Clafoutis à la fourme et aux poires

Pour changer des crèmes brûlées salées (par ici, elles étaient délicieuses et très gourmandes) et constituer un repas complet j’ai voulu tester un clafoutis salé. Très sympa et pratique, à préparer soit en grand format, soit en version individuelle, que vous pourrez servir à l’apéro ou en entrée par exemple.
Clafoutis poire & fourme d'ambert

Pour 6 clafoutis :

70g de farine
15g de maïzena
3 oeufs
25cL de lait
100g de fromage blanc
75g de fourme d’ambert ou autre fromage à pâte persillée
3 poires
sel, poivre

Lavez les poires, coupez-les en quartiers pour les épépiner et coupez-les en cubes.

Préchauffez le four à 180°C.
Fouettez les oeufs avec le lait et le fromage blanc. Ajoutez ensuite la farine, la maïzena, du sel et du poivre et mélangez.
Dans le fond des ramequins disposez des morceaux de poires et de la fourme écrasée. Versez le mélange d’oeufs dessus. Enfourner pour 30 minutes.
Servez chaud-tiède avec une salade de mesclun et un verre de Jurançon (ou autre vin blanc liquoreux).

Cookies à la fourme, pistaches & abricots secs

En panne d’idée pour l’apéro ? Ces cookies apporteront une touche sympathique sur votre table. A décliner selon vos envies et ce que vous avez dans vos placards (raisins ou figues sèches pour remplacer les abricots, noix de cajou,pignons ou cacahuètes pour remplacer les pistaches).
Simples et rapides à préparer, vous pouvez même les congeler pour n’avoir qu’à les glisser dans le four une dizaine de minutes au moment de l’apéro.
Cookies à la fourme, pistaches & abricots secs

Pour une vingtaine de cookies :

150g de fourme d’ambert (ou tout fromage à pâte persillée type roquefort)
220g de farine blanche
80g de farine de sarrasin
3/4 de paquet de levure chimique
150g de beurre
3 oeufs
90g de pistaches concassées
80g d’abricots secs coupés en petits morceaux
sel, poivre

Écrasez à la fourchette la fourme avec le beurre mou. Incorporez les oeufs puis les farines préalablement mélangées à la levure, une pincée de sel et du poivre. Ajoutez enfin par les abricots secs et les pistaches concassées.
Laissez reposer 1 heure environ au frais.

Préchauffez le four à 200°C.
Avez les mains formez des boules de pâte de la taille d’une balle de golf. Écrasez-les légèrement et disposez-les sur la plaque du four protégée d’un papier cuisson.
Enfournez pour une vingtaine de minutes. Dégustez tiède c’est encore meilleur.

Galettes de topinambour aux lentilles corail et fromages

Cela fait un moment que je n’avais pas fait de galettes végétales. Revenant de mes courses avec 1 petit kilo de topinambour, l’idée m’est venu d’en faire des galettes gourmandes et équilibrées, avec ici des lentilles corail, des flocons d’avoine et du fromage.
Galettes de topinambour et lentilles corail aux fromages

Pour une trentaine de galettes :

800g de topinambour
1 oignon
1 échalote
90g de fourme d’Ambert
80g de chèvre frais en bûche
100g de farine aux céréales
100g de flocons d’avoine
200g de lentilles corail cuites
3 blancs d’oeuf
sel, poivre
huile d’olive

Epluchez les topinambours et lavez-les. Râpez-les au robot (comme des carottes râpées).

Epluchez et émincez l’oignon et l’échalote et faites-les colorer légèrement dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez (en deux fois car il y en a beaucoup) le topinambour râpé et faites revenir légèrement.

Dans un saladier mélangez la poêlée de topinambour avec les blancs d’oeuf. Ajoutez la farine, les flocons d’avoine et les lentilles corail.Salez et poivrez puis terminez en ajoutant les fromages coupés en dés.

Préchauffez le four à 180°C.
A l’aide de deux cuillères à soupe formez des galettes et aplatissez-les en les déposant sur une feuille de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire une vingtaine de minutes, en les retournant à mi-cuisson si possible.
Servez ces galettes chaudes avec une salade verte, ou en accompagnement d’une viande ou poisson.

