Croissants de lune si irrésistibles

Je vous avais déjà proposé ces délicieux petits biscuits si bon au goût de noisette il y a plusieurs années par ici, mais comme on en raffole ici avec ma maman, j’ai eu envie de les refaire. J’ai réalisé quasiment la même recette, sauf que j’ai réalisé mon pralin maison, en réduisant en poudre des noisettes et amandes enrobées d’un caramel à sec.
Pour une vingatine de petits croissants :

120g de farine
90g de beurre 1/2 sel froid
50g de noisettes torréfiées
20g de cassonade
2cc de pralin (maison ici)
Pour le « glaçage » :
1cs de sucre glace
1 sachet de sucre vanillé

A l’aide du mixeur réduisez les noisettes entières en poudre.
Coupez le beurre froid en morceaux.
Dans un saladier placez tous les ingrédients et malaxez le tout du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sablé. Formez une boule avec la pâte, enveloppez-la dans un film alimentaire et réfrigérez-la pendant au moins une heure.

Préchauffez le four à 150°C.
Sortez la pâte du frigo et prélevez des boules de pâte de 15g (il est important que les biscuits fassent le même poids pour que la cuisson soit homogène), donnez-leur la forme de croissant et placez-les sur la plaque du four recouverte d’un silpat. Enfournez pour 18 minutes et pas une de plus.
Pendant la cuisson mélangez 1 sachet de sucre vanillé et le sucre glace.
Sortez les sablés du four et saupoudrez dessus (à l’aide d’une petite passoire) ce mélange de sucre. Attention à ne pas trop manipuler les biscuits qui sont assez fragiles àa sortie du four.
Laissez ensuite complètement refroidir (si vous y parvenez !) avant de dégustez.

Mascarpone glacé au rhum et pralin

Pour continuer à profiter de la chaleur de l’été, voici ces crèmes glacées très très crémeuses grâce au mascarpone. Un petit côté gourmand et croquant apporté par le pralin maison que j’y ai ajouté…
IMG_0308

Pour 4 personnes :

250g de mascarpone
3 œufs frais
10g de sucre
2cs de rhum
115g de pralin maison (aux flocons d’avoine, pistaches et noisettes)

Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
À part fouettez le mascarpone et ajoutez-le au mélange œufs-sucre, ainsi que le rhum.
Battez les blancs en neige très ferme (avec une pincée de sel), et ajoutez-les délicatement au reste. Ajoutez enfin à la préparation, le pralin maison concassé.
Versez la crème dans des moules à muffins (en silicone ici ce qui a facilité l’étape de démoulage) et placez au congélateur une douzaine d’heures au congélateur.

Sortez la glace une dizaine de minutes avant de la déguster,

Brioche sans pétrissage à la mascarpone et huile d’olive, garnie de pralin au sirop d’érable

Je ne fais pas très souvent de brioche alors que j’adore ça et que des tas de recettes me donnent envie. Mais n’ayant pas de robot très adapté pour pétrir, ni de machine à pain, l’idée de devoir pétrir à la main ne m’enthousiasme bizarrement pas vraiment (et en général le résultat n’est pas très réussi car ma brioche ne lève pas suffisamment par manque de pétrissage justement).
IMG_9529

Du coup lorsque j’ai vu cette recette de brioche sans pétrissage chez Carole, elle m’a immédiatement séduite.
Malheureusement, encore une fois, ma brioche n’a pas vraiment gonflé à la première levée (peut-être parce que j’aurai du hydrater ma levure ?), mais gustativement le résultat était très sympathique, et avec cette garniture bien gourmande que j’ai improvisé cela passe très bien !

Pour un moule à cake de 20cm environ :

 250g de farine
2 œufs
140g de mascarpone
50g d’huile d’olive extra vierge
40g de sucre
5,5g de levure de boulanger déshydratée (1/2 sachet)
pour la garnir : 20g de sirop d’érable + 30g de pralin maison (aux noisettes, pistaches et flocons d’avoine)

La veille (ou 12 h avant).
Dans un récipient, mélangez la farine et le sucre. Faites un puits. Ajoutez la levure, les œufs battus, le mascarpone et l‘huile d‘olive. Réhydratez la levure si nécessaire. Mélangez à la main, ou la cuillère, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Recouvrez de façon hermétique avec du papier film. Laissez reposer 12 h au réfrigérateur.

