Gyozas maison & bouillon asiatique

Nous avons tous eu un peu plus de temps pendant ce confinement, alors pourquoi ne pas l’occuper en cuisine ?! Et en réalisant des recettes que nous nous étions gardées de côté jusque-là, car jugées peut-être un peu longues ou compliquées.
Pour ma part j’en ai profité et pas qu’un peu : à partir de la deuxième semaine de confinement il n’y a pas un jour où je ne me suis pas mise un peu en cuisine, ne serait-ce au moins pour préparer une petite salade, et ce pour mon plus grand plaisir.

En regardant quelques Replay de « Très très bon » sur Paris Première, ma maman n’arrêtait pas de saliver sur les gyozas ; vous connaissez ces petits raviolis japonais ?
J’ai donc fini par regarder des recettes, au début juste par curiosité, puis je me suis dit « et pourquoi pas, ça ne doit pas être si compliqué ». En effet ce n’est pas très compliqué, par contre je ne vous cacherais pas que c’est assez long… J’ai dû passer en tout 4 à 5 heures en cuisine pour toutes les préparations !
Mais le résultat est là et mes parents se sont régalés, et c’est celà le plus important.
J’ai préparé deux farces différentes, une assez traditionnelle au porc et avec les légumes de saison trouvés en confinement, et une végétarienne.
Pour accompagner j’ai préparé un bouillon très savoureux aux notes asiatiques évidemment.
Pour au moins 75 gyozas :
Pour la pâte à gyoza :
300g de farine (ici semin complète BIO T110 car je n’ai trouvé que celà, mais avec de la farine blanche standard c’est l’idéal)
190g d’eau tiède
1/2cc de sel
Pour la farce au porc :
110g de farce de porc (en direct du petit boucher du village)
1/2 poireau
1 petite carotte
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre
Pour la facre végétarienne :
1 poireau
1 petite carotte
2 champignons de Paris (ce n’est pas très asiatique mais je vous l’ai dit j’ai fait avec les produits frais d’ici, vous pouvez mettre des shitakés pour rester dans le thème)
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre

Pour le bouillon asiatique d’accompagnement, la recette est par ici.

Commencez par préparer la pâte à gyozas.
Placez la farine et le sel dans un grand cul de poule et creusez un puits au centre. Versez l’eau tiède au centre et pétrissez pendant 5 bonnes minutes, jusqu’à obtenir une pâte homogène et bien lisse. Ne soyez pas inquiet si vous avez des grumeaux au départ, c’est tout à fait normal. Laissez la pâte reposer environ une heure à température ambiante.
Pendant que votre pâte repose, vous pouvez préparer la farce.

La confection de la farce à la viande et de la farce végétarienne est la même, seule changera l’ajout du porc ou des champignons à la fin.
Lavez les herbes fraîches et prélevez-en la quantité que vous souhaitez (selon vos goûts, pour ma part j’en ai mis beaucoup car j’adore celà !).
Lavez le poireau et coupez-le en deux dans la longueur puis en tronçons d’environ 3cm. Coupez grossièrement l’oignon.
Lavez la carotte, épluchez-la, puis râpez-la au robot.
Pelez l’ail et le gingembre et pressez-les à l’aide d’un presse-ail.
Placez tous les ingrédients, ainsi que la sauce soja, du sel et poivre, dans le bol du robot, muni de l’ustensile double-lame et hachez le tout.
Pour la farce végétarienne, ajoutez à la fin les champignons de Paris lavés et hachez une dernière fois.
Pour la farce au porc, ajoutez à la fin la farce du boucher et mélangez bien avec le reste des ingrédients.