Gnocchi de céleri rave à la fourme d’Ambert, parmesan et noix

Comme promis, après mes gnocchis de céleri rave accompagnés d’une sauce aux bolets, cèpes, parmesan et noisettes, les voici mais avec une sauce à la fourme d’Ambert et aux noix. Toujours un délice.
Gnocchis de céleri, sauce à la fourme d'Ambert, parmesan et noix

Pour la recette des gnocchis je vous renvoie par ici
Pour la sauce (pour une portion) :
40g de fourme d’Ambert
40g de lait
40g de parmesan
1 échalote
quelques noix concassées pour le dressage
parmesan en copeaux pour le dressage
huile d’olive
sel, poivre

La sauce : épluchez et émincez les échalotes et l’ail, versez-les dans une casserole avec un filet d’huile d’olive.
Faites rissoler à feu moyen en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’échalote devienne translucide. Ajoutez les la fourme coupée en petits dés et le lait et laissez fondre 5 minutes environ. Ajoutez le parmesan et laissez de nouveau 5 minutes à feu très doux en mélangeant régulièrement.

Servez cette sauce sur les gnocchis bien chauds. Parsemez sur le dessus les cerneaux de noix et les copeaux de parmesan.

Cake au poireau et fourme d’Ambert

Je ne faisais plus trop de cake ces derniers temps, mais celui que j’ai fait récemment aux dés de potimarron et jambon sec m’a redonné l’envie d’en faire.
En voici un nouveau ici toujours avec les légumes de saison (bien que j’ai hâte de sortir de cet hiver !!) et parfumé avec le mariage poireau et fourme d’Ambert.
Cake au poireau et fourme d'Ambert

Pour une moule à cake :

350g de poireaux cuits et émincés
150g de fourme d’Ambert
4 œufs
50g  de farine blanche
50g de farine de sarrasin
150g de farine aux céréales
1 sachet et demi de levure
13cL de lait
10cL d’huile de tournesol
100g de gruyère râpé
50g de parmesan râpé
sel, poivre

Préchauffez le four à 190°C.
Battez les œufs, puis incorporez les farines et la levure. Ajoutez ensuite le lait et l’huile. Incorporez le gruyère râpé et le parmesan. Salez, poivrez.
Ajoutez enfin les le poireau cuit et la fourme coupé en petits dés.
Versez la préparation dans un moule à cake et enfournez pour une heure.
Dégustez tiède, avec une salade de mâche ou autre salade mélangée.

Madeleines aux poires, fourme d’Ambert et noisettes

Toujours dans ma série fourme d’Ambert, voici une recette de madeleines apéro, inspirée de celle de Léa (Les Gourmandises de Léa).

Pour une quinzaine de madeleines :

150g de farine
1/2sachet de levure chimique
30g de parmesan râpé (ou gruyère)
2 œufs
1 poire
50g de noisettes concassées
4cs d’huile de noix
10cL de lait tiède
90g de fourme d’Ambert
sel, poivre

Lavez et coupez la poire en petits morceaux. Procédez de même pour la fourme d’Ambert.
Dans un saladier mélangez la farine, la levure, le poivre, le sel et les œufs. Ajoutez l’huile, puis le lait tiède. Ajoutez enfin le parmesan râpé, les morceaux de poire, de fourme et les noisettes concassées.
Laissez reposer la pâte dans un endroit tiède (le four préchauffé éteint par exemple) pendant 10 minutes.
Préchauffez le four à 220˚C.
Versez la pâte dans des moules à madeleines préalablement beurrés et enfournez pour 5 minutes à 220˚C puis 10 minutes à 200˚C.
Démoulez les madeleines encore tièdes et dégustez tiède ou froid à l’apéro.

Cookies aux figues sèches, fourme d’Ambert et noix

Comme c’était mon week-end fourme d’Ambert, j’ai cherché une recette de  p’tits biscuits apéro pour finir de l’écouler ; j’ai trouvé ces cookies très appétissants sur le blog des Gourmandises de Némo.