Douze heures après.
Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte au rouleau en forme de rectangle. Faites 3 tours (comme pour la pâte feuilletée) : estimez les 3/3 de la pâte et repliez le 1/3 haut sur celui du milieu. N’aplatissez pas au rouleau, pliez simplement. Repliez le 1/3 bas sur le 1/3 du milieu. Faites tourner la pâte d’¼ de tour vers la droite. Étales à nouveau en rectangle et recommencez la manipulation au début (pour une meilleure compréhension regarder donc le schéma).
pliage pâte feuilletée

Pour une grosse brioche : étalez la pâte en rectangle, d’une largeur équivalente à la longueur du moule à cake. Badigeonnez la pâte de sirop d’érable et répartissez le pralin maison sur une bande dans la longueur. Roulez la pâte et déposez-la dans le moule à cake (en silicone ici).
Couvrez avec un linge propre et laissez reposer à température ambiante (idéalement 22°C) pendant 3h.

Préchauffez le four à 150°C.
Enfournez la brioche et laissez cuire 35 minutes environ.

Laissez tiédir la brioche avant de démouler et dégustez-la tiédie au four ou au grill pain.

Tartelettes à la crème au citron sur un lit de chocolat praliné croustillant

Depuis que j’ai dégoté de la pâte de praliné je veux en mettre partout (car j’adore ça !!!). Et voici des petites tartelettes très très gourmandes : une crème au citron qui cache une fine couche au chocolat et praliné.
IMG_9012

Pour 2 tartelettes :

1/2 pâte brisée ou sablée (sablée maison ici) avec des zestes de citron
Pour la crème au citron :
2 œufs
1ocL de jus de citron
20 g de beurre
40g de miel
5g de sucre glace
20g d’huile d’olive
Pour la couche chocolat-praliné :
60g de chocolat noir
35g de pâte de praliné
10g de pralin (ici mon pralin croustillant aux flocons d’avoine-pistache-noisette)

Préchauffer le four à 180°C.

Étalez la pâte à tarte sur le plan de travail fariné et foncez-en deux petits moules. Déposez un papier sulfurisé au fond et garnissez les de haricots secs pour cuire la pâte à blanc. Enfournez et laissez cuire 15 minutes à 180 °C. Retirez les haricots secs et ré-enfournez pour 3 minutes.

 Préparez la crème au citron.
Mélangez tous les ingrédients dans une casserole et faites chauffer à feu doux en remuant sans arrêt. La crème va épaissir et devenir onctueuse. Stoppez alors la cuisson et laissez refroidir.

 Préparez la couche chocolatée. Faites fondre le chocolat au bain-marie puis ajoutez la pâte de praliné et mélangez.

Étalez la préparation au chocolat sur la pâte à tartelettes et laissez refroidir. Recouvrez ensuite de la crème au citron et lissez la surface. Placez les tartelettes au frigo pendant au moins 2 heures puis dégustez.

Baby cheesecakes ricotta et pistache sous un pralin de flocons d’avoine

Cela fait un bon moment que je m’étais noté cette recette à faire sur le blog « Avocat et chocolat« , mais ayant rarement de la ricotta dans le frigo, et surtout en même temps de la pâte de pistache, je n’avais pas encore trouvé l’occasion de la faire.

Mais cette fois-ci c’était la bonne, un fond de ricotta (prélevée avant de tout mettre dans mon gâteau à la ricotta, noix de coco, pistache et framboises) et de la pâte de pistache maison, des speculoos maison pour la base, tout y était !!! Donc il n’y a plus qu’à, comme on dit.
Du coup j’en ai aussi profité pour faire le fameux pralin aux flocons d’avoine de la miss pour le parsemer sur le cheesecake.
Le tout était un délice, avec un mélange de texture très appréciable : le moelleux de la base biscuité, le fondant de la base à la ricotta et le croustillant du pralin.
J’ai simplement divisé les quantités par 3 et j’ai obtenu 4 cheesecakes individuels.

