Soufflés au saumon fumé et pesto d’oseille

Après ma première expérience très concluante et excellente de soufflés aux petits pois et fêta, je n’avais qu’une envie c’était de réitérer l’expérience. Voici donc une petite recette de soufflés vite préparés pour tester mon pesto d’oseille improvisé.

Pour 6 soufflés :

25g de beurre
20g de farine
12cL de lait
3 blancs d’œuf
2 jaunes d’œuf
90g de pesto d’oseille
100g de chutes de saumon fumé
le zeste d’1/2 citron
1 pincé de muscade
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.

Préparez une béchamel.
Faites fondre le beurre dans une casserole et ajoutez-y la farine d’un seul coup. Remuez pendant quelques secondes pour bien « dissoudre » la farine. Versez ensuite d’un seul coup le lait. Mélangez sans arrêt jusqu’à épaississement. Retirez du feu et assaisonnez avec de la muscade, du poivre et un peu de sel.

Battez les 3 blancs d’œufs en neige ferme avec une pincé de sel.
Incorporez à la béchamel les 2 jaunes d’œufs. Ajoutez ensuite les blancs en neige. Mélangez et ajoutez le pesto d’oseille, le saumon fumé coupé en petits morceaux et les zestes de citron coupés très finement.

Répartissez la préparation dans 6 ramequins beurrés et farinés, ou 6 moules à muffins.

Enfournez et cuisez pendant 20 minutes. Servez aussitôt (car ils retombent bien vite).

Pesto d’oseille aux noix

Le principe du pesto est simple : on mixe une herbe aromatique (en général, mais ça peut être également un légume) avec des fruits secs (pignons, noix, noisettes, amandes…) et si l’on veut un peu de fromage et d’huile d’olive ou autre oléagineux.

Après mes expériences réussies de pesto de salade verte, pesto d’épinard, et du traditionnel pesto de basilic, je vous propose ici un pesto d’oseille.
Mais je vous avoue quand même l’origine de cette recette : j’étais persuadée d’avoir pris une botte de basilic chez mon maraîcher, mais en rentrant chez moi j’ai trouvé que ce basilic ne sentait vraiment pas comme d’habitude. J’ai fini par comprendre que je m’étais complètement trompée sur ce coup là et au lieu de faire un pesto de basilic (qui devait initialement accompagner de bonnes tomates « plein champs » et une mozzarella di Buffala), j’ai opté pour un pesto d’oseille aux noix, que je me suis empressée d’utiliser dans une petite recette de soufflés au saumon.

Pour un pot de confiture (250g) :

1 botte d ‘oseille
50g de noix
2cL d’huile d’olive
2cL d’huile de noix
50g de parmesan
5cL de jus de citron
sel, poivre

Lavez la botte d’oseille et retirez-en les tiges si elles sont très longues.
Placez tous les ingrédients dans la cuve du mixeur munie de l’ustensile double-lame et mixez jusqu’à obtenir une consistance de purée. Rajoutez de l’huile à votre convenance si vous souhaitez une texture plus souple.
Conservez ce pesto 3-4 jours au réfrigérateur, dans un pot de confiture. Vous pouvez également le congeler pour une utilisation ultérieure (dans des bacs à glaçons ou en sachet plastique).

Utilisez ce pesto en base de sauce pour accompagner un poisson ou une viande, ou encore dans des recettes de biscuits ou madeleines salés, soufflés

Palets au fromage frais, pesto de laitue, tomates confites et pistaches

Une petite impro de biscuits apéro avec un restant de fromage frais à écouler. À déguster sans modération et à adapter avec les ingrédients de votre frigo (pesto de basilic au lieu de laitue, fromage blanc au lieu du fromage frais, pignons à la place des pistaches…).

Pour une vingtaine de palets :

80g de fromage frais (MDD style St Môret)
150g de farine
120g de pesto de laitue (qui peut être remplacé par un pesto de basilic ou autre)
80g de tomates confites (maison ici)
50g de parmesan râpé
40g de pistaches (non salées décortiquées)
sel, poivre

Dans un saladier détendez le fromage frais avec le pesto de laitue et le parmesan. Incorporez ensuite la farine. Ajoutez enfin les tomates confites coupées en petits morceaux et les pistaches. Avec les mains formez deux boudins de pâte en enveloppez-les dans du film alimentaire. Placez-les au frais toute une nuit.