Passons maintenant à la confection des gyozas. Pour former la pâte, deux techniques possibles : soit vous disposez d’une machine à pâte avec laquelle vous étalez des pâtons le plus finement possible, puis détaillez ensuite des ronds de 6 à 9cm de diamètre à l’emporte-pièce ; soit, comme moi, vous n’avez pas de machien à pâte et donc vous allez procéder à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Prélevez alors un boudin de pâte et étalez-le le plus finement possible au rouleau à pâtisserie, sur le plan de travail fariné. Détaillez des ronds de 6 à 9cm (à l’emporte-pièce ou à l’aide d’un verre retourné). Déposez les ronds au fur-et-à mesure sur une feuille de papier sulfurisé, attention à ne pas faire la même bêtise que moi en les superposant car ils risquent de se coller les uns aux autres. Procédez de même jusqu’à épuisement de la pâte.
Il reste maintenant à garnir vos gyozas. Placez le rond de pâte entre le pouce et l’index ; à l’aide d’une cuillère à café, mettez de la farce au centre, dans le creux formé entre le pouce et l’index. Humidifiez très légèrement les bords de la pâte avec un peu d’eau froide.Formez des « volants » avec le côté du gyoza qui est vers vous, et soudez bien les bords. Continuez ainsi pour les autres gyozas, jusqu’à épuisement des ingrédients.
Faites de même avec les deux farces et réservez les gyozas au frais jusqu’à l’étape de cuisson.
Pour la cuisson, faites chauffer de l’huile d’olive dans une grande poêle à feu vif. Une fois bien chaude, placez les gyozas et faites griller 1 à 3 minutes de chaque côté (les yozas doivent être dorés). Versez ensuite de l’eau sur 1 cm (attention aux projections !), et couvrez. Laissez cuire à coeur environ 5 à 7 minutes, avant d’ôter le couvercle et de laisser l’eau complètement s’évaporer. Vous pouvez baisser le feu à moyen lors de cette étape afin d’éviter de brûler les gyozas. C’est prêt !

Les gyozas se dégustent tels quels avec de la sauce soja salée.
J’ai décidé ici de les accompagner d’un bon bouillon aux saveurs asiatiques, c’était un délice.

Bouillon aux saveurs asiatiques (pour accompagner des gyozas maison)

J’ai préparé ce délicieux bouillon pour accompagner mes gyozas « fait maison », mais vous pouvez le déguster seul il se suffit tout à fait à lui-même, tant il est savoureux.
Il sera aussi idéal en hiver lorsque vous avez envie de chaud mais pas forcément d’une soupe ou velouté de légumes un peu plus lourd.
Pour 4 personnes (1L de bouillon) :

1 carotte
1 poireau
2 champignons de Paris (ou shitaké pour faire plus asiatique)
1cm de gingembre frais
1 échalote
1cc de gingembre en poudre
5cs de sauce soja
herbes fraîches : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre
huile d’olive

Emincez l’échalote. Coupez le morceau de gingembre en lamelles.
Epluchez et lavez la carotte, coupez-la en fines lamelles.
Dans une casserole faites revenir légèrement échalote, gingembre et carotte avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et du sel.
Couvrez d’1L d’eau bouillante environ. Ajoutez les herbes fraîches lavées et grossièrement coupées (juste pour qu’elles libèrent de leurs saveurs, le bouillon sera filtré par la suite).
Laissez mijoter à tout petit feu et à couvert pendant 10 à 15 minutes, puis laissez refroidir la casserole avant de filtrer le bouillon à travers une passoire fine.
Conservez les carottes cuites pour les rajouter dans le bouillon filtré.
Réservez le bouillon.
Lavez et émincez le poireau. Faites-le suer dans une poêle avec un filet d’huile d’olive et une pincée de sel, jusqu’à ce qu’il soit tendre.
Lavez les champignons et émincez-les finement.
Un vingtaine de minutes avant de servir, réchauffez le bouillon à feu moyen. Ajoutez-y les poireaux cuits, les carottes récupérées de la permière cuisson et les champignons émincées. Ajoutez la sauce soja et le gingembre en poudre, quelques herbes fraîches ciselées si vous le souhaitez et portez à petits bouillons 3 à 5 minutes.
Servez bien chaud.

Quiche crémeuse poireau-fêta sur pâte brisée à l’huile d’olive et farine de sarrasin

Depuis mes deux dernières recettes de quiche avec cette pâte trop bonne (ma dernière quiche aux courgettes et fêta sur une pâte à la farine de sarrasin et celle aux carottes, châtaigne, féta), je ne m’en lasse pas et essaie de trouver de nouvelles déclinaisons de quiche. La voici donc avec un mariage poireau-féta très réussi ; j’ai aussi troqué une partie du lait part de la crème de soja ce qui donne un appareil bien onctueux.

