Baba au rhum

Je ne pensais pas un jour faire un baba au rhum. Tout d’abord parce qu’à première vue ce n’était pas mon dessert préféré, ensuite parce qu’il n’y a pas de chocolat et enfin parce que je pensais que pour vraiment le réussir il me fallait un robot à pâtisserie, avec crochet pour pétrir ma pâte. Mais comme vous le constater il ne faut jamais dire jamais.
En effet mes amis, raffolant de ce dessert, m’en réclamaient depuis un bon moment ; et j’ai fini par me lancer car je voulais vraiment leur faire plaisir.
Au début de ma réalisation j’ai pensé que mon baba allait être raté car la pâte a très peu levé lors des deux poussées. Mais je me suis accrochée et je me suis dit que perdu pour perdu autant aller au bout de la recette pour voir le résultat et les améliorations/corrections à apporter.
Et finalement une fois cuite la pâte avait une « bonne tête ». J’ai donc préparé mon sirop au rhum selon mes envies et fini par imbibé ce baba. Et là grande surprise il a vraiment bien bu le sirop, s’est bien imbibé, j’aurai même dû le laisser toute la nuit dans le sirop pour qu’il s’imprègne encore plus. Et verdict à la dégustation (avec une chantilly maison évidemment) un délice : mes amis ont adoré et ne font que me demander quand est-ce que je leur en refais un !!!
Donc pour un premier essai, une grande satisfaction finalement. Par contre la photo est très rapide, je ferai mieux pour le prochain, avec une belle présentation, et certainement proposé en individuel car l’imbibage sera plus pratique.
Baba au rhum
Pour 6 personnes (sauf si vous avez des gourmands dévoreurs de baba comme mes amis, nous l’avons liquidé à 3 !!) :
Pour la pâte à baba :
100g de beurre
220g de farine
7g de levure fraîche de boulanger
30g de sucre
3g de sel
2 œufs
70g de lait
Pour le sirop :
500g d’eau
170g de sucre
115g de rhum ambré
1 gousse de vanille
les zestes d’un citron non traité
le jus d’1/2 citron
le jus d’une orange

Dans un saladier (ou le bol du robot équipé du crochet ou du fouet plat – la feuille) mélangez la farine avec la levure fraîche émiettée, le sel et le sucre. Fouettez légèrement les œufs avec le lait et ajoutez-en les 2/3 au mélange précédent. Pétrissez légèrement (du coup moi j’ai fait avec mon batteur à main pour monter les oeufs en neige, avec les deux tiges métalliques) sans donner du corps puis ajoutez le reste. Pétrissez à nouveau pour obtenir un appareil lisse et brillant.
Ajoutez alors le beurre pommade et pétrissez jusqu’à ce que la préparation soit soyeuse et élastique. Filmez et laissez pousser 30 minutes dans le four éteint et préalablement préchauffé à 40°C (idéalement dans une étuve à 27/28° pendant 30 minutes).

Dégazez ensuite la pâte et dressez dans un grand moule à baba beurré ou des petits moules à baba à l’aide d’une poche à douille ; remplissez aux 2/3 dans tous les cas car la pâte va gonfler. Laissez pousser une deuxième fois 30 minutes (toujours dans un endroit tiède) puis enfournez dans le four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes environ – à surveiller. Laissez tiédir avant de démouler.
Pendant ce temps préparez le sirop. Portez à ébullition l’eau le sucre, les jus et les zestes. Hors du feu ajoutez la vanille fendue en deux et grattée pour libérer ses graines et le rhum, laissez infuser à couvert pour préserver les parfums pendant 15 minutes puis chinoisez.
Imbibez le baba en le mettant dans un grand plat avec le sirop. Essayez de le retourner pour imbiber les deux côtés. Vous pouvez laisser imbiber toute une nuit si vous le souhaitez.
Au moment de servir, préparez une crème chantilly en battant 20cL de crème liquide entière avec 15-20g de sucre glace.