Le lendemain, préchauffez le four à 200˚C.
Découpez les boudins en tranches d’1 petit centimètre d’épaisseur et déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire 15 minutes.
Laissez refroidir les palets à température ambiante et conservez-les dans une boîte hermétique.

Pensez à réfléchir à votre Assiette Gourmande d’Automne et venez participer au jeu-concours :

Lasagnes fondantes aux courgettes et thon, à la crème infusée au pesto de laitue et tomates confites

Pour changer des traditionnelles lasagnes à la bolognaise ou autres lasagnes à la viande, j’ai eu envie de me faire là une petite recette plus « light », avec essentiellement des légumes, et de saison, donc pour cette fois-ci ce sera des courgettes, et un peu de thon. Le tout accompagné, non pas d’une traditionnelle béchamel, mais plutôt d’une crème infusée à la tomate confite et au pesto de laitue.

Et bien pour vous décrire le résultat je n’ai qu’un mot : un délice. Fondantes (pas sèches du tout, c’était ma peur au début, à cause du thon), saines et équilibrées mais gourmandes tout de même ; bref tout ce qu’on attend d’un plat après des vacances peut-être un peu trop riches sur l’alimentation… (mais bon il faut bien se faire plaisir de temps en temps sinon ça n’a pas d’intérêt de faire attention tout le temps et de se priver des bonnes choses gourmandes).

Pour 6 personnes :

1,250kg de courgettes
2 boîtes de thon au naturel (de 140g égouttées)
2 échalotes
2 gousses d’ail
une douzaine de plaque de lasagnes (sans pré-cuisson)
huile d’olive
sel, poivre
1 boule de mozzarella (125g)
20g de parmesan râpé
Pour la sauce :
20cL de crème liquide à 5% de MG
20cL de crème semi-épaisse à 18% de MG
(à vrai dire vous pouvez mettre la crème que vous souhaitez, le tout c’est qu’il y ait bien 40cL au final)
30g de parmesan râpé
50g de pesto de laitue maison (que vous pouvez remplacer par du pesto de basilic, roquette…)
4 pétales de tomates confites (maison ici)
sel, poivre

Commencez par préparer la sauce.
Faites chauffer les crèmes avec le pesto de laitue, le parmesan, les tomates coupées en petits dés, une pincée de sel et de poivre. Aux premiers bouillons, éteignez le feu et laissez infuser quelques minutes puis réservez.

Procédez ensuite à la préparation de la garniture.
Épluchez les échalotes et les gousses d’ail et émincez-les très finement.
Lavez les courgettes et coupez-les en en petits dés sans les peler.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans sauteuse et versez les échalotes. Faites-les revenir légèrement à feu moyen en mélangeant régulièrement, puis ajoutez les courgettes. Salez, poivrez et ajoutez l’ail. Laissez cuire à feu moyen-doux en mélangeant régulièrement : les courgettes doivent s’attendrir et ne pas prendre de coloration.
Lorsque les courgettes sont cuites, égouttez-les dans une passoire pour en retirer le jus rendu à la cuisson.
Égouttez le thon et émiettez-le dans un saladier.

Préchauffez le four à 180˚C.

Procédez enfin au montage des lasagnes.
Versez une belle cuillère à soupe de sauce dans votre plat à gratin pour en badigeonner le fond.
Déposez ensuite dans l’ordre suivant : des plaques de lasagnes de manière à recouvrir le fond du plat, la moitié des courgettes, la moitié du thon émietté, 1/3 de la sauce. Recommencez une fois l’opération puis terminez par des plaques de lasagnes et le dernier tiers de sauce.
Coupez la boule de mozzarella en très fines tranches et déposez-les sur toute la surface des lasagnes. Saupoudrez des 20g de parmesan.
Enfournez les lasagnes et faites-les cuire 25min. Terminez ensuite la cuisson par 3 minutes en mode grill pour gratiner le tout et servez aussitôt pour déguster ces lasagnes (avec une salade verte ou seules c’est parfait).