Pour 6-8 personnes :
Pour la pâte :
100g de farine
100g de farine de sarrasin
4cL d’huile d’olive
80mL d’eau
1cc de sel
Pour l’appareil :
3 poireaux
200g de féta
1cs de moutarde
4 œufs
12cL de lait
20cL de crème de soja
sel, poivre

Commencez par préparer la pâte à tarte.
Dans un saladier mélangez les farines et le sel, creusez un puits et versez-y l’huile d’olive et l’eau (si la pâte est trop friable, rajoutez de l’eau). Avec une cuillère en bois mélangez grossièrement puis pétrissez la pâte avec les mains jusqu’à ce qu’à formation d’une boule qui n’accroche pas aux parois. Placez dans un film alimentaire au frais pendant 30 minutes environ.

Préchauffez le four à 200°C.
Préparez les poireaux en les découpant en rondelles ; lavez et égouttez le tout. Faites-les cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant une dizaine de minutes, égouttez et réservez.
Battez les oeufs, ajoutez le lait, la crème, la moutarde, du sel et du poivre et battez le tout.
Découpez la fêta en petits morceaux.

Préchauffez le four à 200˚C.
Au rouleau à pâtisserie, étalez la pâte à tarte sur une feuille de papier sulfurisé farinée et foncez-en une moule à tarte. Piquez le fond de tarte.
Répartissez les poireaux et la fêta émiettée sur le fond de tarte.
Versez ensuite la préparation lait-crème-oeuf.
Enfournez la tarte et laissez cuire pendant 35 minutes.
Dégustez tiède ou froide, avec une petite salade.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Cake au poireau et fourme d’Ambert

Je ne faisais plus trop de cake ces derniers temps, mais celui que j’ai fait récemment aux dés de potimarron et jambon sec m’a redonné l’envie d’en faire.
En voici un nouveau ici toujours avec les légumes de saison (bien que j’ai hâte de sortir de cet hiver !!) et parfumé avec le mariage poireau et fourme d’Ambert.
Cake au poireau et fourme d'Ambert

Pour une moule à cake :

350g de poireaux cuits et émincés
150g de fourme d’Ambert
4 œufs
50g  de farine blanche
50g de farine de sarrasin
150g de farine aux céréales
1 sachet et demi de levure
13cL de lait
10cL d’huile de tournesol
100g de gruyère râpé
50g de parmesan râpé
sel, poivre

Préchauffez le four à 190°C.
Battez les œufs, puis incorporez les farines et la levure. Ajoutez ensuite le lait et l’huile. Incorporez le gruyère râpé et le parmesan. Salez, poivrez.
Ajoutez enfin les le poireau cuit et la fourme coupé en petits dés.
Versez la préparation dans un moule à cake et enfournez pour une heure.
Dégustez tiède, avec une salade de mâche ou autre salade mélangée.

Feuilleté de poireaux au camembert en feuilles de brick

Une petite recette salée gourmande rapide à faire pour un dîner léger du soir.
IMG_0903

Pour 4 personnes :

8 feuilles de brick
1 botte de poireaux
1 oignon
1 camembert
sel, poivre
huile d’olive

Epluchez et émincez finement l’oignon. Faites-le revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
Lavez les poireaux et coupez-les en rondelles ou lanières. Ajoutez-les aux oignons et faites revenir le tout à feu moyen pendant une dizaine de minutes (jusqu’à ce que les poireaux soient tendres). Salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C.
Huilez légèrement une feuille de brick et déposez-la au fond d’un moule à manquer (en silicone ici). Superposez de même 3 autres feuilles de brick. Déposez dessus la moitié de la poêlée de poireaux. Coupez le camembert en lamelles et déposez la moitié des lamelles sur les poireaux.  Recouvrez de deux feuilles de brick et recommencez l’opération avec les poireaux et le camembert. Recouvrez enfin avec deux feuilles de brick en huilant légèrement celle du dessus (pour qu’elle dore bien au four).
Enfournez et laissez cuire 25 à 30 minutes.
Servez chaud, avec une salade verte ou de la viande ou poisson pour les plus gros estomacs.

