Sablés au chèvre, thym & romarin

Pour écouler un restant de fromage de chèvre « vivant » (très très très coulant à ne plus savoir qu’en faire) j’ai fait une petite préparation de fond de placard pour de petits sablés apéro gourmands ; le tout agrémenté d’herbes du jardin.
Pour une dizaine de sablés :

120g de farine aux 5 céréales bio
40g de fromage de chèvre plutôt frais (ici coulant !)
3cs d’huile d’olive et/ou de sésame
2cs de fromage blanc
quelques branches de thym et romarin
2 pincées de fleur de sel, poivre

Dans un saladier mettez le fromage de chèvre, l’huile, la farine, fleur de sel et poivre et les herbes ciselées, et mélangez bien avec une fourchette.
Avec les mains, amalgamez la pâte et formez un boudin. Enveloppez-le dans du film alimentaire et placez-le au frais 30 minutes au moins.

Préchauffez le four à 180°C.
Découpez le boudin en rondelles de 5mm d’épaisseur environ (la pâte est un peu friable, écrasez bien les biscuits entre vos mains pour faire de petits palets). Déposez les sablés sur une plaque du four recouverte d’un silpat ou papier sulfurisé. Enfournez pour 15 minutes environ, en les retournant à mi-cuisson pour les dorer des deux côtés.
Dégustez tièdes ou refroidis.

« Coquillotto » – coquillettes façon risotto

Nous connaissons tous le risotto, et j’ai déjà eu l’occasion de vous en proposer, décliné selon de nombreuses recettes : courgette-raisins secs, aubregine-chorizo, pesto d’épinard-saumon fumé, butternut-épinard-chorizo, poireau-citron-pavot.
Celà fait maintenant plusieurs années que le risotto a été décliné avec des coquillettes cuites à la façon d’un risotto. Je n’avais encore jamais eu l’occasion de tester, et lorsque j’ai proposé à ma maman de leur cuisiner celà dimanche soir, elle n’a pas hésité un instant ; et son verdict : « UN DELICE ma chérie !  » – « Merci ma maman chérie » ; celà fait tellement plaisir de cuisiner pour quelqu’un qui se régale.
Je vous recommande vraiment cette recette : pour petits et grands tout le monde se régalera.
A proposer soit en accompagnement, soit à accompagner d’une petite salade verte et pourquoi pas d’un oeuf poché.
Pour 3-4 personnes :

1cs d’huile d’olive
1 oignon
250g de coquillettes (bio semi-complète ici)
20cL de vin blanc sec
1 litre d’eau
1 cube de bouillon de volaille bio
1 branche de thym frais et romarin frais
50g de parmesan râpé
sel et poivre

Faites bouillir 1 litre d’eau et délayez-y le cube de bouillon avec le thym et romarin frais. Réservez-le au chaud.
Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse et faites-y suer l’oignon finement émincé sans coloration. Ajoutez les coquillettes et laissez nacrer quelques minutes en remuant régulièrement et toujours sans coloration.
Mouillez avec le vin blanc et laissez entièrement évaporer.
Versez le bouillon chaud par petites quantités à chaque fois (une à deux louches à la fois) – attendez bien qu’il soit bu par les pâtes avant d’en rajouter. Poursuivez la cuisson à feu très doux en ajoutant le bouillon au fur et à mesure qu’il est absorbé et en prenant soin de bien remuer régulièrement. Vérifier la cuisson (goûtez au bout d’une vingtaine de minutes pour tester la consistance des pâtes, en fonction de si vous préférez vos pâtes al dente ou plus fondantes) et assaisonnez de poivre en fin de cuisson.
Réservez à couvert hors du feu si vous ne servez pas tout de suite. Juste avant de servir, ajoutez le parmesan, mélangez et servez.