Pain à la patate douce & aux graines

A la recherche de recette de pains énergétique ou sportif pour mes encas du matin, je suis tombée sur cette recette de pain à la patate douce et j’ai immédiatement été intriguée et surtout très curieuse. Je l’ai donc immédiatement testée et je n’ai pas été déçue du résultat gustatif. Ce pain est tout doux, tout réconfortant, un goût assez difficile à décrire, car on ne devine pas vraiment la présence de patate douce mais sa texture et son goût sucré apporte vraiment un quelque chose à ce pain. Je vous invite vraiment à le tester.

Attention à la découpe simplement car le pain est assez compact mais ne se tient pas toujours très bien.

Pour un pain de 400-450g environ : 

1 petite patate douce bio (à chair orange) – il vous en faudra 200g une fois cuite
1cc d’huile d’olive pour la cuisson de la patate douce 
100g de farine de sarrasin
45g de farine d’épeautre complète
1cs (5g environ) de graines de lin (dans la recette initiale il fallait les moudre mais je les ai mise entières)
1/2cc de bicarbonate de soude
1/2cc de fleur de sel
1cs de jus de citron fraîchement pressé
Mélange de graines :
30g de graines de courge
30g de graines de tournesol
20g de graines de sésame

Préchauffez votre four à 180°C.
Lavez et brossez la patate douce. Coupez-la en deux et disposez les deux moitiés sur un silpat ou dans un plat allant au four. Entaillez la surface de chaque avec la lame d’un couteau, badigeonnez d’un très léger trait d’huile d’olive et parsemez de fleur de sel.
Enfournez pour 45 minutes à 1h jusqu’à ce que la chair soit fondante, même à coeur.

Une fois cuite, récupérez 200g de patate douce (chair et peau pour moi, mais vous pouvez ne prélevez que de la chair) et mixez au robot mixeur.
Ajoutez le reste des ingrédients de la pâte (excepté le mélange de graines) et mixez jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène (mais pas liquide, plutôt comme une pâte à pain un peu collante).
Hors du mixeur ajoutez les graines et incorporez-les en pétrissant (à la main ou à la spatule).
Préparez une plaque recouverte d’uni silpat ou de papier sulfurisé.
Avec des mains farinées, faites une forme de pain avec la pâte (j’ai fait un boudin ici) et faites des stries sur le dessus.
Enfournez à 180°C pour 40 minutes jusqu’à obtenir une jolie croûte dorée.
Laissez refroidir avant de découper et dégustez.

Granola très très gourmand, à la compote & huile de noisette

Je vous partage ici mon dernier granola fait maison tout ce qu’il y a de plus gourmand et de plus complet. Vous pouvez bien évidemment remplacer un oléagineux par un autre de votre choix, un fruit sec par un autre aussi… c’est tout l’avantage des granolas, les associations et mariages peuvent se décliner à l’infini !!

Pour 1,3kg de granola environ (ben oui comme ça se conserve très bien j’ai fait la dose ici !!!) :

500g de flocons d’avoine ici de gros calibre mais c’est selon votre goût et choix
20g de graines de lin
20g de graines de tournesol
20g de graines de courge
30g de miel de votre choix
100g de compote de pommes sans sucres ajoutés
40g d’huile de noisette
5g d’huile de sésame
1 pincée de fleur de sel
Fruits secs et oléagineux (de votre choix) :
205g de cacahuètes non salées
100g de noisettes grossièrement concassées
50g d’amandes grossièrement concassées
110g de figues sèches coupées en petits morceaux
110g de dattes dénoyautées coupées en petits morceaux

Préchauffez le four à 150°C.

Mélangez dans un grand saladier tous les ingrédients, sans les fruits secs et oléagineux, dans l’ordre indiqué, avec une cuillère à soupe puis à la main si besoin. Quand les ingrédients « liquides » sont bien répartis, ajoutez les fruits secs et oléagineux grossièrement concassés et incorporez-les délicatement. 
Si vous souhaitez vraiment obtenir de grosses pépites pour votre granola ajoutez un peu de liquide (compote et huile) car ici vous obtiendrez plus un granola « friable » non amalgamé mais je préfère comme cela pour saupoudrer sur mes yaourts.
Versez le tout sur une grande plaque couverte de papier sulfurisé ou d’un silpat et égalisez le tout.
Enfournez pour environ 40/45 minutes en remuant au moins à mi-cuisson et plus si le mélange brunit. Le granola doit être bien doré. 

Laissez refroidir puis transvasez dans des contenants hermétiques (gros pots à confiture ou tupperware). Conservez au frais ou dans un endroit frais et sec.
Ce granola a l’avantage de se conserver vraiment longtemps sans risque (plusieurs mois, mais pas sure qu’il ai le temps d’en arriver jusque là tant il est gourmand).

Cake moelleux à la courge butternut, clémentine, pistaches & graines de courge

Vous commencez à me connaître et à savoir que j’adore mettre des légumes (et tout ingrédient pas très « basique » pour un dessert) dans mes desserts. Déjà parce que ces derniers apportent des goûts et des textures bien particuliers, et ensuite parce qu’ils permettent parfois de substituer un autre ingrédient (la matière grasse, les oeufs, le sucre…). Ici une version avec de la courge butternut, qui pourrait être remplacée par du potimarron aussi (je suis moins fan du potiron et de la citrouille qui ont beaucoup moins de goût et texture que ces deux derniers cucurbitacées), et qui se marrie à merveille avec le parfum de la clémentine – que vous pouvez tout à fait remplacer par de la mandarine qui aura d’ailleurs encore plus de goût, mais au moment où j’ai réalisé la recette elles n’étaient pas encore sur les étals des primeurs. 

