Gâteau à l’orange, polenta, noix de coco

Un paquet de polenta dans mes placards, et plusieurs trouvailles de recettes sur la blogosphère gourmande. Ma première recette testée a été ces petits biscuits à la polenta et zestes de citron.
Et pour la deuxième ce gâteau de polenta parfumé à l’orange, qui nous fait voyager vers les pays maghrébins avec cette sensation de semoule légèrement croquante sous la dent et ce doux parfum d’orange.
Gâteau de polenta, orange et noix de coco

Pour 6 à 8 personnes :

1 grosse orange non traitée
100g de polenta instantanée plus fine possible
50g de sucre
80g de noix de coco râpée
20g de maïzena
3 oeufs entiers
1cc rase de bicarbonate de soude
Pour le sirop :
200g de jus d’orange
100g de sucre

Rincez l’orange et plongez-la dans une casserole remplie d’eau (elle doit couvrir le fruit). Laissez cuire à petit frémissement une demi-heure environ, jusqu’à ce que l’orange devienne tendre. Egouttez-la ensuite, ouvrez-la et retirez les pépins. Mixez les quartiers d’orange entiers (avec la peau) pour obtenir une pâte pulpeuse.

Préchauffez le four à 170°C.
Fouettez les oeufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils deviennent clairs et mousseux.
Mélangez la farine, la polenta et la maïzena avec le bicarbonate.
Ajoutez la pulpe d’orange aux oeufs puis incorporez délicatement les farines en mélangeant avec une spatule du bas vers le haut.
Versez cette crème dans un moule à manquer (en silicone ici) et laissez cuire au four pendant 20 minutes environ. Le gâteau doit dorer, rester moelleux et la pointe d’un couteau plantée dans la pâte doit rester sèche.

Pendant la cuisson préparez le sirop d’orange.
Mélangez le jus d’orange frais avec le sucre dans une casserole. Portez à petite ébullition de manière à ce que le sucre fonde. Laissez cuire une vingtaine de minutes, le temps que le jus devienne plus dense et sirupeux (il doit napper la cuillère), Réservez.

Une fois le gâteau cuit, sortez-le du four et patientez quelques minutes. Versez ensuite le sirop à température ambiante sur le gâteau.
Servez ce gâteau à température ambiante.
Pour conserver tout le moelleux du gâteau conservez-le bien enveloppé dans du film alimentaire.

Velouté de potimarron et crème de coco

Le froid nous a laissé un peu tranquilles mais que diriez-vous tout de même d’un velouté bien réconfortant. L’association potimarron et noix de coco est un délice. Ce velouté est onctueux, à déguster bien chaud.
Velouté de potimarron à la crème de coco

Pour 4 personnes :

1/2 potimarron (il était très gros)
20cL d’eau
15cL de crème de coco
le jus d’une orange
1 oignon
huile de coco
sel, poivre

Lavez le potimarron et découpez-le en morceaux.
Epluchez et émincez l’oignon. Faites-le revenir dans une sauteuse avec une cuillère d’huile de coco. Ajoutez les morceaux de potimarron et couvrez d’eau et de la crème de coco, ajoutez du sel. Laissez mijoter pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le potimarron soit tendre. Ajoutez le jus d’orange et mixez le velouté, rajoutez de l’eau si la texture n’est pas assez lisse. Rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre.
Servez bien chaud.

The perfect Carrot Cake

Je suis de retour mes internautes !!! Je n’ai pas été très assidue je l’avoue ces derniers temps ; entre les fêtes, quelques week-ends assez occupés et la tête ailleurs parfois, je ne vous ai rien donné à vous mettre sous la dent depuis plus d’un mois. Alors me voici avec une recette que j’ai beaucoup (beaucoup) apprécié et dont je suis assez fière parce que pour une fois je n’ai pas fait les choses à moitié aussi bien dans la recette que dans la présentation. J’avais préparé ce Carrot cake pour le partager avec mes amis pour notre dîner de  réveillon.

The perfect Carrot cakeJe vous ai déjà proposé plusieurs Carrot cake : vous pouvez retrouver ici celui de Marc Grossman, ou encore là une version muffin avec du cacao, de la noix de coco et des noix de pécan, et par là un très moelleux avec des noix.
Mais je crois que celui-ci est le meilleur, je le referai avec plaisir et avec le glaçage en plus (moi qui ne suis pas très glaçage, du coup je les zappe souvent, et bien là c’était vraiment une bonne surprise !).