Gratin crumbellisé de poireaux au chèvre et bleu

Et voici un gratin de poireaux fromager improvisé avec des petits restes de fromage qui traînaient dans le frigo. Et comme souvent pour les recettes rapides, simples et improvisées, c’était un petit plaisir.
IMG_9392

Pour 2-3 personnes en accompagnement :

6 poireaux (1 botte et ½)
60g de fromage à pâte persillé (roquefort, bleu…)
75g de bûche de chèvre
2 œufs
70g de lait
50g de pignons de pin grillés, grossièrement concassés
50g de parmesan
sel, poivre
huile d’olive

Lavez et épluchez les poireaux. Coupez-les en rondelles. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Salez, poivrez et laissez cuire à feu moyen, en remuant régulièrement, jusqu’à ce que les poireaux soient tendres.

Pendant ce temps préparez l’appareil à gratin : fouettes les œufs avec le lait, ajoutez-y les fromages de chèvre et bleu coupés en dés.

Préchauffez le four à 180˚C.
Versez les poireaux dans un plat à gratin. Coulez dessus l’appareil à gratin et enfournez pour 20 minutes.
Mélangez le parmesan et les pignons de pin. Au bout des 20 premières minutes de cuisson du gratin, saupoudrez dessus ce mélange et ré-enfournez pour 15 minutes. Terminez la cuisson par 2 minutes en mode grill pour colorer le crumble et servez aussitôt, soit en accompagnement d’une viande ou d’un poisson soit en plat complet (végétarien).

Financiers au saumon fumé, poireau et curcuma

Des financiers salés pour écouler les blancs d’œufs, mais cette fois-ci épicés avec le curcuma et complet entre le poireau et le saumon fumé. Un petit plaisir à déguster à l’apéro.
Malheureusement je ne remets pas la main sur la photographie ! Mais je vous garantie qu’ils sont bien moelleux et riches en saveur !
Et pour me faire pardonner de l’absence de photographie pour cette recette, je vous oublie dans la foulée mes recettes de cake au carambar, selon deux versions, une avec de la crème fraîche, l’autre avec du beurre. Dans les deux cas un délice très très gourmand !!!

Pour une vingtaine de petits financiers :

6 blancs d’œufs
1 poireau (100g une fois cuit)
75g de chutes de saumon fumé
120g de pignons de pin
120g de farine
1/2 sachet de levure chimique
1cc de curcuma
60mL d’huile d’olive
sel, poivre

Préchauffez le four à 180˚C.

Lavez le poireau, retirez-en le bout et coupez le restant en fines rondelles. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes.

Montez les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel. Ajoutez progressivement les pignons en poudre, puis la farine préalablement mélangée à la levure. Versez l’huile et mélangez délicatement.
Coupez le saumon en petits dés et ajoutez-les à la pâte avec le curcuma et les poireaux.

Enfournez et laissez cuire 15 minutes environ.
Servez ces financiers colorés tièdes…

Galettes de poireaux, saumon fumé, bleu et reste de risotto

Que faire avec un restant de risotto ? Des petites galettes moelleuses pardi !
IMG_9341

Pour une dizaine de galettes :

un restant de risotto (200g) (risotto aux poireaux citron et pavot ici)
2 poireaux
150g de chutes de saumon fumé
100g de fromage bleu
1 oignon
1 gousse d’ail
sel, poivre

Épluchez et émincez finement l’oignon. Lavez les poireaux, retirez le bout et coupez les tiges restantes en lanières. Faites revenir les oignons et poireaux dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
Épluchez la gousse d’ail et coupez-la en petits morceaux ; ajoutez-les dans la poêle. Salez, poivrez et laissez revenir quelques minutes jusqu’à ce que les poireaux soient tendres.

Dans un saladier mélangez la poêlée de poireaux, les chutes de saumon fumé, le fromage bleu coupé en petits dés et le reste de risotto. Formez des petites galettes.