Cake à l’orange, whisky et pépites de chocolat

Cherchant une recette originale et parfumée à l’orange je suis tombée sur une association orange/whisky/chocolat. Immédiatement séduite j’ai cherché comment la déclinée dans une recette de cake moelleux et je me suis souvenue de mon cake à l’orange, chocolat et zestes d’orange confits qui était déjà un délice.
Mais alors ce cake-là c’est une tuerie !!! A déguster justement avec un bon whisky, cela rehausse encore davantage le bon goût d’orange.
Il a d’ailleurs beaucoup plu à tous mes amis qui l’ont dégusté.
Je vous le recommande vraiment et sans hésitation.
Cake moelleux à l'orange, whisky & chocolat
Pour un gros cake (8 à 10 personnes) :
Pour le sirop et jus de cuisson des oranges :
70cL de jus d’orange pressé
25cL d’eau
150g de sucre
100mL d’eau
40mL de whisky
2 oranges non traitées
Pour l’appareil à cake :
200g de chocolat noir
320g de farine
1 sachet de levure
70g de sucre
40g de sucre
80mL d’huile d’olive
100mL de crème liquide (allégée)
8cL de jus d’orange pressé
4 œufs
1 bouchon de whisky

Lavez les 2 oranges. Supprimez les extrémités et coupez-les en rondelles d’environ 4 mm d’épaisseur.
Préparez une casserole avec 25cL d’eau et 150g de sucre et plongez les tranches d’orange.
Portez à ébullition et laissez buller pendant 40 minutes environ, le temps que les oranges prennent une belle couleur et soient devenues tendres.

Pendant ce temps préparez l’appareil à cake.
Concassez le chocolat en pépites.
Dans un saladier mélangez la farine, le sucre, le chocolat et la levure. Ajoutez l’huile, la crème le jus d’orange, le bouchon de whisky puis les œufs. Mélangez entre chaque ajout d’ingrédient pour que ce soit homogène.

 Préchauffez le four à 200°C.

Lorsque les oranges sont confites dans la casserole, égouttez-les en réservant bien le sirop. Réservez 2-3 rondelles les plus jolies pour la décoration. Découpez les autres rondelles en tout petits morceaux et ajoutez-les à la préparation du cake et mélangez.
Versez la préparation dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pour 40 minutes puis baissez la température à 180°C et laissez encore cuire 10 à 15 minutes.

Pendant la cuisson préparez le sirop d’imbibage. Ajoutez au sirop de cuisson récupéré préalablement 100mL d’eau et portez à légère ébullition quelques minutes pour que le sirop épaississe. Retirez du feu et ajoutez le whisky.
Une fois le cake cuit, sortez-le du four, incisez légèrement le dessus avec la pointe d’un couteau et arrosez du sirop (au début vous penserez qu’il y en trop mais laissez bien couler sur les côtés du moule, au final tout sera bien absorbé).
Laissez le cake complètement refroidir et s’imbiber du sirop.
Une fois le cake totalement refroidi démoulez-le délicatement, découpez-le en grosses tranches (des tranches trop fines ne se tiendraient pas) et servez.
Pour conserver le cake avec tout son moelleux emballez-le dans du papier aluminium.

Cake de Noël aux agrumes, fruits secs et confits

Un petit dîner de « Noël avant Noël » improvisé avec mes amis et l’envie du coup de préparer un cake bien dans le thème, avec des notes d’agrumes, le croquant des fruits à coque et le fondant des fruits confits. Un délice pour les papilles, avec un léger glaçage citronné pour adoucir l’acidité des agrumes. Et ce cake conserve tout son fondant pendant plusieurs jours (mais je pense que vous n’aurez pas le temps de le garder bien longtemps…).
Cake de Noël aux agrumes, fruits secs et confits

Pour 8-10 personnes :

le jus et zeste d’une orange non traitée (bio)
le zeste de 4 clémentines et le jus de 3 clémentines
le zeste de 2 citrons et le jus d’un citron
100g de fruits secs (noix, pistaches, noisettes ici mais selon votre choix)
150g de fruits confits (figues et abricots ici)
180g de farine
90g de poudre d’amande
1 pincée de bicarbonate de soude
1cs de levure
120g de purée d’amande
50g de cassonade
2cs de rhum brun
2 oeufs à température ambiante
Pour le glaçage :
30mL de jus de citron
80g de sucre glace