Pensez à réfléchir à votre Assiette Gourmande d’Automne et venez participer au jeu-concours :

Crèmes brûlées au parmesan, tomates confites et pesto de laitue

Depuis ma première expérience très réussie de crèmes brûlées salées aux asperges vertes et saumon fumé, je n’avais qu’une envie c’est de ré-itérer l’essai en le déclinant à d’autres parfums. Et avec ce soleil qui a fini par arriver j’ai voulu mettre ces petites crèmes aux couleurs de l’Eté ; pour cela rien de plus simple : du parmesan, des tomates confites maison et du pesto (mais pas n’importe lequel : du pesto de laitue). Pour la base de la recette je me suis inspirée de celle de Lolo (recette également proposée par Isa d’ailleurs et bien d’autres bloggeuses) puis j’ai adapté les ingrédients à ma sauce.

Pour 2 belles crèmes brûlées :

200mL de crème liquide légère (5% de MG)
4 jaunes d’œufs
20g de parmesan râpé + 2cs pour gratiner
2cc de pesto de laitue
50g de tomates confites maison
sel, poivre

Préchauffez le four à 100°C.
Portez la crème à ébullition. Fouettez les jaunes d’œufs  avec le parmesan et le pesto de laitue, puis versez dessus la crème bouillante tout en fouettant. Assaisonnez à votre convenance en sel et poivre.
Coupez les tomates séchées en petits morceaux et disposez-les dans les ramequins à crème brûlée. Versez la préparation dessus.
Enfournez pour une cuisson au bain-marie pendant 1h à 100°C, puis 10 minutes à 110°C.
Laissez refroidir à température ambiante (puis réfrigérez si ce n’est pas pour servir immédiatement).

Avant de servir, parsemez les crèmes de parmesan râpé et faites-les gratiner légèrement sous le grill du four (mode grill du four à 240 ou 220°C pendant 4-5 minutes). Servez froid-tiède avec le parmesan gratiné…

Humm un petit délice ces crèmes. Vite vite il faut que je trouve une nouvelle idée d’association pour en refaire.

Madeleines au pesto de laitue, cœur fondant de mozzarella

En cherchant une recette rapide pour un apéro entre amis du vendredi soir, je suis tombée sur la recette de Steph, qui à la base est avec du pesto de basilic et un cœur coulant de comté, et je l’ai adaptée à ma sauce, avec mon pesto de laitue maison et une boule de mozzarella qui s’ennuyait dans le bac du frigo.
Ces madeleines ont été très appréciées par tous les convives, à refaire donc, en déclinant le parfum du pesto et le fromage fondant au centre.

Pour 6 personnes :

3 œufs
120g de farine
3/4 de sachet de levure
5 cuillères à soupe d’huile d’olive
40g de gruyère râpé
140g de pesto de laitue
80g de mozzarella
sel, poivre

Préchauffer le four à 240°C.
Découpez la mozzarella en petits cubes.
Dans un saladier, battez la farine et les œufs, versez ensuite l’huile et fouettez vivement. Ajoutez le gruyère râpé, le sel, le poivre et le pesto. Placez un peu de pâte dans chaque alvéole. Déposez un cube de mozzarella et recouvrez de pâte.
Enfournez les madeleines pour 4 minutes à 240°C puis, sans ouvrir le four, baissez la température à 180°C  et prolongez la cuisson encore 4 minutes. Laisser tiédir légèrement pour démouler (vous pouvez parfaitement les démouler dès la sortie du four si c’est pour servir aussitôt) et servez tiède pour garder le cœur fondant de mozzarella.

Dorade et sa sauce au pesto d’épinard

J’avais acheté il y a quelques temps une belle dorade que j’avais congelée et que je ne savais pas trop comment cuisiner. En réalité ayant été en cuisine pendant tout le week-end je n’avais pas très envie de la cuisiner justement ! Du coup je me suis débrouillée pour faire quelque chose avec un restant de pesto d’épinard et le résultat était très satisfaisant !

Pour deux personnes :

une belle dorade entière (demandez à votre poissonnier de vous la préparer, ce sera plus simple pour vous)
75 à 100g de pesto d’épinard maison
5cL environ de crème fraiche liquide légère (plus si la sauce vous semble trop épaisse)
sel, poivre

Préchauffez le four à 200˚C.
Placez la dorade dans un plat allant au four et enfournez pour 25 à 30 minutes en fonction de son poids et de son épaisseur.
Préparez la sauce au pesto d’épinard en mélangeant le pesto et la crème liquide dans une casserole à feu doux.
Une fois le poisson cuit, préparez-le (retirez la peau et les arrêtes) pour le dressez dans les assiettes. Répartissez dessus la sauce au pesto et servez bien chaud avec du riz blanc ou des macaronis.

