Quiche sans pâte aux tomates cerise et fêta

De la fêta à liquider, quelques tomates cerises prévues pour un apéro annulé, un fond de frigo pour le reste et voilà le résultat : une bonne quiche sans pâte parfumée et équilibrée, plus proche de la texture d’un clafoutis salé même. Idéal pour le soir avec une salade verte.
Quiche sans pâte aux tomates cerise et fêta

Pour 4 personnes en repas, sinon à découper en carrés pour l’apéro :

250g de tomates cerise
200g de fêta
4 œufs
140g de crème fraiche liquide
100g de fromage blanc
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Lavez les tomates cerise et coupez-les en deux. Coupez la féta en cube.
Battez les œufs avec la crème fraiche, le fromage blanc, le sel et le poivre.
Répartissez les morceaux de tomates au fond du moule à manquer, ainsi que les cubes de fêta. Versez l’appareil à quiche dans le moule et enfournez pour 30 à 35 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré.

Madeleines salées à la « Vache qui rit » et lardons

Je crois que cela fait deux cessions de l’Escapade en cuisine que je vous avais abandonnées mes chèr(e)s ami(e)s bloggeurs(ses). Et oui entre mon voyage en Nouvelle Zélande et le thème de la boulange pour lequel j’avais préféré passer mon tour (non pas que je n’aime pas ça, bien au contraire, mais parce que je ne suis pas très équipée en matériel pour faire de la boulange). Mais le thème alléchant de l’apéro, auquel j’avais déjà participé avec plaisir l’année passée, me permet de me remettre dans la boucle avec ces madeleines salées plutôt gourmandes.
Madeleines lardons & Vache qui rit

J’ai pioché cette recette chez Mathilde et c’est la miss de Plaisir et équilibre qui venait découvrir mon blog.

Pour une dizaine de madeleines :

70g d’allumettes de lardons fumés cuites et égouttées
70g de farine
1/2 sachet de levure chimique
2cs de lait
1 oeuf
30g de Vache qui rit® ou fromage de même type (équivalent à 2 portions)
20g de beurre fondu
huile pour graisser les moules

Préchauffez votre four à 200°C.
Dans un saladier, mélangez le beurre fondu, l’oeuf, la farine, la levure, le lait et fouettez énergiquement jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Ajoutez les lardons et la Vache qui rit ® coupée en petits morceaux.
Huilez légèrement, à l’aide d’une feuille de sopalin imbibée d’huile, les moules à madeleines. A l’aide d’une cuillère, garnissez les moules à madeleines et enfournez pour 10 minutes environ.
Démoulez les madeleines et laissez tiédir. Dégustez tiède ou froid (j’ai préféré tiède).

Cake au maïs et lardons

Une recette salée quand même pour pouvoir remplir vos estomacs d’autre choses que de chocolat ! 🙂
Et ce cake arrive à point nommé pour vous préparer un petit pique-nique avec cette météo plus clémente du moment et le printemps qui pointe enfin son nez.
Cake au maïs & lardons

Pour 3 personnes ou un apéro :

200g de farine
1 sachet de levure
120g de gruyère râpé
4 oeufs
10cL d’huile de tournesol
15cL de lait tiède
200G de lardons fumés (allumettes ici)
une boîte de 300g de maïs (280g égoutté)
2 ou 3 courgettes (en fonction de la taille)
sel, poivre

Réalisez la base du cake en suivant la recette par ici.
Préchauffez votre four à 180°C.
Faites revenir et dorer les lardons à la poêle. Egouttez-les pour évacuer le gras.
Egouttez le maïs et rincez-le.
Ajoutez à la préparation du cake les lardons et le maïs, mélangez bien et versez dans un moule à cake.
Enfournez pour 45 minutes environ.
Laissez tiédir avant de démouler et dégustez ce cake tiède pour un dîner, ou froid pour un buffet ou un pique-nique.

 

Clafoutis à la fourme et aux poires

Pour changer des crèmes brûlées salées (par ici, elles étaient délicieuses et très gourmandes) et constituer un repas complet j’ai voulu tester un clafoutis salé. Très sympa et pratique, à préparer soit en grand format, soit en version individuelle, que vous pourrez servir à l’apéro ou en entrée par exemple.
Clafoutis poire & fourme d'ambert

Pour 6 clafoutis :

70g de farine
15g de maïzena
3 oeufs
25cL de lait
100g de fromage blanc
75g de fourme d’ambert ou autre fromage à pâte persillée
3 poires
sel, poivre

Lavez les poires, coupez-les en quartiers pour les épépiner et coupez-les en cubes.