Préchauffez le four à 170°C.
Lavez, essuyez et zestez chaque agrume et récoltez-en le jus. Réservez le zeste et le jus.
Concassez les fruits secs grossièrement (ou si vous préférez laissez-les entiers). Réservez.
Coupez les fruits confits en morceaux et réservez-les.
Dans un bol, mélangez la farine, la poudre d’amande, le bicarbonate de soude et la levure. Réservez.
Dans un autre bol, fouettez la purée d’amande, la cassonade et le rhum. Ajoutez les oeufs un à un tout en fouettant.
Versez ensuite le jus et le zeste des agrumes, et incorporez le mélange des farines à la spatule en ne travaillant pas trop la pâte.
Enrobez les fruits secs et confits d’un peu de farine (ça leur permettra de ne pas tomber dans le fond du moule) et incorporez-les à la préparation.
Versez la préparation dans un moule à cake (en silicone ici).
Enfournez pendant 60 minutes (pour la version muffin 30 minutes suffisent).

Laissez refroidir le cake à température ambiante.
Préparez le glaçage en fouettant le sucre glace avec le jus de citron. Démoulez le cake et nappez-le de ce glaçage. Laissez durcir en plaçant le cake au frais.
Conservez ce cake dans un aluminium pour qu’il conserve tout son moelleux.

Gâteau fondant à la patate douce, orange et épices

Ma recette adorée de gâteau à la patate douce reste sans conteste celle-ci parfumée au rhum, mais j’avais envie de changer un peu pour cette fois et de varier les plaisirs. Celui-ci est bien fondant, parfumé à l’orange.
Gâteau fondant à la patet douce, orange et épices

Pour 6-8 personnes :

500g de patate douce
150g de farine de blé
1cc de levure chimique
2cc de cannelle en poudre
1cc d’épices à pain d’épices
75g de cassonade (mais pour les becs sucrés mettez-en peu plus sinon vous risquez d’être déçus)
1cs de sirop d’agave
3 oeufs
20g d’huile d’olive
75g de compote de pomme (sans sucre)
1 orange (tout le zeste et 30g de jus)
1cc de vanille en poudre

Epluchez la patate douce. Coupez-la en morceaux et faites-les cuire dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce qu’ils soient fondants (10-15 minutes). Egouttez bien et écrasez la patate douce en purée.

Préchauffez le four à 180 °C.
Dans un grand bol, mélangez la farine, la levure, les épices et une pincée de sel. Dans un grand saladier, battez le sucre avec le sirop d’agave et les oeufs, jusqu’à ce que le mélange commence à mousser légèrement. Continuez à battre en incorporant l’huile, la compote, le zeste de l’orange coupé en tout petits morceaux et le jus. Incorporez ensuite la purée de patate douce, la vanille et le mélange farine-épices.
Versez la pâte dans un moule à manqué de 24 cm de diamètre (en silicone ici) et laissez cuire pendant 45 minutes. Laissez tiédir avant de démouler.
Servez tiède ou frais. Conservez ce gâteau au réfrigérateur.

Muffins moelleux au potimarron & pépites de chocolat

J’adore mettre des légumes dans mes desserts. Pour le potimarron je vous ai déjà proposé plusieurs versions, comme en cookies,(un délice ces cookies d’ailleurs), en pancakes, en cake sucré type carrot-cake, en muffins exotiques à l’ananas ou encore en gâteau très gourmand à la noix de coco et noix de pécan.
Muffin au potimarron & pépites de chocolat

Pour une douzaine de muffins :

220g de farine bio T65
70g de vergeoise brune
40g de cassonade
1cc de quatre épices
1 pincée de sel
1cc de bicarbonate de soude
60g d’huile de noix
2 oeufs
340g de purée de potimarron (potimarron cuit dans l’eau bouillante)
60g de jus d’orange
140g de chocolat noir

Préchauffez le four à 170°C.

Dans un grand récipient, mélangez la farine, les sucres, le sel, le bicarbonate, les épices et le sel. Mélangez soigneusement le tout au fouet pour vous débarrasser d’éventuels grumeaux.
Dans un autre récipient, mélangez la purée de potimarron avec les oeuf, un à un. Ajoutez alors l’huile de noix, en la faisant couler en filet. Incorporez ensuite le jus d’orange.
Versez ce mélange dans le mélange sec et combinez les deux à l’aide d’une maryse. Prenez soin de bien soulever la pâte pour que tous les ingrédients secs soient incorporés.
Concassez le chocolat en morceaux plus ou moins gros et incorporez-les à la pâte.
Répartissez la pâte dans les moules à muffins (en silicone ici) puis enfournez pour 18 minutes pour des petits et 20-22 pour des plus gros. La lame d’un couteau planté au milieu doit ressortir sèche.