Pour le fond biscuité :

40g de speculoos maison
35g de fromage blanc à 0% de MG
Pour l’appareil fromager & pistaché :
1 œuf
60g de ricotta
10g de sucre
30g de pâte de pistache maison
4cs de pralin aux flocons d’avoine maison

Commencez par préparer la base biscuitée en mixant, au robot, les speculoos avec le fromage blanc. Étalez la pâte obtenue en couche fine et uniforme dans des moules individuels en silicone (ou un grand moule si vous augmentez les quantités). Si vous n’utilisez pas de moule en silicone prévoyez une feuille de papier sulfurisée pour étaler la couche biscuitée et faciliter le démoulage. Placez au frais en attendant le reste de la préparation.

Préchauffez le four à 160°C.
Préparez ensuite l’appareil ricotta-pistache. Détendez la pâte de pistache avec l’œuf afin d’obtenir un mélange lisse et homogène, puis ajoutez le sucre et la ricotta.
Fouettez vivement l’ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse  et homogène.
Déposez l’appareil sur la base biscuitée, lissez la surface et enfournez pour 20 minutes (car il s’agit de petits cheesecakes, pour un plus gros prévoyez 30 minutes je pense).

À la sortie du four parsemez de pralin croustillant et réfrigérez au moins 3h avant de servir frais.

Pensez à réfléchir à votre Assiette Gourmande d’Automne et venez participer au jeu-concours :

Glace au Nutella et pralin

Et oui maintenant que j’ai pris la main avec les glaces maison sans sorbetière (premier essai de la glace aux spéculoos, puis seconde tentative réussie de crème glacée miel-cannelle), je suis lancée et j’ai profité de la fin d’été bien chaude pour en faire encore et encore.

Cette fois-ci ce sera une glace au Nutella, avec un petit côté croustillant apporté par du pralin. Vous vous doutez bien que, pour les amateurs de Nutella, cette glace ne peut être qu’une tuerie !!! Elle a été dévorée en une seule fois chez moi (uniquement par mon chéri et moi-même !).

Pour 2 personnes très gourmandes ! :

1 œuf entier + 1 jaune
25 cl de lait
40 g de sucre
110 g de Nutella
30g de pralin

Faites chauffer doucement le lait dans une casserole. Pendant ce temps, battez l’œuf entier, le jaune et le sucre dans un saladier. Ajoutez le lait chaud à la préparation dans le saladier, puis replacez le tout dans la casserole pour faire épaissir : comptez entre 5 à 10 minutes à feu moyen, en mélangeant très régulièrement.
Une fois que la crème nappe votre spatule (un peu comme pour une crème anglaise) retirez la casserole du feu et incorporez le Nutella. Fouetter vivement jusqu’à obtenir une crème lisse.

Placez le tout dans un récipient allant au congélateur, et placez-le dans le congélateur. Remuez la glace régulièrement (toutes les 30 à 45 minutes environ) les 3 premières heures pour éviter la formation de cristaux. À la dernière sortie du congélateur, ajoutez le pralin et mélangez. Laissez ensuite reposer la glace 4 à 6h dans le congélateur.

Pensez à sortir la glace du congélateur 30 minutes environ avant de la déguster (car elle durcit beaucoup). Et voilà, vous n’avez plus qu’à savourer.

Pensez à réfléchir à votre Assiette Gourmande d’Automne et venez participer au jeu-concours :

Nougat glacé aux pistaches, pignons et pralin

Vous cherchiez un dessert léger à faire pour le réveillon du 31 ? Voici une recette qui devrait vous combler, c’est celle que j’ai faite pour le repas du 25 décembre midi ! En plus c’est à préparer la veille, comme ça le jour même rien à faire, juste à démouler et servir.

Pour 8-10 personnes :

4 blancs d’œufs
40cL de crème liquide entière
40g de miel d’acacia liquide
40g de sucre
110g de pistaches mondées non salées
50g de pignons de pin
60g de pralin
1cs de Grand Marnier (ou Cointreau)
1 pincée de sel

Une demi-heure à une heure avant de commencer, placez dans le congélateur la crème fraîche et le récipient dans lequel vous la monterez en chantilly.
Faites dorer les pignons et pistaches dans le four en mode grill ; comptez 4-5 minutes environ, mais surveillez car ça colore vite. Laissez-les ensuite refroidir, puis concassez-les grossièrement (au robot par exemple mais ne les réduisez surtout pas en poudre, il faut qu’il reste du croquant dans le nougat).

