Wok de pousses soja, légumes croquants, gingembre et sauces asiatiques

Je ne fais pas souvent de won mais comme en ce moment il y a des pousses de soja ça m’a donné envie. Le résultat un wok de soja et quelques légumes avec une sauce bien relevée au gingembre, tout ça accompagnera très bien une viande marinée (par exemple du porc mariné) ou encore choisissez la version soupe.
IMG_0926

Pour un gros wok :

500g de pousses de soja fraîches
1 poivron rouge
2 carottes
1/4 de chou blanc
1 oignon
1 gousse d’ail
3cs de sauce soja
1cs de sauce Worcestshire
1cs de sauce d’huître
2cs de miel
1cs de gingembre mariné
10g de gingembre frais râpé finement
1cc de sauce Nuoc Mam
sel, poivre
huile d’olive

Lavez les légumes. Epluchez les carottes et coupez-les en fin bâtonnets. De même avec les poivrons après les avoir égrainé. Coupez le chou en fines lamelles. Emincez l’oignon et l’ail.

Placez dans le wok une cuillère à soupe d’huile d’olive et ajoutez tous les légumes préparés, excepté le soja. Faites revenir le tout avec du sel à feu vif en mélangeant bien. Au bout de 5 minutes ajoutez le soja, salez et mélangez souvent pendant 3 minutes.

Ajoutez alors toutes les sauces et les gingembres et mélangez. Laissez mijoter à feu moyen, avec le couvercle, pendant une dizaine de minutes. Servez chaud en accompagnement d’une viande mariné, ou servez dans un bouillon avec des cubes de tofu pour faire une soupe complète et équilibrée.

Boulettes de porc aux noix de cajou, coriandre et gingembre

Après mes boulettes de saumon ultra moelleuses et mes boulettes de poulet aux saveurs asiatiques j’ai eu envie de tester des boulettes de porc, en m’inspirant de la recette de Lili.
Ces boulettes sont très savoureuses avec la coriandre et le gingembre, moelleuses mais avec également un peu de croquant apporté par les noix de cajou et graines de sésame.

Pour une vingtaine de petites boulettes :

420g de porc (des côtes dans l’échine pour moi)
1 oignon
2 gousses d’ail
1 œuf
50g de noix de cajou grossièrement concassées
1cs de graines de sésame grillées + un peu pour la déco
3cs de coriandre ciselée
10g de gingembre frais râpé finement
sel, poivre
huile d’olive
Pour la sauce :
20g de miel
une dizaine de gouttes d’huile de sésame
4cs de sauce soja
4cs de jus de citron

Désossez la viande (si besoin), retirez le gras et coupez-la grossièrement.
Épluchez et émincez l’oignon et les gousses d ‘ail.
Au robot, hachez la viande puis ajoutez l’oignon, l’ail, l’œuf et le gingembre.
Dans un saladier mélangez le hachis avec les noix de cajou concassées, les graines de sésame et 2cs de coriandre ciselée. Assaisonnez avec le sel et le poivre.
À l’aide de deux cuillères à soupe (ou avec vos petites menottes farinées) formez des boulettes de hachis en boulettes et roulez-les dans une assiette farinée. Si vous avez le temps laissez-les reposer 15 à 30 min au frais (mais cette étape n’est pas obligatoire).

Dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive faites dorer ces boulettes pendant une dizaine de minutes en les retournant souvent.
Pendant ce temps préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Servez les boulettes chaudes, nappées de sauce et saupoudrées de graines de sésame dorées et de coriandre ciselée ; en accompagnement un riz pilaf conviendra parfaitement, mais vous pouvez également proposer ces boulettes en apéro sur des piques en bois et les invités les tremperont eux-mêmes dans la sauce.

Boulettes de poulet façon asiatique, sauce soja-gingembre-sésame

Avec mon fiancé nous aimons bien les influences asiatiques en cuisine et comme j’adore le sucré-salé, je me suis un peu amusée sur cette recette, largement inspirée de celle de la « Cuisine de Lili », et aussi retrouvée chez Kajana, sur son blog de « Cooking nana ».

Au fait dans les recettes initiales il y a un peu de saké, mais n’en n’ayant pas chez moi je n’en n’ai pas mis ; le résultat était succulent quand même ! Et comme ça si vous avez des enfants, pas de problème d’alcool.

Pour une bonne vingtaines de boulettes (je ne me souviens plus exactement combien cela faisait, mais je pense pour au moins 4 personnes) :

1kg de blanc de poulet
1 à 2 oignons
1 gousse d’ail
3 blancs d’œufs
12g de gingembre frais
quelques gouttes d’huile de sésame
sel, piment d’espelette
huile d’olive
Pour la sauce (ici pour deux personnes, car vu le nombre de boulettes j’en ai congelées, donc pensez à adapter vos quantités) :
5cs de sauce soja
3cs d’eau
3cs de sucre
2cc de maïzena

Épluchez et émincez les oignons, épluchez la gousse d’ail et le gingembre frais et râpez ce dernier en lamelles. Couper les blancs de poulet en dès. Au robot, mixez les morceaux de poulet, l’oignon, l’ail et le gingembre. Lorsque le poulet est bien mixé, ajoutez les blancs d’œuf, l’huile de sésame, une pincée de sel et une de piment d’espelette, puis et mixez de nouveau. Si vous avez un peu de temps laissez reposer un peu la préparation au frais (si la pâte n’est pas assez compacte et trop difficile à travailler avec les mains, vous pouvez rajouter un peu de farine ou de chapelure). À l’aide de vos petites menottes farinées (ou de deux cuillères à soupe), formez des boulettes de poulet et roulez-les dans la farine.
Faites dorer les boulettes dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, en les retournant régulièrement.