Fondant pomme-coco-cannelle et son streusel noix

Des pommes encore et toujours… Et oui même si nous avons tout plein de beaux fruits de saison un petit retour à la base ne fait pas de mal ; les pommes que l’on peut trouver toute l’année. Et résultat : un fondant incomparable et délicieux dans ce gâteau déniché chez Cléa. Un délice ! et ne négligez surtout pas le streusel sur le dessus qui apporte tout le côté gourmand (et oui il ne faut pas l’oublier celui-là) !!
Fondant pomme-coco-cannelle, streusel aux noix

Pour 6 personnes :

200g de pomme râpée
30g de sucre
1cc de cannelle en poudre
3cs de noix de coco en poudre
200 g de farine
1cc de levure chimique
1 pincée de bicarbonate (facultative)
1 pincée de sel
70mL d’huile d’olive douce
120mL de jus d’orange (fraichement pressé)
100mL de lait
Pour le streusel :
50g de noix (ou noix de pécan ou d’Amazonie)
20g de farine
30g de cassonade
20g de beurre (ou 1cs bombée de purée d’amande)

Préchauffez le four à 180 °C.
Pour le streusel, broyez grossièrement les noix. Mélangez-les avec le reste des ingrédients, du bout des doigts, pour obtenir un sablage. Placez-le au frais le temps de préparer le gâteau.

Dans un saladier, mélangez les pommes râpées (juste lavées sans les épluchez ici), le sucre, la farine, la levure, la cannelle, la noix de coco, le bicarbonate et le sel.
Incorporez l’huile d’olive, le jus d’orange et le lait. Versez l’appareil dans un moule à manquer (en silicone ici).
Enfournez le gâteau pour 40 minutes. Au bout de 10 minutes parsemez le streusel sur le gâteau.

Laissez ensuite refroidir le gâteau et dégustez tiède ou froid.

Carrot cake de Marc Grossman

Toujours dans la série des recettes new yorkaises de Marc GROSSMAN j’ai testé cette fois-ci le carrot cake (mais sans le glaçage pour moi). Ce dernier est bien bon, mais je ne sais plus si dans toutes les recettes que j’ai déjà testées il n’y en avait pas une que je préfère.
Carrot cake

Pour 6-8 personnes :
Ingrédients liquides :
80g de sucre
10cL d’huile de tournesol
4cL de jus d’orange
le zeste d’une orange découpé finement
1cc de vanille liquide
Ingrédients secs :
240g de farine
2cc de levure
3 pincées de sel
2cc de cannelle
4 pincées de muscade râpée
1 pincée de poivre noir
Fruits :
50g de noisettes en poudre ou grossièrement concassées
300g de carottes râpées

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez les ingrédients liquides et fouettez vigoureusement. Mélangez les ingrédients secs et incorporez-les dans le mélange liquide. Ajoutez enfin les carottes râpées et les noisettes en poudre. Mélangez grossièrement et versez dans un moule à manquer.
Enfournez pour 40 minutes et laissez tiédir.

Cake aux zestes d’orange et pépites de chocolat, sirop d’imbage à l’orange

Vous connaissez tous mon addiction pour le chocolat. Et j’aime beaucoup le mariage chocolat-orange, surtout en hiver et à l’approche des fêtes. Ce cake est moelleux à souhaits grâce au sirop d’imbibage à l’orange avec lequel on recouvre le gâteau à la sortie du four.
Cake orange chocolat sirop

Pour 8 personnes :

90g de beurre
80g de sucre + 10g pour le sirop
40g de miel liquide
3 oeufs
110g de crème liquide
7g de levure chimique
200g de farine
2 oranges non traitées (les zestes pour l’appareil à cake, le jus pour le sirop)
180g de pépites de chocolat

Préchauffez le four à 150°C.

