Riz au lait au caramel, rhum et raisins le tout cuit au four

J’avais une envie de riz au lait le week-end dernier, mais la question était comment changer du traditionnel (mais si bon je vous l’accorde) riz au lait à la vanille (ou à la cannelle) que l’on fait à la casserole. Et bien j’ai trouvé mon bonheur chez Isa avec ce riz au lait au caramel, j’y ai simplement rajouté des raisins secs et un peu de rhum (et oui j’en mettrai partout si ça ne tenais qu’à moi !).

Ce qui est bien pratique dans cette recette c’est qu’il n’y a à s’occuper de quasiment rien car la cuisson se fait au four.

Pour 4 personnes :

125g de riz rond
1L de lait
1 gousse de vanille
30g de raisins secs (noirs ici)
1½ bouchon de rhum brun
Pour le caramel : 125g de sucre et 2cs d’eau

Commencez par préparer le caramel en faisant fondre, à feu fort, le sucre et l’eau dans une casserole. Mélangez régulièrement pour que le caramel ne crame pas. Lorsque le caramel a une jolie couleur cannelle, retirez-le du feu et tapissez-en immédiatement le fond d’un plat allant au four (je dis bien immédiatement car le caramel durcit très rapidement !). Laissez refroidir.
Préchauffez le four à 180°C.
Fendez la gousse de vanille et grattez-la pour en récupérer les graines. Versez le lait et le rhum dans le plat contenant le caramel refroidi. Ajoutez la gousse de vanille et ses graines, les raisins secs et enfin le riz. Enfournez pour 1h45 environ : le riz au lait est cuit lorsque les grains sont moelleux (faites attention à ne pas cuire trop longtemps car vous obtiendrez de la bouillie, pour moi la consistance des grains de riz était parfaite au bout d’1h45 c’est pour cela que je n’ai pas laissé 2h comme indiqué chez Isa).
Au cours de la cuisson j’ai percé plusieurs fois la pellicule de lait cuit qui se formait à la surface pour la remélanger au riz, de même à la fin de la cuisson. Mais dans la recette d’Isa, elle laissait cuire le riz au lait sans y toucher et la retirait à la fin de la cuisson… A vous de voir.
A la sortie du four (ou une fois refroidi) répartissez le riz au lait dans des verrines et réfrigérez.
Vous pouvez servir ce riz au lait tiède ou froid, selon votre envie.

Isa, pour répondre à tes inquiétudes, pour moi aussi le caramel s’est complètement mélangé au riz.

Risotto au pesto d’épinard et saumon fumé

Et voici un risotto tout vert (pour faire manger des épinards aux plus réticents sans qu’ils ne s’en aperçoivent…) !

Pour 2 personnes :

200g de riz rond
1 oignon
10cL de vin blanc sec
70cL de bouillon de légume (1 cube pour 75cL d’eau)
35g de parmesan râpé
100g de pesto d’épinard
150g de chutes de saumon fumé
citron
huile d’olive

Épluchez et émincez l’oignon. Faites-le légèrement colorer dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Une fois les oignons colorés ajoutez le riz, remuez jusqu’à ce que les grains blanchissent. Ajoutez ensuite le vin blanc et laissez évaporer à feu moyen. Réduisez le feu (un feu doux suffira), ajoutez une louche de bouillon et mélangez. Une fois le liquide absorbé remouillez le riz avec une louche de bouillon. Répétez l’opération en mélangeant très régulièrement jusqu’à ce que le riz soit cuit (ni croquant, ni collant). Le temps de cuisson peut varier d’un riz à l’autre, comptez entre 20 et 30 minutes environ (si besoin augmentez le feu ou couvrez le riz avec un couvercle entre chaque ajout).
Pendant la cuisson du riz, vous pouvez préparer le pesto d’épinard selon la recette et découper les chutes de saumon fumé en fines lamelles.
Juste avant la fin de la cuisson du riz ajoutez le parmesan râpé et mélangez. Ajoutez ensuite le pesto d’épinards, mélangez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
Dressez le risotto dans les assiettes et répartissez dessus les chutes de saumon fumé et un filet de citron (et des pignons de pin grillés pour mon fiancé).

Riz collant (pour sushis et makis)

Mon fiancé et moi aimons bien les sushis et makis, mais c’est tellement plus sympa de les faire soi-même que d’aller les acheter dans une de ces chaînes, donc je vous donne ma recette de riz collant.

Pour réaliser une dizaine de sushis :

160g de riz rond
160g d’eau (quelque soit le poids de riz, il faut le même poids d’eau)
20mL de vinaigre de riz (que vous trouverez dans les restaurants ou épiceries chinoise ou japonaise, ou dans votre supermarché s’il a un rayon produits exotiques)
1cs de sucre
1 pincée de sel

Dans une casserole placez le riz et le même poids d’eau. Fermez avec un couvercle et allumez un feu moyen-fort jusqu’à ce que vous entendiez (ou si vous avez un couvercle transparent lorsque vous voyez) que ça bout, laissez alors 2 minutes. Baissez ensuite le feu et laissez cuire 10 minutes à feu très doux (sans jamais lever le couvercle). Laissez ensuite reposer le riz, toujours couvercle fermé, pendant 10 minutes.
Pendant la cuisson du riz, préparez le mélange vinaigre-sucre. Mettez à chauffer dans une casserole le vinaigre de riz, le sucre et le sel jusqu’à ce que le sucre soit dissout ; attention à ce que ça le mélange ne bout pas sinon le vinaigre va s’évaporer. Mélangez avec une cuillère en bois. Coupez ensuite le feu et laissez refroidir.
Une fois le riz cuit et le temps de repos écoulé, retournez délicatement le riz pour retirer la vapeur. Transvasez-le ensuite dans un saladier et ajoutez le mélange vinaigré ; mélangez délicatement pour ne pas écraser le riz.
Utilisez ce riz collant tout de suite ou réservez pour plus tard en le couvrant d’un torchon humide.

Sushis au saumon

Avec le riz collant j’ai donc préparé quelques sushis.

Pour une dizaine de sushis :

riz collant (à partir de 160g de riz cru)
100g de saumon frais
sauce soja
gingembre mariné

Réalisez le riz collant.
Coupez des fines tranches rectangulaires de saumon.
Un fois le riz refroidi confectionnez des boulettes allongées. Placez dessus une tranche de saumon frais. Réservez au frais jusqu’au moment de servir.
Dégustez ces sushis avec de la sauce soja et du gingembre mariné (du concombre aussi si vous le souhaitez).