Préchauffez le four à 180°C.
Fouettez les oeufs avec le lait et le fromage blanc. Ajoutez ensuite la farine, la maïzena, du sel et du poivre et mélangez.
Dans le fond des ramequins disposez des morceaux de poires et de la fourme écrasée. Versez le mélange d’oeufs dessus. Enfourner pour 30 minutes.
Servez chaud-tiède avec une salade de mesclun et un verre de Jurançon (ou autre vin blanc liquoreux).

Cookies à la fourme, pistaches & abricots secs

En panne d’idée pour l’apéro ? Ces cookies apporteront une touche sympathique sur votre table. A décliner selon vos envies et ce que vous avez dans vos placards (raisins ou figues sèches pour remplacer les abricots, noix de cajou,pignons ou cacahuètes pour remplacer les pistaches).
Simples et rapides à préparer, vous pouvez même les congeler pour n’avoir qu’à les glisser dans le four une dizaine de minutes au moment de l’apéro.
Cookies à la fourme, pistaches & abricots secs

Pour une vingtaine de cookies :

150g de fourme d’ambert (ou tout fromage à pâte persillée type roquefort)
220g de farine blanche
80g de farine de sarrasin
3/4 de paquet de levure chimique
150g de beurre
3 oeufs
90g de pistaches concassées
80g d’abricots secs coupés en petits morceaux
sel, poivre

Écrasez à la fourchette la fourme avec le beurre mou. Incorporez les oeufs puis les farines préalablement mélangées à la levure, une pincée de sel et du poivre. Ajoutez enfin par les abricots secs et les pistaches concassées.
Laissez reposer 1 heure environ au frais.

Préchauffez le four à 200°C.
Avez les mains formez des boules de pâte de la taille d’une balle de golf. Écrasez-les légèrement et disposez-les sur la plaque du four protégée d’un papier cuisson.
Enfournez pour une vingtaine de minutes. Dégustez tiède c’est encore meilleur.

Crèmes aux oeufs salées poireaux et raclette

Une nouvelle déclinaison de petites crèmes aux oeufs salées. Avec du bon fromage à raclette venu directement de Savoie (merci Sylvaine !).
Crèmes aux oeufs au poireau et fromage à raclette

Pour 4 crèmes aux oeufs :

4 oeufs
40cL de lait
80g de fromage à raclette
150g de poireaux cuits à la vapeur ou dans une casserole d’eau bouillante
sel, poivre

Préchauffez le four 180°C.
Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez le lait, du sel, une pincée de poivre et battez de nouveau.
Coupez le fromage à raclette en tout petits morceaux. Coupez le poireau cuit en petits morceaux.
Répartissez le fromage et les poireaux dans 4 ramequins. Versez dessus le mélange aux oeufs et lait.
Enfournez pour une vingtaine de minutes.
Servez chaud.

Financiers aux carottes, patates douces, noix de cajou et parmesan

Encore des petits financiers salés, toujours plus gourmands et ici pour changer de mes habituels avec des pignons, j’y ai ajouté des noix de cajou.
Financier carotte, patate douce, noix de cajou, parmesan

Pour 6 financiers (de taille muffins) :

6 blancs d’œuf
100g de noix de cajou réduites en poudre
80g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
1/2 sachet de levure
20g d’huile de noix
1cc d’huile de sésame
300g de carottes et patates douces râpées
80g de parmesan
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les farines, la levure, la poudre de noix de cajou et le parmesan. Ajoutez les huiles, le sel et du poivre et remuez bien.
Au robot montez les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel). Incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Incorporez enfin délicatement les carottes et patates douces râpées.

Répartissez l’appareil à financier dans des moules à muffins ici (en silicone) et enfournez pour 25 minutes environ (la lame d’un couteau plantée dans un financier doit ressortir très légèrement humide).
Laissez tiédir un peu avant de les démouler et dégustez ces petits financiers tièdes, pour l’apéro par exemple.

Si vous les avez préparés à l’avance, n’hésitez pas à les glisser dans un four tiède avant de les déguster.

Par ailleurs ces financiers se congèlent très bien. Placez-les encore congelés dans le four chaud (180˚C), laissez-les chauffer pendant une vingtaine de minutes et servez-les.

Lasagnes de porc aux carottes, tomates et roquefort

En fouillant dans d’anciennes photos de nos voyages à travers le monde, mon mari est tombé sur de vielles photos que j’avais faites au début de mon blog ; mes lasagnes de porc aux épinards et roquefort lui ont mis l’eau à la bouche. Du coup il m’en a aussitôt réclamé !
Pour changer un peu ici, et n’ayant pas trouvé d’épinard, j’ai ajouté à la farce des petites carottes.
Lasagnes de porc, roquefort, carottes

Pour 4 à 6 personnes :

une douzaine de feuilles de lasagne
150g de roquefort
1kg de farce de porc (chair à saucisse par exemple)
1 boîte de 200g de pulpe de tomate
1 boîte de concentré de tomate
3 carottes
2 oignon
1 échalote
1 gousse d’ail
10cL de crème fraîche liquide (3% de MG)
100g de gruyère râpé
huile d’olive
sel, poivre