Coupez le beurre en morceaux, faites-le fondre au micro-ondes, puis laissez refroidir.
Zestez deux oranges bio lavées et coupez-les finement.
Coupez le chocolat en copeaux ou pépites et réservez-les.
Mélangez la farine avec la levure.
Dans un saladier, battez les œufs entiers et le sucre. Ajoutez le miel, puis la crème et les zestes d’orange râpés. Continuez à mélanger avec le fouet.
Incorporez la farine et la levure, mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Ajoutez le beurre fondu et refroidi, mélangez, et ajoutez enfin les copeaux de chocolat noir, mélangez avec une cuillère en bois ou une spatule.
Versez la pâte obtenue dans un moule à cake (en silicone ici, sinon pensez à le beurrer), enfournez et laissez cuire le cake  55 minutes à 1h05.
Vérifiez la cuisson en transperçant le cake avec la lame d’un couteau : si elle en ressort propre le cake et cuit, autrement poursuivez la cuisson encore quelques minutes.

Pendant la cuisson préparez le sirop : pressez les oranges, récupérez-en le jus dans un bol après l’avoir filtré. Ajoutez le sucre et mélangez.
Une fois le cake cuit, ôtez-le du four et, encore chaud, versez le sirop dessus. Attendez que le cake soit froid pour le démouler (pour qu’il ait bien absorbé le sirop).

Dégustez ce cake froid ou légèrement tiédi pour  avoir les pépites de chocolat qui fondent.

Crèmes catalanes

Cela faisait un moment que je souhaitais faire des crèmes catalanes pour voir la différence de goût avec les crèmes brûlées. La recette que Chef Nini a publié il y a peu de temps m’a tout de suite séduite, donc voici le résultat chez moi (adapté avec les moyen du bord).
Le résultat est très bon, parfumé, onctueux. Mais je reste bien plus adepte des crèmes brûlées, la texture qu’apporte la maïzena ne me convainc pas à 100%.
IMG_0976

Pour 4 crèmes :

50cL de lait
50g de sucre en poudre
35g de fécule de maïs
3 jaunes d’oeuf
le zeste d’une orange
1 bâton de cannelle
cassonade pour brûler

Versez le lait dans une casserole. Ajoutez-y les zestes, et la cannelle. Portez à frémissements, sur feu doux.
Fouettez les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la fécule de maïs et mélangez au fouet.
Lorsque le lait est bien chaud, retirez le bâton de cannelle (vous pouvez également le filtrer pour retirer les zestes, mais comme moi j’adore ça je les ai laissés).  Versez le lait sur les jaunes en mélangeant au fouet en même temps.
Reversez la préparation dans la casserole et mettez sur feu moyen-doux. Fouettez jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Versez dans 4 petits bols, laissez tiédir à température ambiante avant de placer au réfrigérateur pour 12 heures.
Au moment de servir la crème, saupoudrez de sucre en poudre et caramélisez au chalumeau.

Cake ultra moelleux à la patate douce, noix de pécan et pépites de chocolat blanc

J’avais déjà testé l’association panais-chocolat blanc en cake, alors pourquoi pas patate douce-chocolat blanc ?
Une patate douce traînait dans le bac à légumes du frigo donc il ne restait plus qu’à cuisiner ce merveilleux cake. Très très très fondant (j’aurais peut-être dû le faire cuire un peu plus), et quel régal. Je diminuerai juste la dose de sucre et de chocolat blanc (bien que j’ai déjà diminué le sucre par rapport à la recette initiale, mais le chocolat blanc sucre beaucoup). Ce cake sera idéal pour un petit-déjeuner énergétique, ou un goûter gourmand.
IMG_0944

Pour 6 personnes :

3 oeufs
4cL d’huile d’olive
4cL de jus d’orange
100g de compote de pomme sans sucre
100g de cassonade (à diminuer encore)
300g de patates douces râpées
40g de noix de pécan concassées
100g de chocolat blanc en pépites (70g devraient suffire)
180g de farine
1/2 sachet de levure
1 pincée de cannelle

Préchauffez le four à 150°C.

Battez les oeufs, ajoutez l’huile, le jus d’orange et la compote, le sucre, les patates douces râpées et les noix de pécan. Ajoutez ensuite la farine, levure et la cannelle.
Versez dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pour 1h15. Vérifiez la cuisson avec un couteau qui doit ressortir propre du cake. Cependant, ce cake reste fondant.
Dégustez tiède ou froid et conservez-le au frais.