Financiers au potimarron, parmesan, pignons

Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas proposé de financiers salés (comme ceux-ci au chou-fleur et pesto, ou encore ici aux courgettes, ou là au céleri et pesto, et par ici au saumon, poireaux et curcuma, et bien d’autres encore). Vous savez ces pertes bouchées bien gourmandes, qui vous liquident vos blancs d’oeufs en trop d’une recette de crème brûlée par exemple. Une nouvelle version ici avec mon premier potimarron de l’année.
Financier au potimarron, parmesan, pignon

Pour une 6 gros financiers :

250g de potimarron râpé
6 blancs d’œufs
120g de pignons de pin réduits en poudre
80g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
1/2 sachet de levure chimique
100g de parmesan râpé
25g d‘huile de noix
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les farines, la levure, la poudre de pignon le parmesan. Ajoutez l’huile, le sel et du poivre et remuez bien.
Au robot montez les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel). Incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Incorporez enfin délicatement le potimarron râpé.

Répartissez l’appareil à financier dans des moules à muffins ici (en silicone) et enfournez pour 25 minutes environ (la lame d’un couteau plantée dans un financier doit ressortir très légèrement humide).
Laissez tiédir un peu avant de les démouler et dégustez ces petits financiers tièdes, pour l’apéro par exemple.

Si vous les avez préparés à l’avance, n’hésitez pas à les glisser dans un four tiède avant de les déguster.

Par ailleurs ces financiers se congèlent très bien. Placez-les encore congelés dans le four chaud (180˚C), laissez-les chauffer pendant une vingtaine de minutes et servez-les.

Cheesecake au concombre sur base biscuitée aux pignons et figues

Avec cette chaleur, vous aussi vous devez avoir envie de frais pour vos repas. Je vous propose ici des petits cheesecakes salés très frais, réalisés en m’inspirant de ma recette de cheesecake au chèvre & courgette sur une base un peu semblable.
Cheesecake de concombre, base biscuitée pignon & figue

Pour 5 petits cheesecakes :

150g de fromage frais type St Morêt
250g de fromage blanc (à0% ici)
75g de pignons grillés
110g de figues sèches
1 concombre (200g poids égoutté)
le jus d’un citron
1cc de tahiné
1/2cc d’agar agar
10 feuilles de basilic
2cc de miel à la menthe
sel, piment d’espelette

Dans le bol d’un robot mixeur, placez les pignons et les figues sèches. Mixez jusqu’à obtenir une pâte grossière. Répartissez le mélange au fond de moules individuels, et tassez bien (à l’aide d’une cuillère).

Battez le fromage blanc et le fromage frais.
Epluchez le concombre et râpez-le au robot. Egouttez-le bien en le pressant entre vos mains.
Pressez le jus du citron, ajoutez-y l’agar agar et mélangez. Chauffez au micro-onde ou à la casserole de manière à ce que le mélange arrive à légère ébullition. Ajoutez dans le mélange encore bouillant le tahiné pour l’y diluer. Versez enfin sans attendre ce mélange dans l’appareil fromager et mélangez.
Ajoutez enfin le concombre râpé, le basilic ciselé, le miel, du sel et une pincée de piment d’espelette.
Répartissez le mélange dans les moules, sur la base pignon-figue.
Entreposez au réfrigérateur au moins 12h. Servez bien frais.

Taboulé de chou-fleur aux abricots secs, pomme Granny, gingembre, tahini

Je ne sais pas si vous aviez suivi ma recette de semoule de chou fleur parue il y a plusieurs années, mais cette recette m’avait beaucoup plu, fraîche, parfumée, idéale pour une entrée légère. J’ai voulu tester une nouvelle version ici avec ce que j’avais sous la main dans le frigo, cela a donné de nouvelles associations assez bien réussies je trouve.
Taboulé de chou fleur aux abricots secs, pomme Granny, gingembre, tahini et pignons

Pour 4 personnes :

400g de chou fleur cru
1 citron vert
1 pomme Granny
1cs de ciboulette ciselée
2cs de coriandre ciselée
10g de gingembre frais râpé très finement
30g de pignons de pin entiers grillés
60g d’abricots secs
1cs de pâte de sésame (tahini)
2cs d’huile d’olive
1 citron jaune
sel, poivre

Lavez le chou-fleur et réduisez les bouquets en semoule  fine au mixeur (avec l’ustensile râpe).
Versez cette semoule dans un bol.
Ré-hydratez les abricots secs dans un bol d’eau bouillante. Egouttez-les ensuite puis découpez-les en petits dés.
Lavez la pomme Granny et coupez-la en tout petits cubes.
Lavez le citron vert, prélevez les zestes et râpez-les finement. Pressez le jus et ajoutez-le au chou fleur.
Ajoutez à la semoule de chou fleur le gingembre râpé, les zestes de citron vert, les dés d’abricots secs, les dés de pomme, les pignons et les herbes. Salez et poivrez à votre convenance. Placez au frais au moins une heure.
Réalisez une petite sauce en mélangeant le tahini, le jus du citron jaune et l’huile d’olive. Assaisonnez le taboulé de chou fleur et répartissez le tout dans des verres. Servez en entrée, avec quelques pignons de pin en décoration.

