Quiche courgettes & fêta sur pâte brisée à l’huile d’olive et farine de sarrasin

Pour profiter du soleil autour d’un petit pique-nique cette quiche remplira les estomacs de petits et grands.

Pour 6 personnes :

Pour la pâte :
100g de farine
50g de farine de sarrasin
3cs d’huile d’olive
80mL d’eau
1cs d’herbes de Provence (ou thym, romarin…)
1 cuil. à café de sel
Pour l’appareil :
3 petites courgettes
150g de féta
4 œufs
30cL de lait
1 échalote
huile d’olive
sel, poivre

Commencez par préparer la pâte à tarte.
Dans un saladier mélangez les farines et le sel, creusez un puits et versez-y l’huile d’olive et l’eau (si la pâte est trop friable, rajoutez de l’eau). Avec une cuillère en bois mélangez grossièrement puis pétrissez la pâte avec les mains jusqu’à ce qu’à formation d’une boule qui n’accroche pas aux parois. Placez dans un film alimentaire au frais pendant 30 minutes environ.

Préchauffez le four à 190°C.
Lavez les courgettes et découpez-les en petits cubes. Epluchez et émincez l’échalote. Placez le tout dans un plat allant au four avec 1 à 2 cs d’huile d’olive, du sel et poivre. Faites cuire au four pendant une vingtaine de minutes puis égouttez et réservez.
Battez les oeufs, ajoutez le lait, du sel et du poivre et battez le tout.
Découpez la fêta en petits morceaux.

Préchauffez le four à 200˚C.
Au rouleau à pâtisserie, étalez la pâte à tarte sur une feuille de papier sulfurisé farinée et foncez-en une moule à tarte. Piquez le fond de tarte.
Répartissez les courgettes égouttées et la fêta émiettée sur le fond de tarte.
Versez ensuite la préparation lait-oeuf.
Enfournez la tarte et laissez cuire pendant 25 à 30 minutes.
Dégustez tiède ou froide, avec une petite salade.

Publicités

Gnocchis de potimarron au parmesan et zestes d’orange, sauce parmesan & lait de soja

Après mes quelques expériences plutôt convaincantes (je trouve) de gnocchis maison, j’ai voulu en tester cette année au potimarron. Le tout rehaussé d’un petit goût d’orange et de 4 épices pour plus de peps !
Voici mes autres recettes de gnocchis maison : gnocchis de patate douce au citron, gnocchis de châtaigne, gnocchis de céleri rave.
Gnocchis de potimarron aux zestes d'orange

Pour une cinquantaine de gnocchis (4 personnes je pense) :

500g de potimarron cuit
2 oeufs
250g de farine blanche
100g de farine de sarrasin
50g de parmesan
le zeste d’une orange non traitée
sel, poivre, 1/2cc de 4 épices
Sauce parmesan pour une petite portion (10 gnocchis) :
10g de parmesan râpé
10cL de lait de soja
sel, poivre

Lavez le potimarron, coupez-le en deux et épépinez-le. Coupez en morceaux.
Faites chauffer une grande casserole d’eau salée et faites cuire les morceaux de potimarron pendant 10 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et s’écrasent en purée. Egouttez bien le potimarron. Pesez ensuite 500g de potimarron cuit et écrasez-les à la fourchette pour réduire en purée. Salez, poivrez et ajoutez le mélange de 4 épices.
Ajoutez les oeufs, le parmesan , les farines, les zestes d’orange coupés très finement et mélangez pour obtenir une pâte homogène mais pas trop collante.

Farinez le plan de travail et farinez-vous les mains. Prélevez un peu de pâte (l’équivalent d’une belle poignée dans la main) et roulez-la sur le plan de travail pour faire un boudin assez fin (1 à 1,5cm de diamètre). Déposez le boudin sur une feuille de papier sulfurisé posée sur une planche. Procédez de même avec le reste de pâte. Placez les boudins au frais, voire au congélateur une trentaine de minutes pour pouvoir découper les gnocchis plus facilement.

Découpez ensuite chaque boudin en gnocchis de 2cm de long environ. C’est à ce moment que vous pouvez choisir de travailler le visuel en faisant les stries sur les gnocchis à l’aide d’une fourchette. Si vous ne voulez pas cuire les gnocchis tout de suite vous pouvez les congeler ; vous les plongerez alors directement congelés dans l’eau bouillante pour les cuire au moment voulu.

Faites chauffer un grand volume d’eau salée. Dès que l’eau boue plongez-y la quantité de gnocchis désirée. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Égouttez-les.
Dans une casserole faites tiédir le lait de soja, ajoutez-y les gnocchis égouttés et le parmesan râpé ; remuez et servez bien chaud avec quelques graines de courges sur le dessus ou des copeaux de parmesan.

Cannelés au gorgonzola & poire

Pour agrémenter vos tables d’apéro, que diriez-vous de petits cannelés gourmands ? L’association poire-gorgonzola n’a plus à faire ses preuves, et déclinée ici en cannelé c’est un délice. A déguster légèrement tièdes pour plus de saveur.
Cannelés au gorgonzola et poire
Pour une trentaine de gros cannelés :

70cL de lait 1/2 écrémé
65g de beurre
150g de farine
50g de parmesan
1 œuf
2 jaunes d’œufs
200g de gorgonzola
2 poires
sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Faites bouillir le lait avec le beurre. Dans un saladier battez l’œuf et les jaunes d’œufs puis ajoutez la moitié de la farine et mélangez. Ajoutez une partie du mélange lait-beurre pour humidifier la pâte puis rajoutez le restant de farine et mélangez. Terminez par le mélange lait-beurre restant. Salez, poivrez et ajoutez le parmesan râpé.
Coupez le gorgonzola en petits cubes et ajoutez-le au mélange.
Lavez les poires, coupez-les en 4 pour retirer le centre puis coupez-les en petits cubes. Ajoutez-les à l’appareil à cannelé et mélangez.
A l’aide d’une petite louche, répartissez la préparation dans les moules à cannelés. Enfournez pour 1h à 1h10.
Laissez refroidir pour démouler. Avant de servir passez les cannelés au four pour les tiédir légèrement.