Épluchez les oignons, l’échalote et l’ail, puis coupez-les en petits morceaux. Faites-les colorer à feu moyen-fort dans une poêle avec un filet d’huile d’olive.
Epluchez les carottes et coupez-les en petits dés ou rondelles.
Une fois les oignons tendres et colorés, ajoutez les carottes. Laissez cuire pendant une dizaine de minutes à feu moyen en remuant régulièrement.
Ajoutez ensuite la farce et saisissez le tout à feu fort en mélangeant. Baissez ensuite le feu, salez et ajoutez la pulpe et le concentré de tomate, mélangez et laissez mijoter à feu moyen 10 minutes environ. Coupez le roquefort en dés et ajoutez-les au mélange. Rectifiez l’assaisonnement si besoin (sel, poivre).

Préchauffez le four à 180°C.
Montez les lasagnes de la manière suivante : répartissez un filet de crème liquide dans le fond du plat, recouvrez ensuite de feuilles de lasagne puis d’une couche de viande avec sa sauce (la moitié du mélange). Recouvrez d’une seconde couche de lasagne, superposée du reste de viande. Terminez par une dernière couche de lasagne, parsemez de gruyère râpé et du reste de crème fraîche (pour éviter le dessèchement des feuilles il faut de la crème sur toutes les feuilles de lasagnes).
Enfournez pour 20 minutes environ. Terminez la cuisson en mode grill 3 minutes pour gratiner légèrement.
Servez bien chaud avec une salade verte.

Pannacotta au roquefort, poire & noix

Initialement c’est le jour de l’escapade en cuisine. Je devais piocher une recette chez Rosa et c’est Flo en cuisine qui venait découvrir mon blog. Restant un peu bredouille devant le peu de choix que Rosa me proposait sur des recettes à base de poires (et ce malgré quelques « appels à l’aide » par message) j’ai décidé de vous proposer tout de même une recette avec des poires mais du coup de ma propre inventions. Je suis navrée Rosa et j’espère que tu ne m’en voudras pas.

Un petit plaisir pour moi l’association poire et bleu !
Je vous avais déjà proposé des pannacottas au gorgonzola avec une compotée de poires et un crumble de pistaches sur le dessus. Ici j’ai tenté une version un peu différente en mixant toutes les poires et le roquefort dans la préparation et en concassant des noix torréfiées sur le dessus. Un délice !!
Le tout à déguster par exemple avec un petit verre de Jurançon (un vin blanc sucré mais assez légèrement, c’est un délice le mariage avec un fromage à pâte persillée).
Pannacotta aux poires, roquefort & noix

Pour 5-6 verrines :

2 poires
20cL de crème liquide (4% de MG)
20cL de lait
125g de roquefort
2g d’agar-agar
une poignée de cerneaux de noix torréfiés
sel

Lavez les poires, détaillez-les en cubes et mixez-les au robot avec le roquefort.
Dans une petite casserole, faites chauffer la crème et le lait avec l’agar-agar. Dès après 30 secondes d’ébullition baissez le feu. Ajouter-y le mélange poire-roquefort. Et laissez mijoter à feu doux 3 minutes.
Versez ce mélange dans des verrines et laissez tiédir. Placez au frais 4 heures environ pour que les pannacottas soient bien prises.
Servez frais avec les noix parsemées dessus.

Croque cake au chou-fleur, lardons et paprika

Une nouvelle version de croque-cake que je détourne à l’infini car c’est pratique, rapide, complet et mon mari adore.
Croque-cake chou-fleur & lardons
Pour 1 croque cake de la taille d’un moule à cake (3 parts) :

6 tranches de pain rassis (selon la taille plus ou moins)
3 oeufs
150 à 200g de chou-fleur cuit (à la casserole ou vapeur)
25cL de lait
100g d’emmental
200g d’allumettes fumées
1cc de paprika
sel, poivre

Préchauffez le four à 200˚C.
Réalisez un appareil à quiche en fouettant les œufs avec le lait, et assaisonnez avec du sel, du poivre et le paprika.
Faites revenir les allumettes fumées à la poêle puis évacuez le gras.
Dans le fond d’un moule à cake (en silicone ici mais si ce n’est pas le cas pensez à le beurrer) alignez des tranches de pain. Recouvrez du chou-fleur cuit puis des lardons et enfin d’emmental (conservez la moitié pour gratiner sur le dessus). Versez dessus la moitié de l’appareil à quiche. Recouvrez des tranches de pain restant, de l’emmental et du reste d’appareil.
Enfournez pour 30 à 35 minutes environ (l’appareil à quiche doit être cuit).
Servez chaud avec une salade verte.