Tartinade de mâche aux pignons pour accompagner ce qui vous fera envie

Avec le printemps voici qui arrivent les herbes aromatiques et belles pousses de salade, idéal pour faire des petits pestos ou autre sauce et tartinade d’accompagnement. Je vous propose ici une « tartinade de mâche » qui a parfaitement accompagné de l’orge perlé et des filets de sardine. C’était la première fois que je cuisinais l’orge perlé et j’ai été conquise.
Pesto de mâche

Pour un petit bol de tartinade :

40g de mâche lavée
60g de fromage blanc 0% de MG ici
20g de pignons de pin grillés
le jus d’1/2 citron vert
quelques gouttes d’huile de sésame
sel, poivre

Placez tous les ingrédients dans le bol du robot et mixez jusqu’à obtenir la consistance d’une crème-tartinade. Réservez au frais et servez donc pour accompagner des pâtes, du riz ou tout autre céréale (orge perlé pour moi), mais aussi une viande blanche ou un poisson.

Cookies apéro aux pignons et tomates séchées

Pour un apéro de dernière minute, ces petits cookies seront parfaits : très rapides à faire et à décliner selon ce que vous avez dans vos frigo et placards. Petits plaisirs salés.
Cookies gruyère tomate confite

Pour une quinzaine de cookies :

140g de farine
60g de beurre fondu
1 oeuf
60g de gruyère râpé
30g de pignons de pin grillés
1 cuillère à café de levure
5 pétales de tomates séchées

Préchauffez votre four à 180°C.
Faites griller les pignons de pin sous le grill du four.
Découpez les pétales de tomates confites en petits dés.
Dans un saladier, mélangez la farine, la levure et le parmesan. Ajoutez le beurre fondu, l’oeuf, les tomates séchées et les pignons et mélangez bien.
Avec vos mimines formez des boules de la taille d’une noix, déposez-les sur la plaque de votre four recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien.
Aplatissez-les légèrement et enfournez 15 minutes.
Servez tièdes ou froids.
Ces petits cookies se congèlent très bien, passez-les alors 10-15 minutes dans un four à 150°C.

Carrés au chocolat, comme un brownie, au tahini, pistaches et pignons

Ces carrés au chocolat sont bien gourmands, ils tiennent au corps (avec le tahini et la farine de châtaigne) donc n’en abusez pas… sauf pour les gourmands comme moi.
Carrés brownie au tahini, pignon, pistache, sésame

Pour 6-8 personnes :

200g de chocolat à 60% de cacao
50g de purée de sésame (tahini)
3cs d’huile d’olive fruitée
2 œufs
50g de sucre blond de canne
75g de farine de châtaigne
25g de pignons de pin grillés
25g de pistaches non salées
10g de graines de sésame blanc

Préchauffez le four à 180°C.

Faites fondre le chocolat au bain marie.
Mélangez les œufs avec le sucre pour avoir un mélange mousseux. Ajoutez le chocolat fondu et la purée de sésame et mélangez. Ajoutez les pignons, pistaches et graines de sésame. Mélangez. Incorporez enfin la farine de châtaigne.
Versez dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pendant 20 minutes.
Laissez tiédir ou refroidir avant de déguster.

Tartinade d’olives vertes au tahini

Ce n’est pas ici une tapenade, tout d’abord parce que je n’en raffole pas et ensuite parce que j’aile bien improviser, je vous propose donc ici une tartinade qui trouvera sa place sur vos tables d’apéro.
Tartinade olives vertes pignon

Pour un bol :

160g d’olives vertes dénoyautées et égouttées
100g de fromage blanc (à 0% de MG ici)
10g de tahini
20g de pignons de pin grillés
2cs de jus de citron
sel, tabasco

Dans le bol du mixeur placez tous les ingrédients et mixez jusqu’à obtenir une tartinade. Placez au frais jusqu’au moment de servir. Tartinez sur du pain ou des blinis.

Boulettes de courgettes, parmesan et pignons de pin

Des bouchées à croquer dès la sortie du four, gourmandes, équilibrées et bien bonnes…
Boulettes courgette parmesan pignon

Pour une vingtaine de boulettes :

3 courgettes (700g ici)
1 oignon
1 échalote
1 œuf
200g de parmesan
115g de pignons de pin réduits en poudre
20g de son d’avoine
huile d’olive
sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.