Quenelles natures, accompagnées d’une sauce au pesto d’épinards frais

Après les quenelles de saumon, j’ai testé des quenelles toutes simples natures. Pour les déguster, je les ai accompagnées de mon pesto d’épinard et c’était un petit plaisir pour les papilles.

Pour une douzaine de quenelles :

125g de farine
75g de semoule fine ou moyenne
50g de beurre
3 œufs
20cL de lait
5cL d’eau
gros sel, sel, poivre

Dans une casserole portez à ébullition le lait, l’eau et le beurre, avec une pincée de gros sel. Hors du feu ajoutez d’un seul coup la farine et la semoule et mélangez vigoureusement. Cuisez 5 minutes à feu doux en remuant régulièrement pour dessécher la pâte. Retirez ensuite du feu et incorporez les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Laissez reposer la pâte au frais (cette étape n’est pas obligatoire, mais c’est plus simple ensuite pour former les quenelles ; du coup moi je laisse reposer toute la nuit).

Le lendemain, portez une grande casserole d’eau à ébullition. Pendant ce temps préparez les quenelles : farinez le plan de travail, prélevez à l’aide d’une cuillère à soupe une portion de pâte, déposez-la dans la farine et formez une quenelle en roulant le boudin entre vos mains. Procédez de même avec tout l’appareil à quenelles.
Une fois l’eau bouillante, immergez délicatement les quenelles. Lorsqu’elles remontent à la surface c’est qu’elles sont cuites (environ 5 minutes). Retirez-les alors de l’eau et égouttez-les.
Servez ces quenelles bien chaudes (si besoin passez-les au four avant de servir) avec une sauce, comme par exemple ici avec un pesto d’épinards maison, réchauffé à la casserole avec 50g de crème fraîche liquide (5% de MG), et de la semoule en accompagnement.

Macaronis au pesto d’épinard et saumon fumé

Voici la première recette que j’ai testée avec mon pesto d’épinard : toute simple, rapide, et ça en fait un bon petit plat complet.

Pour 2 personnes :

300g de macaronis crus
175g de pesto d’épinard maison
150g de saumon fumé (des chutes ici)
citron
huile d’olive

Faites cuire les pâtes dans l’eau bouillante tel qu’indiqué sur le paquet. Égouttez-les grossièrement (s’il reste un peu d’eau de cuisson ce sera parfait pour qu’elles ne se dessèchent pas trop), puis remettez-les sur feu doux, dans une casserole avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez le pesto d’épinard et mélangez.
Découpez le saumon fumé en morceaux. Dressez les pâtes dans les assiettes et parsemez le saumon fumé. Servez avec un filet de citron.

Madeleines au pesto d’épinard et pignons grillés

Ayant fait beaucoup beaucoup (eh oui comme d’habitude je suis madame PLUS) de pesto d’épinard et ne voulant pas tout congeler, j’ai improvisé une recette de madeleines salées : idéal pour l’apéro ou un apéro dînatoire. Et le résultat était aéré et léger.

Pour 15 madeleines environ :

120g de farine
7g de levure (1/2 sachet)
7cL de lait
2 œufs
2cs d’huile d’olive
100g de pesto d’épinard maison
90g de gruyère râpé
50g de pignons de pin grillés

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez la farine et la levure. Ajoutez les œufs battus, le lait et l’huile d’olive. Fouettez bien pour qu’il n’y ait pas de grumeau. Ajoutez ensuite le pesto d’épinard, le gruyère râpé et les pignons de pin grillés. Mélangez rapidement pour homogénéiser.
Beurrez des moules à madeleine, remplissez chaque empreinte aux 3/4 et enfournez pour 15 à 22 minutes en fonction de la taille des madeleines (sur ma première tournée les madeleines étaient très grosses il m’a donc fallu 20-22 minutes, pour la deuxième tournée avec des madeleines plus petites 15 minutes ont suffi).
Laissez refroidir à l’air libre et servez pour l’apéro.