Pendant la cuisson de la viande, préparez la sauce : dans une casserole, portez à ébullition la sauce soja et le sucre. Baissez ensuite le feu et ajoutez ensuite la maïzena et l’huile de sésame sans cesser de mélanger. La sauce doit épaissir (cela peut prendre un peu de temps, placez bien la casserole sur feu doux et veillez à mélangez régulièrement pour que la maïzena n’accroche pas au fond).

Une fois les boulettes de poulet cuites, vous pouvez les dresser telles quel sur les assiettes, ou encore les servir en brochette (si c’est pour un apéro par exemple). Nappez les boulettes de sauce et servez immédiatement, avec un riz pilaf par exemple.

Bouillon asiatique au chou, vermicelles de soja, saumon ou poulet

Dans la même lignée que le bouillon au brocoli et vermicelles de soja parfumé au thé vert et gingembre, voici une autre recette de soupe asiatique.

Pour 3-4 personnes :

1/4 de chou vert frisé
2L d’eau
9g de thé vert en vrac
20g de gingembre frais râpé finement
5cL de sauce soja
5cL de sauce Nuoc Mam
5cL de sauce Worcestershire
50g de vermicelles de soja
200g de saumon ou de filet de poulet
sel, poivre

Retirez les feuilles extérieures du chou et coupez le 1/4 de chou en lanières.
Portez l’eau à ébullition dans une grande casserole puis baissez le feu et faites infuser le thé pendant 3 minutes.
Coupez le saumon ou le poulet en petits morceaux.
Ajoutez ensuite dans la casserole les sauces et le gingembre, portez à ébullition et plongez-y le chou. Laissez cuire à petits bouillons 5 minutes environ ; ajoutez ensuite le saumon ou le poulet, laissez à nouveau cuire 2 minutes à petits bouillons et ajoutez enfin les vermicelles de soja. Poursuivez la cuisson pendant 2 minutes et servez immédiatement, bien chaud.

Okonomiyaki au saumon

Pour cuisiner l’énorme chou vert, j’ai dégoté cette recette japonaise super bonne dont je ne connaissais absolument pas l’existence ; recette inspirée de celle de Clorane sur son blog « La cuisine de Quat’sous ». A refaire donc, avec plein d’autres garnitures à tester.
Pour info, et je reprends ici la définition donné par Clorane, Okonomiyaki vient de Okonomi = ce que vous voulez et Yaki = grillé.

Pour deux grandes crêpes :

3 œufs
235g de farine
30cL d’eau
65g de maïzena
40g de gingembre mariné coupé en petits morceaux
1/4 de chou vert frisé
200g de filet de saumon
2cc de graines de sésame grillées
huile d’olive
Pour la sauce sucrée-salée :
40g de sauce Worcestershire
80g de miel
40g de sauce soja


Lavez le chou et émincez-le en très petits morceaux (au robot pour moi).
Préparez la pâte à crêpe : battez les œufs, incorporez la farine, ajoutez l’eau puis la maïzena. Ajoutez enfin le chou et le gingembre mariné.
Faites précuire le saumon en papillote au four pendant 12 minutes à 180˚C.
Faites cuire les crêpes dans une grande poêle à feu moyen-fort (7-8 sur 12) pour 5 à 10 minutes sur la première face. Retournez la crêpe dans une assiette. Émiettez la moitié du saumon précuit (l’autre moitié sera pour la 2ème crêpe) dans la poêle et retournez la crêpe, face non cuite sur le saumon, dessus. Laissez cuire à nouveau 5 à 10 minutes.
Pendant la cuisson des crêpes préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients. Répartissez cette sauce sur la face cuite de la crêpe pour la faire caraméliser un peu.
Servez ces crêpes bien chaudes, nappées de sauce et de graines de sésame.


J’ai opté ici pour l’option saumon mais vous pouvez laisser ces crêpes nature ou y mettre toute garniture un peu asiatique (ou non) de votre choix.

Bouillon au brocoli et vermicelles de soja, parfumée au thé vert et gingembre

Pour varier des soupes de légumes mixés et potages de cet hiver, voici une recette de soupe aux parfums d’Asie.

Pour 3-4 personnes :

1 petit brocoli
1,5L d’eau
9g de thé vert en vrac
15g de gingembre frais râpé finement
le jus d’1/2 citron (vert de préférence mais là je n’en avais pas alors j’ai fait avec du jaune)
5cs de sauce soja
1cs de sauce Nuoc Mam
50g de vermicelles de soja
une dizaine de feuilles de basilic (à la base c’est de la coriandre mais je n’en avais pas)
sel, poivre

Rincez le brocoli et découpez-le en petits bouquets.
Portez l’eau à ébullition dans une grande casserole puis baissez le feu et faites infuser le thé pendant 3 minutes.
Ajoutez ensuite dans la casserole la sauce soja et le gingembre, portez à ébullition et plongez-y le brocoli. Laissez cuire à petits bouillons 4 minutes environ et ajoutez enfin les vermicelles de soja et le basilic. Poursuivez la cuisson pendant 2 minutes et servez immédiatement, bien chaud.