Épluchez et émincez l’oignon et l’échalote.
Lavez et séchez les courgettes. Râpez-les à l’aide d’une râpe à gros trous.
Faites chauffer une sauteuse avec un peu d’huile d’olive. Ajoutez l’oignon et l’échalote. Laissez cuire à feu moyen 5 minutes. Ajoutez les courgettes râpées. Salez. Augmentez légèrement le feu et laissez cuire une dizaine de minutes en remuant régulièrement. Cela permet de dégorger une partie de l’eau contenu dans les courgettes.
Retirez du feu et laissez tiédir.

Dans un récipient, mélangez l’œuf battu avec les courgettes. Ajoutez le parmesan puis la poudre de pignons et le son d’avoine. Mélangez bien.
Formez des boulettes d’environ 5 cm de diamètre. La préparation est assez molle, il faut procéder avec délicatesse avec des cuillères à soupe par exemple. Disposez les boulettes sur une plaque couverte de papier cuisson.
Enfournez pour 20 à 25 minutes, en retournant les boulettes à mi-cuisson su vous voulez qu’elles dorent des deux côtés.

Dégustez ces boulettes tièdes ou froides accompagnées par exemple d’une sauce au fromage blanc et herbes (ciboulette / basilic / coriandre), et d’un filet de citron.

Pizza aux asperges vertes, ricotta et gorgonzola

Que diriez-vous d’une bonne pizza, bien de saison pour profiter des asperges vertes. Comme d’habitude c’est une petite impro en faisant le tour de ce qu’il y avait dans mon frigo, et le résultat est tout à fait convenable je dirai…
Plutôt rapide à préparer (il faut juste penser au temps de pause pour la pâte à pizza), cette pizza fera manger des légumes verts à vos bambins, et si vous avez peur que le gorgonzola soit trop forts pour eux, n’hésitez pas la remplacer par de la mozzarella ou un autre fromage tout aussi doux.
Pizza asperges vertes gorgonzola ricotta

Pour 4 personnes :

une pâte à pizza (ici une sur la même base que celle-ci mais avec la moitié de farine aux céréales)
1 botte d’asperges vertes
150g de ricotta
125g de gorgonzola
100g de gruyère râpé
40g de pignons de pin
sel, poivre

Etalez la pâte à pizza finement sur une feuille de papier sulfurisé.

Lavez les asperges, retirez-les bouts trop blancs, coupez les asperges en deux. Faites bouillir une casserole d’eau salée. Plongez les extrémités (celles sans les pointes) dans l’eau bouillante pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite les extrémités avec les pointes (plus fragiles) et laissez cuire 5 minutes. Egouttez le tout.

Préchauffez le four à 200°C.
Dans le mixeur placez la moitié du  gorgonzola, les extrémités sans pointes les plus grosses des asperges (environ 200g), la ricotta,la moitié du gorgonzola, du sel et du poivre. Mixez le tout jusqu’à obtenir une crème. Tartinez cette crème sur le fond de pizza en laissant juste les bords de la pâte à pizza.
Répartissez ensuite les pointes d’asperges vertes restantes sur la pizza. Saupoudrez d’emmental râpé, du restant de gorgonzola coupé en dés, puis des pignons de pin. Salez et poivrez de nouveau.
Enfournez la pizza et laissez cuire une vingtaine de minutes. Terminez en mode grill 3-4 minutes pour que le fromage gratine. Servez chaud ou tiède avec une salade verte.

Vous pouvez également congeler la pizza toute prête et cuite. Pour la décongeler rien de plus simple : passez directement du congélateur au four chauffé à 200°C, pendant une dizaine de minutes.

Brownie au chocolat Valrhona, crème fraîche, et fruits secs

Quel petit plaisir qu’un brownie moelleux, délicieusement parfumé au succulent chocolat Valrhona. Et encore plus de gourmandise avec ce croquant des fruits secs. Je vous laisse le découvrir, ici en version miniature ils sont tout mignon n’est-ce pas ?!
IMG_1105

Pour 4 brownies individuels :

220g de chocolat noir Valrhona ici à 60% de cacao
80g (8 cl) de crème fraîche (semi-épaisse ici)
30g de sucre de canne
40g de beurre
15g de miel liquide
3 oeufs
30g de farine
45g d’un mélange de pistaches, pignons, noix

Préchauffez le four à 160°C.

Fouettez les oeufs avec le sucre, ajoutez le miel.
Faites fondre le chocolat avec le beurre (au micro-onde ici), ajoutez ensuite la crème. Incorporez ce mélange aux oeufs puis ajoutez la farine tamisée. Mélangez délicatement pour obtenir une pâte homogène.
Versez dans 4 moules individuels (ici de 5-6cm de diamètre). Parsemez de fruits secs concassées.
Enfournez et laissez cuire 25 à 30 minutes (30 ici car ils sont assez épais dans ces moules). Il doit se former une sorte de croûte, le gâteau doit être cuit mais encore humide, moelleux (limite coulant si vous aimez) à coeur.

Servez chaud, tiède ou à température ambiante. Dans tous les cas c’est un délice…