Pour la cuisson deux options : soit vous faites cuire les galettes dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive (5 à 10 minutes de chaque côté) – à droite sur la photo -, soit vous les déposer sur une feuille de papier sulfurisé et les enfourner dans un four préchauffé à 180˚C pour 20 minutes environ – à gauche sur la photo.

Servez ces galettes tièdes avec un filet de jus de citron.

Lasagnes au poulet, poireau et pesto

Pour changer des lasagnes à la bolognaise, des lasagnes aux épinards, porc et roquefort, ou encore végétariennes aux légumes du soleil, ah oui il y avait aussi la version aux asperges vertes et saumon fumé, un délice ; voici une version très sympathique au poulet et poireaux, le tout relevé par ce petit goût de pesto…
IMG_9354Très bonnes je vous les recommande.

Pour 4 personnes :

500g de blancs de poulet
6 poireaux
50g + 20g de pesto
20cL de crème fraîche liquide
huile d’olive
sel, poivre
une douzaine de feuilles de lasagne
Pour le gratiné :
50g de gruyère râpé
20g de chapelure
2cs de crème fraîche

Nettoyez les poireaux et coupez-les en fines rondelles. Faites-les cuire dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Salez, poivrez et réservez.
Coupez les blancs de poulet en petits morceaux et faites-les cuire dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Salez, poivrez. Une fois le poulet cuit (comptez une dizaine de minutes) baissez le feu et ajoutez 50g de pesto. Mélangez et réservez.

Mélangez la crème fraîche liquide avec les 20g de pesto restants.

Préchauffez le four à 180°C.

Passez maintenant au montage des lasagnes.
Versez dans le fond d’un plat à gratin une fine couche de crème au pesto.
Déposez ensuite dans l’ordre suivant :
– une couche de feuilles de lasagne la moitié de la poêlée de poireaux et la moitié du poulet
– et de nouveau une couche de feuilles de lasagne la moitié de la poêlée de poireaux et la moitié du poulet
– terminez par un rectangle de pâte, étalez un peu de crème fraîche sur le dessus, saupoudrez de gruyère râpé et de chapelure.

Enfournez et faites cuire 25 minutes. Terminez la cuisson par deux minutes en mode grill pour gratiner.
Servez bien chaud.

Risotto aux poireaux, zestes de citron et graines de pavot

Humm un bon risotto pour une petite virée en Italie !!!
IMG_9319

Et voici une version toute simple aux poireaux, mais ré-haussé d’une note de citron et de petites graines de pavot.

Pour 4 à 6 personnes en plat complet :

6 poireaux
2 oignons
400g de riz rond
1,5 litre de bouillon de légumes (1 cube bio ici)
22cL de vin blanc sec
le jus et le zeste d’un citron non traité
70g de parmesan râpé
1cs de graines de pavot
50g de fromage frais ou fromage blanc (facultatif)
sel, poivre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Faites chauffer 1,5 litre de bouillon de légumes maison : diluez 1 cube de bouillon dans 1,5L d’eau.

Épluchez et émincez finement les oignons. Faites-les revenir légèrement dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
Lavez les poireaux, retirez le bout et coupez les tiges restantes en lanières. Ajoutez-les aux oignons avec du sel, pour les faire revenir légèrement pendant 5 minutes environ.
Ajoutez ensuite le riz et laissez cuire 5 minutes supplémentaires, jusqu’à ce que les grains soient légèrement translucides.
Baissez le feu et ajoutez une première louche de bouillon pour mouiller le riz, mélangez et laissez absorber le liquide. Rajoutez au fur et à mesure du bouillon pour mouiller le riz et procédez ainsi jusqu’à ce que le riz soit cuit (comptez entre 15 et 25 minutes). Le riz doit être crémeux.

Quand le riz est cuit, ajoutez le parmesan, les zestes de citrons finement coupés et les graines de pavot. Mélangez et poivrez.
À ce moment si vous souhaitez rajouter davantage de crémeux ajoutez du fromage frais ou du fromage blanc.

Mélangez et servez bien chaud avec le jus de citron. Et si vous souhaitez en faire un plat complet vous pouvez servir ce risotto avec des lanières de saumon fumé.