J’ai fait goûter ce cake à au moins 6 ou 7 « testeurs » différents, certains becs sucrés et d’autres pas du tout, certains curieux et d’autres très traditionnels… et à chaque fois le verdict a été le même : « C’EST TROP BON !!! Qu’as-tu donc bien mis dans ce cake ?? »
Certains ont pensé à la carotte, d’autres à l’orange, mais personne n’a finalement deviné ses ingrédients, mais une chose est sure tous ont dévoré ce gâteau. Alors, si avec ces arguments vous ne vous laissez pas tenter c’est que vous n’êtes décidément pas « courge » ! 🙂

Pour un moule à cake (8 à 12 tranches) : 

250g de courge butternut cuite (270g environ à cru)
2 oeufs
60g de cassonade
15g de miel
30g d’huile de coco
6cL de lait végétal (amande ou soja pour les moins sucrés et forts en goûts)
7cL de jus de clémentine
150g de farine
1 sachet de levure
50g de pistaches torréfiées
20g de graines de courge
1cc de cannelle
1/2cc de gingembre
Pour le sirop d’imbibage :
8g de miel + 5cL de jus de clémentine

Lavez la courge butternut, coupez-la en cube et faites-la cuire à couvert dans une casserole d’eau pendant 15 à 20 minutes environ, jusqu’à que les morceaux soient tendres et s’écrasent à la fourchette. Une fois cuite, égouttez-la, retirez la peau et écrasez-la en purée à l’aide d’une fourchette ; si vous voulez vraiment une purée lisse passez-la au mixeur, mais pour un côté plus rustique j’aime qu’il reste quelques petits morceaux. 

Préchauffez le four à 180°C.

Battez les oeufs avec la cassonade et le miel. Ajoutez l’huile de coco fondue et le lait végétal. Mélangez bien. Ajoutez 7cl de jus de clémentine et les épices. Rajoutez enfin la farine et la purée de courge. Mélangez bien à nouveau avant de rajouter les pistaches et les graines de courge.
Versez l’appareil dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pour 35 à 40 minutes environ. Le cake est cuit lorsque la pointe d’un couteau ressort tout juste humide lorsque vous le piquez.
Pendant la cuisson, préparez le sirop en faisant fondre le miel avec le jus de clémentine dans une petite casserole. Laissez frémir juste 2 minutes avant de versez sur le cake encore chaud. 
Dégustez le cake tiède ou refroidi. Celui-ci se conserve 2 à 3 jours bien emballé dans du filme alimentaire.

Cake à la carotte, beaufort et graines de courge

Un cake est fondant, équilibré, au bon goût de carotte, un peu de gourmandise apportée par le beaufort et du croquant avec les graines de courge. Et tout ça avec très peu de matière grasse, juste du lait.

Je me suis inspirée ici d’une première recette de cake réalisée ici : un cake carotte et piment d’espelette.

Pour un moule a cake :

350g de carottes épluchées
1cs d’huile d’olive
100g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
50g de farine aux céréales
150g de beaufort
1/2 paquet de levure chimique
4 œufs
160g de lait
50g de graines de courge
sel, piment d’espelette

Préchauffez le four à 200˚C.
Lavez et épluchez les carottes. Râpez-les finement au robot faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes lui réservez.
Enrobez alors les carottes avec les farines mélangées à la levure, le sel et une petite cuillère de piment d’espelette.

Incorporez les œufs, le lait, puis le beaufort coupé en petits dés et versez la pâte dans un moule à cake (en silicone ici). Enfournez à 200°C 40 minutes.

Laissez refroidir sur une grille et dégustez tiède ou froid.

Carrot cake healthy, aux noix et graines de courge

Une version healthy du carrot cake ça existe, et c’est tout aussi gourmand je vous le promets. A tester d’urgence, ils sont ultra moelleux !

Pour 6 gâteaux individuels ou un moule à cake :

150g de farine
50g de flocons d’avoine mixés (réduits en farine)
1cc de bicarbonate de soude
1cc de levure chimique
1 pincée de sel
1cs de cannelle
1cc de gingembre en poudre
1cm de gingembre frais râpé très finement
80g de miel
1cs d’huile de coco bio
80mL de lait ou yaourt maison pour moi (car très liquide)
1 oeuf
100g de compote non sucrée
200g de carottes râpées
40g de noix concassées
20g de graines de courge

Préchauffez le four à 200°C.

Mélangez la farine, les flocons d’avoine, le bicarbonate et la levure. Ajoutez le sel et les épices. Faites fondre le miel et l’huile de coco dans un bol au micro-ondes, puis ajoutez-les. Mélangez, puis ajoutez le lait (ou yaourt), la compote et l’oeuf. Incorporez bien le tout. Ajoutez les carottes, les noix et les graines de courge.
Versez dans un moule à cake en silicone ou des moules à muffins, puis enfournez pendant 20 minutes en version individuel (35 à 30 minutes je pense pour une version cake).
Laissez les cakes refroidir complètement avant de les démouler.