Au robot montez les blancs d’œufs en neige bien ferme avec une pincée de sel.

Pendant ce temps faites cuire le sucre et le miel dans une casserole jusqu’au petit boulé (118°C au thermomètre de cuisson, ou bien en mettant, de temps en temps, une goutte de sirop dans un bol d’eau froide, jusqu’à obtenir une petite boule molle).
Une fois le petit boulé obtenu, retirez la casserole du feu et versez le sirop en filet sur les blancs d’œufs tout en continuant de battre. Continuez à battre jusqu’au complet refroidissement (le plus simple est de finir par placer la cuve du batteur dans une bassine d’eau froide avec des glaçons).
Au batteur, montez la crème en chantilly. Incorporez ensuite délicatement les blancs d’œufs en neige refroidis. Ajoutez le pralin, les pignons et pistaches concassés et le Grand Marnier et mélangez délicatement.
Tapissez un moule à cake de film étirable, versez la préparation dans le moule, lissez la surface et refermez le film étirable.
Placez le nougat au congélateur pendant au moins 12h.

Le lendemain, démoulez le nougat glacé et découpez-le en tranches pour servir (nature ou avec un coulis de fruits rouges ou de chocolat…).

Tarte aux quetsches sur crème de noisette et son croustillant amande-noisette

Cette recette vient du blog de Petit Chef Lustine, j’ai apporté quelques modifications, notamment au niveau de la pâte sablée, que j’ai agrémentée d’épices et de zestes de citron, et du croustillant, que j’ai fait aux amandes et noisettes car je n’avais pas assez de pralin.

Pour une tarte de 8 personnes :

1 pâte sablée à la poudre de noisette, zestes de citron, cannelle et 4 épices
700g de quetsches dénoyautées

Pour la crème de noisette :
50g de beurre 1/2 sel mou
30g de sucre (vous pouvez en mettre un peu plus car je trouve que j’ai trop diminué les quantités de sucre)
150g de poudre de noisettes (ou noisettes entières réduites en poudre)
2 œufs
50g de fromage blanc à 0% MG

 Pour le croustillant aux amandes :
70g de blancs d’œufs (ce qui équivaut pour moi à 2 blancs d’œufs)
15g de beurre 1/2 sel
30g de sucre glace
20g de farine
13g de pralin
60g de noisettes hachées
30g d’amandes effilées

Confectionnez la pâte sablée à la poudre de noisette et épices. Une fois le temps de pose au frais écoulé, étalez le fond de tarte au rouleau, foncez-en un moule à tarte et piquez le fond à la fourchette.
Préchauffez le four à 180˚C.
Réalisez la crème de noisette. Battez le beurre pommade avec le sucre. Ajoutez les œufs et le fromage blanc, puis terminez par la poudre de noisette. Mélangez bien et répartissez cette crème sur le fond de tarte. Enfournez pour 20 minutes (si c’était à refaire je mettrai moins longtemps car on recuit ensuite la crème de noisette, donc 15 minutes suffisent je pense).
Pendant ce temps lavez et dénoyautez les quetsches, puis réservez-les.

Réalisez enfin le croustillant amande-noisette. Faites fondre le beurre à la casserole jusqu’à ce qu’il prenne une couleur noisette. Retirez du feu et laissez refroidir.
Mélangez le sucre glace et la farine. Ajoutez ensuite les blancs d’œufs, mélangez, puis ajoutez le mélange pralin, noisettes hachées et amandes effilées. Terminez par le beurre noisette refroidi.
Une fois la première phase de cuisson écoulée, couvrez la tarte des quetsches dénoyautées (côté peau sur la tarte), puis versez le croustillant noisette-amande sur les quetsches.
Enfournez de nouveau pour 20 minutes.
Sortez ensuite la tarte du four et laissez refroidir avant de déguster (quoi que, tiède elle se mange bien aussi).