Crèmes aux oeufs salées aux châtaignes et parmesan

Des petites crèmes aux oeufs pour des repas légers. J’en fais souvent avec des déclinaisons à chaque fois différentes mais j’avoue ne pas toujours vous proposer les recettes…
Alors en voici pour ce week-end.

Crèmes aux oeufs parmesan & châtaigne

Pour 4 crèmes aux oeufs :

3 oeufs
140g de yaourt (maison ici)
260g de lait de soja
70g de parmesan râpé
150g de châtaignes surgelées
sel, piment d’espelette

Faites cuire les châtaignes tel qu’indiqué sur le paquet (dans l’eau bouillante salée pour moi). Egouttez-les et réservez.

Préchauffez le four 200°C.
Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez du sel, une pincée de piment d’espelette, le lait, le yaourt, puis le parmesan.

Emmiettez les châtaignes cuites au fond de 4 ramequins allant au four. Versez l’appareil précédent dessus.
Enfournez les crèmes et laissez-les cuire 20 à 25 minutes. Laissez tiédir et servez chaud.

Velouté de potimarron aux épices, chantilly au parmesan et châtaigne

Une envie de velouté pour le côté bien-être, mais d’un peu de gourmandise sur tout ça. Et pourquoi ne pas y ajouter une chantilly salée tout simplement. Pour cela j’ai plus ou moins repris une recette de velouté de potimarron que j’avais déjà faite, mais en variant les épices et j’ai préparé pour l’accompagner cette chantilly bien gourmande et parfumée.
Velouté de potimarron épicé, chantilly au parmesan et châtaigne

Pour 4 à 6 personnes :

pour la recette du velouté par ici et laissez libre cours à votre imagination pour les épices (ici j’ai joué sur du cumin et de la cannelle)
pour la chantilly :
10cL de crème fraîche liquide entière
20g de parmesan
30g de purée de châtaigne (non sucrée)

Préparez le velouté selon la recette. Si vous le souhaitez ajoutez au moment de la cuisson une lichette d’huile de noix ou noisette.
Placez la crème au congélateur 30 minutes avant de préparer la chantilly.
Battez la purée de châtaigne pour qu’elle ait une consistance bien crémeuse.
Fouettez la crème en chantilly. Juste avant d’obtenir la bonne consistance, ajoutez le parmesan et la purée de châtaigne et battez de nouveau pour homogénéiser le tout. Réservez la chantilly au frais jusqu’au moment de servir.
Servez le velouté bien chaud avec une quenelle de chantilly sur le dessus.

Sablés au parmesan et châtaignes

Que diriez-vous de sablés bien gourmands pour l’apéro ? Ceux-là sont au parmesan avec des morceaux de châtaignes cuites que j’avais ramené de Bordeaux  (notre gentil voisin en avait tout plein et d’énormes). La recette est assez similaire à celle de mes sablés au parmesan et piment d’espelette qui plaisent beaucoup.
Sablés au parmesan et châtaigne

Pour une trentaine de biscuits :

50g de châtaignes cuites concassées en petits morceaux.
100g de farine blanche
50g de farine de châtaigne
90g de beurre ramolli
50g de parmesan râpé
1 jaune d’oeuf
2 pincées de fleur de sel

Mélangez le beurre ramolli, le parmesan, les châtaignes en petits morceaux et le jaune d’oeuf dans un saladier.
Ajoutez la farine et les pincées de fleur de sel et mélangez (avec les doigts) jusqu’à obtenir un pâton. Formez un ou plusieurs boudins dans un film alimentaire, placez le tout 30 minutes au réfrigérateur (vous pouvez aussi les congeler pour les cuire plus tard).

Préchauffez le four à 180°C.
Tranchez le boudin en rondelles et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 20 minutes en surveillant. On doit obtenir des biscuits bien croquants.

Madeleines au pesto de laitue & tomates confites

Des petites madeleines apéro à préparer rapidement et à déguster encore plus vite tant elles sont gourmandes !!!
Madeleine au pesto de laitue et tomates confites

Pour une vingtaine de madeleines :

3 œufs
120g de farine
1 sachet de levure
5 cuillères à soupe d’huile d’olive
50g de parmesan
130g de laitue
1cs de fromage blanc
1cs de pesto de basilic
6 pétales de tomates confites
sel, poivre

Préchauffer le four à 240°C.
Découpez les pétales de tomates confites en petits morceaux.
Dans le bol du robot placez la laitue, le parmesan, le fromage blanc et le pesto de basilic. Réduisez le tout en purée pour obtenir un pesto de laitue.
Dans un saladier, battez la farine et les œufs, versez ensuite l’huile et fouettez vivement. Ajoutez le sel, le poivre et le pesto de laitue.
Graissez très légèrement les moules à madeleines (avec un sopalin imbibé d’huile) et répartissez la pâte dans les empreintes.
Enfournez les madeleines pour 4 minutes à 240°C puis, sans ouvrir le four, baissez la température à 180°C  et prolongez la cuisson encore 4 minutes. Laisser tiédir légèrement pour démouler (vous pouvez parfaitement les démouler dès la sortie du four si c’est pour servir aussitôt) et servez tiède c’est bien meilleur.