Tahini ou pâte de sésame maison

Vous connaissez surement la pâte de sésame ou tahiné que l’on peu trouver soit dans les épiceries asiatiques, soit en boutique bio. Cette pâte peut s’utiliser dans des sauces, pour faire de l’houmous, dans des bases pour blinis, ou encore en version sucrée, avec du chocolat par exemple.

Et bien moi j’ai voulu faire cette pâte de sésame maison et pas de panique il n’y a rien de plus simple à faire ! Et le résultat est très appréciable. Donc si vous avez des graines de sésame qui traînent dans vos placards lancez-vous !

Pour environ 200g de pâte de sésame :

100g de graines de sésame blanches (ou déjà grillées)
4cL d’huile de sésame
3cL d’huile de noisette

Si vous utilisez des graines de sésame blanches, faites-les griller au four moyen pendant 5 à 10 minutes, en remuant souvent avec une spatule. Laissez-les ensuite refroidir.

Placez les graines de sésame dans le bol du robot, ajoutez les huiles et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte assez épaisse mais que l’on peut « verser » tout de même. R ajoutez de l’huile si nécessaire, jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Cette pâte de sésame se conserve plusieurs jours (voire un mois je pense) dans un pot placé au frigo ou bien vous pouvez également la congeler dans des bacs à glaçons.

Yakitori ou brochettes de bœuf au comté

Toujours attirée par les saveurs asiatiques et l’association sucrée-salée, cette recette ne pouvait que me plaire. Pour l’inspiration je suis allée chez Cooking Nana, alias Kajana, comme pour les boulettes de poulet à l’asiatique d’ailleurs. La préparation n’est vraiment pas compliquée (même pour les plus paresseux ou les moins pro en cuisine) et le résultat est super bon alors foncez !

Pour une vingtaine de petites brochettes :

200g de tranches fines de carpaccio de bœuf
150g de comté
Pour la marinade :
2cs de sauce soja
1cs de sucre blond
1cs de miel
1cs de vinaigre de riz
1cs de jus de citron (jaune ici)
5 gouttes d’huile de sésame

Préparez la marinade en mélangeant tous les ingrédients ensemble.
Coupez le fromage en lamelles rectangulaires, de la longueur des tranches de carpaccio, et enroulez chaque lamelle d’une tranche de carpaccio (je n’avais pas de pic à brochette, j’ai donc choisi de procédez ainsi, si vous avez les pics, enfilez le fromage en dés sur les pics puis enroulez les tranches de bœuf autour des pics à fromage). Placez les « brochettes » dans un grand plat (allant au four) et versez dessus la marinade. Laissez mariner au moins 30 minutes au frigo.
Faites griller les brochettes au four sous le grill 5 minutes environ (ou au barbecue). Attention de ne pas laisser plus longtemps car sinon le bœuf va être trop cuit et le fromage trop fondu !
Servez aussitôt, avec du riz pilaf par exemple et la marinade en guise de sauce.

Boulettes de poulet façon asiatique, sauce soja-gingembre-sésame

Avec mon fiancé nous aimons bien les influences asiatiques en cuisine et comme j’adore le sucré-salé, je me suis un peu amusée sur cette recette, largement inspirée de celle de la « Cuisine de Lili », et aussi retrouvée chez Kajana, sur son blog de « Cooking nana ».

Au fait dans les recettes initiales il y a un peu de saké, mais n’en n’ayant pas chez moi je n’en n’ai pas mis ; le résultat était succulent quand même ! Et comme ça si vous avez des enfants, pas de problème d’alcool.

Pour une bonne vingtaines de boulettes (je ne me souviens plus exactement combien cela faisait, mais je pense pour au moins 4 personnes) :

1kg de blanc de poulet
1 à 2 oignons
1 gousse d’ail
3 blancs d’œufs
12g de gingembre frais
quelques gouttes d’huile de sésame
sel, piment d’espelette
huile d’olive
Pour la sauce (ici pour deux personnes, car vu le nombre de boulettes j’en ai congelées, donc pensez à adapter vos quantités) :
5cs de sauce soja
3cs d’eau
3cs de sucre
2cc de maïzena

Épluchez et émincez les oignons, épluchez la gousse d’ail et le gingembre frais et râpez ce dernier en lamelles. Couper les blancs de poulet en dès. Au robot, mixez les morceaux de poulet, l’oignon, l’ail et le gingembre. Lorsque le poulet est bien mixé, ajoutez les blancs d’œuf, l’huile de sésame, une pincée de sel et une de piment d’espelette, puis et mixez de nouveau. Si vous avez un peu de temps laissez reposer un peu la préparation au frais (si la pâte n’est pas assez compacte et trop difficile à travailler avec les mains, vous pouvez rajouter un peu de farine ou de chapelure). À l’aide de vos petites menottes farinées (ou de deux cuillères à soupe), formez des boulettes de poulet et roulez-les dans la farine.
Faites dorer les boulettes dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, en les retournant régulièrement.

Pendant la cuisson de la viande, préparez la sauce : dans une casserole, portez à ébullition la sauce soja et le sucre. Baissez ensuite le feu et ajoutez ensuite la maïzena et l’huile de sésame sans cesser de mélanger. La sauce doit épaissir (cela peut prendre un peu de temps, placez bien la casserole sur feu doux et veillez à mélangez régulièrement pour que la maïzena n’accroche pas au fond).

Une fois les boulettes de poulet cuites, vous pouvez les dresser telles quel sur les assiettes, ou encore les servir en brochette (si c’est pour un apéro par exemple). Nappez les boulettes de sauce et servez immédiatement, avec un riz pilaf par exemple.