Pour un moule à manquer de 25cm de diamètre (au moins 8 personnes) :

135g de farine blanche
75g de farine de sarrasin
1cc de levure chimique
1cc de bicarbonate de soude
1cc de cannelle
1cc de gingembre en poudre
1 pincée de sel
100g de sucre blanc
1 sachet de sucre vanillé
25g de cassonade
80ml d’huile d’olive
3 oeufs
70mL de jus d’orange fraichement pressé
68ml de lait et 1 cuillère à thé de jus de citron
340g de carottes râpées
60g de noix
Pour le glaçage:
300g de Philadelphia
80g de beurre
45g de cassonade
1 sachet de sucre vanillé

Préchauffez le four à 190°C.

Mélangez les farines, la levure, le bicarbonate, le sel et les épices. Battez au fouet (ou mixez au robot) les sucres l’huile, puis ajoutez les oeufs un à un et mixez jusqu’à ce que la pâte augmente de volume et soit plus claire. Ajoutez ensuite les farine en trois fois en alternant avec le lait additionné du jus de citron et le jus d’orange. Mélangez bien.

Ajoutez enfin les carottes et les noix.
Versez la pâte dans un moule (en silicone ici) et enfournez pendant 45 minutes à 1h environ, ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau plantée au centre du gâteau ressorte sans traces de pâte. Laissez le gâteau refroidir complètement.

Pendant que le gâteau cuit, mixez au robot le Philadelphia et le beurre (les deux à température ambiante) avec le sucre et le sucre vanillé. Le glaçage doit être bien lisse. Réservez-le au frigo jusqu’au refroidissement du gâteau.

Une fois le gâteau refroidi, coupez-le en deux dans la hauteur à l’aide d’un bon couteau. Étalez le glaçage sur la moitié inférieure, recouvrez avec la partie supérieure et tartinez l’ensemble du gâteau avec le reste du glaçage. Décorez avec les noix et mettez au frais.

Servez bien frais de préférence.

Gnocchis de potimarron au parmesan et zestes d’orange, sauce parmesan & lait de soja

Après mes quelques expériences plutôt convaincantes (je trouve) de gnocchis maison, j’ai voulu en tester cette année au potimarron. Le tout rehaussé d’un petit goût d’orange et de 4 épices pour plus de peps !
Voici mes autres recettes de gnocchis maison : gnocchis de patate douce au citron, gnocchis de châtaigne, gnocchis de céleri rave.
Gnocchis de potimarron aux zestes d'orange

Pour une cinquantaine de gnocchis (4 personnes je pense) :

500g de potimarron cuit
2 oeufs
250g de farine blanche
100g de farine de sarrasin
50g de parmesan
le zeste d’une orange non traitée
sel, poivre, 1/2cc de 4 épices
Sauce parmesan pour une petite portion (10 gnocchis) :
10g de parmesan râpé
10cL de lait de soja
sel, poivre

Lavez le potimarron, coupez-le en deux et épépinez-le. Coupez en morceaux.
Faites chauffer une grande casserole d’eau salée et faites cuire les morceaux de potimarron pendant 10 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient tendres et s’écrasent en purée. Egouttez bien le potimarron. Pesez ensuite 500g de potimarron cuit et écrasez-les à la fourchette pour réduire en purée. Salez, poivrez et ajoutez le mélange de 4 épices.
Ajoutez les oeufs, le parmesan , les farines, les zestes d’orange coupés très finement et mélangez pour obtenir une pâte homogène mais pas trop collante.

Farinez le plan de travail et farinez-vous les mains. Prélevez un peu de pâte (l’équivalent d’une belle poignée dans la main) et roulez-la sur le plan de travail pour faire un boudin assez fin (1 à 1,5cm de diamètre). Déposez le boudin sur une feuille de papier sulfurisé posée sur une planche. Procédez de même avec le reste de pâte. Placez les boudins au frais, voire au congélateur une trentaine de minutes pour pouvoir découper les gnocchis plus facilement.

Découpez ensuite chaque boudin en gnocchis de 2cm de long environ. C’est à ce moment que vous pouvez choisir de travailler le visuel en faisant les stries sur les gnocchis à l’aide d’une fourchette. Si vous ne voulez pas cuire les gnocchis tout de suite vous pouvez les congeler ; vous les plongerez alors directement congelés dans l’eau bouillante pour les cuire au moment voulu.

