez un tiers de la crème liquide dans le fond du plat, recouvrez ensuite de feuilles de lasagne puis d’une couche de farce cuisinée (la moitié du mélange). Recouvrez d’une seconde couche de lasagne, d’une fine couche de crème, puis du restant de farce. Terminez par une dernière couche de lasagne, parsemez de gruyère râpé et du reste de crème fraîche (pour éviter le dessèchement des feuilles il faut de la crème sur toutes les feuilles de lasagnes).
Enfournez pour 20-25 minutes environ. Terminez la cuisson en mode grill 3 minutes pour gratiner légèrement.
Servez bien chaud avec une salade verte.

Gnocchi de céleri rave à la fourme d’Ambert, parmesan et noix

Comme promis, après mes gnocchis de céleri rave accompagnés d’une sauce aux bolets, cèpes, parmesan et noisettes, les voici mais avec une sauce à la fourme d’Ambert et aux noix. Toujours un délice.
Gnocchis de céleri, sauce à la fourme d'Ambert, parmesan et noix

Pour la recette des gnocchis je vous renvoie par ici
Pour la sauce (pour une portion) :
40g de fourme d’Ambert
40g de lait
40g de parmesan
1 échalote
quelques noix concassées pour le dressage
parmesan en copeaux pour le dressage
huile d’olive
sel, poivre

La sauce : épluchez et émincez les échalotes et l’ail, versez-les dans une casserole avec un filet d’huile d’olive.
Faites rissoler à feu moyen en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’échalote devienne translucide. Ajoutez les la fourme coupée en petits dés et le lait et laissez fondre 5 minutes environ. Ajoutez le parmesan et laissez de nouveau 5 minutes à feu très doux en mélangeant régulièrement.

Servez cette sauce sur les gnocchis bien chauds. Parsemez sur le dessus les cerneaux de noix et les copeaux de parmesan.