Faites chauffer un grand volume d’eau salée. Dès que l’eau boue plongez-y la quantité de gnocchis désirée. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Égouttez-les.
Dans une casserole faites tiédir le lait de soja, ajoutez-y les gnocchis égouttés et le parmesan râpé ; remuez et servez bien chaud avec quelques graines de courges sur le dessus ou des copeaux de parmesan.

Soupe de potimarron à l’orange

Je n’ai pas encore fait beaucoup de soupes cette année alors que j’adore ça. Et je n’ai pas partagé avec vous les deux dernières que j’ai préparées parce que je n’avais pas noté les quantités : une première, complètement improvisée, avec des châtaignes fraîches et des lentilles, parfaite pour affronter le froid et l’hiver ; la seconde était un velouté de potiron au lait de coco, réalisée avec un potiron récupéré dans le potager de mon lieu de travail.
Et voici donc ma dernière réalisation, avec des restants de potimarron utilisé pour faire des gnocchis maison et le jus d’une orange.
Soupe de potimarron à l'orange

Pour 2 bols :

250g de potimarron cuit dans de l’eau salée avec un demi oignon émincé
30cL d’eau de cuisson du potimarron
le jus d’1/2 orange
sel, poivre

Lavez le potimarron, épépinez-le et coupez-le en dés. Faites le cuire à petits bouillons dans une casserole d’eau avec un demi oignon émincé. Egouttez-le en réservant au moins 30cL d’eau de cuisson.
Replacez le potimarron dans la casserole, ajoutez le jus d’orange et 30cL d’eau de cuisson et mixez jusqu’à obtenir un velouté. Salez et poivrez.
Réchauffez sur feu doux pour servir bien chaud.

Banana bread aux noix et farine de sarrasin

Je vous ai déjà proposé plusieurs banana bread, mais je pense que je n’aurais jamais fait le tour de toutes les recettes qui peuvent exister. En voici donc une nouvelle, légère avec comme seule matière grasse de l’huile, et une petite touche de farine de sarrasin.
Banana bread à la farine de sarrasin

Pour 6-8 personnes :

240g de farine
60g de farine de sarrasin
1,5cc de bicarbonate de sodium
1/4cc de sel
2 bananes très mûres (200g de purée)
50g de sucre
30g de cassonade
1 œuf
20g d’huile d’olive
20g d’huile de tournesol
125g de yaourt (maison au lait de brebis et de soja)
15mL de jus d’orange
1/2 cc de vanille en poudre
40g de noix concassées + 1 poignée de noix concassées pour la déco

Préchauffez le four à 180°C.

Tamisez les farines dans un bol, ajoutez le bicarbonate et le sel et mélangez intimement. Réservez.
Placez les bananes coupées en morceaux dans un grand saladier et écrasez-les à l’aide d’une fourchette de manière à obtenir une purée lisse.
Versez le sucre et la cassonade sur la purée, mélangez vigoureusement avec une cuillère en bois puis ajoutez l’œuf, les huile, le yaourt et le jus d’orange et mélangez bien pour obtenir un appareil homogène.
Incorporez le mélange avec les farines,les noix et la vanille en mélangeant jusqu’à former une pâte bien lisse.
Versez la préparation dans un moule à cake (en silicone ici), répartissez les noix concassées dessus. Enfournez et laissez cuire 55 minutes environ.
Laissez refroidir et dégustez.

Riz au lait parfumé à l’orange, cuit au four

Un riz au lait oui, mais alors trop la flemme de le surveiller et de tourner la cuillère dans la casserole. Alors ni une ni deux, on met tous les ingrédients dans un plat allant au four, on mélange et on enfourne. Et on attend…
Riz au lait parfumé à l'orange, cuisson au four

Pour 6-8 personnes :

125g de riz rond
50g de sucre
1 litre de lait
le zeste d’une orange non traitée

Préchauffez le four à 170°C.

Dans un saladier, mélangez le lait, le sucre, le riz et les zestes d’orange coupés finement, puis mélangez.
Dans des moules individuels allants au four ou dans un grand moule à manquer, répartissez cette préparation.
Enfournez pour 1h, en baissant la température à 150°C au bout de 10 minutes.
Servez tiède ou froid.