Pour une trentaine de cookies :

200g de farine
80g de parmesan râpé
100g de beurre mou
1 œuf
1 cc de levure chimique
125g de figues sèches
175g de fourme d’Ambert
50g de noix concassées

Préchauffez le four à 150°C.
Mélangez la farine, la levure et le parmesan. Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux et malaxez avec les doigts. Ajoutez ensuite l’œuf et continuez de malaxer avec les doigts. Terminez par l’ajout des noix concassées, des figues sèches et de la fourme coupées en petits morceaux. A l’aide de cuillère formez des petits tas de pâte et déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé en les espaçant. Enfournez pour 25 minutes.
Laissez refroidir et dégustez tiède ou froid.

Les biscuits se conservent 2-3 jours dans une boîte fermée hermétiquement, ils se congèlent également très bien une fois cuits : pour les décongeler sortez-les du congélateur et, une fois décongelés, placez-les au four pour quelques minutes pour les tiédir.

Crumble de noix aux poireaux, fourme d’Ambert et lardons fumés

Voici une bonne manière de faire manger des poireaux, même aux plus réticents !

Pour 4 personnes :

1 botte de poireaux (1kg)
200g de fromage blanc à 0% MG
100g de fourme d’Ambert
100g de lardons fumés
1 oignon
1 gousse d’ail
1cc de muscade
sel, poivre
huile d’olive
Pour le crumble de noix :
120g de farine
100g de beurre 1/2 sel froid coupé en morceaux
50g de noix concassées
40g de parmesan râpé

Lavez et épluchez les poireaux. Faites les cuire à la cocotte minute pendant 7 minutes. Egouttez-les.
Épluchez l’oignon et l’ail et coupez-les en petits morceaux. Faites colorer légèrement les oignons dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez ensuite l’ail, puis coupez le feu et réservez. Faites revenir et colorer les lardons dans une poêle sans matière grasse (évacuer le gras rendu en cours de cuisson) ; à la fin de la cuisson, déposez les lardons sur une feuille de papier absorbant.
Mélangez les poireaux égouttés avec le fromage blanc, la fourme d’Ambert coupée en petits morceaux, les lardons et le mélange oignons-ail. Ajoutez la muscade, du sel et du poivre. Versez le tout dans un plat à gratin.
Préchauffez le four à 180°C.
Préparez le crumble en mélangeant tous les ingrédients du bout des doigts. Une fois que vous obtenez un sable grossier, répartissez le crumble sur le gratin de poireaux. Enfournez alors pour 20 minutes et terminez la cuisson par 2 minutes en mode grill pour dorer le crumble.
Dégustez chaud, avec une salade verte par exemple.

Terrine tiède à la fourme d’Ambert, artichaut, pomme et jambon cru

J’ai trouvé cette idée de recette sur le site de la fourme d’Ambert. Par contre j’ai dû modifier la plupart des quantités et le temps de cuisson car ça ne convenait pas du tout. Le résultat avec mes modifs était assez concluant, pas présentable du tout mais très bon, avec ce mariage de saveurs !!!

Pour 6 personnes (en entrée) :

200g de fourme d’Ambert
3 tranches de jambon cru
1 pomme (Golden ici)
20g de pignons de pin grillés
20g de noix
1 cœur d’artichaut
2cc de thym
100g de crème liquide à 3% de MG
150g de lait
2 œufs
sel, poivre

 Faites cuire l’artichaut à la cocotte-minute pendant 10 minutes environ. Laissez refroidir, puis retirez les feuilles d’artichaut pour récupérer le cœur que vous couperez en petits morceaux.
Lavez la pomme, coupez-la en fins quartiers et faites-la cuire au four 15-20 minutes à 160˚C.
Chemisez un moule à cake en silicone des tranches de jambon cru. Préparez l’appareil à flan en battant les œufs, le lait, la crème, le thym, les noix et pignons mixés légèrement, du sel et du poivre.
Découpez la fourme en petits morceaux.
Préchauffez le four à 150˚C.
Répartissez les ingrédients dans le moule à cake : déposez des morceaux de fourme, d’artichauts et de pommes, renouvelez l’opération puis versez l’appareil à flan. Cuisez la terrine au bain-marie au four pendant 1h30 au moins. Laissez refroidir à température ambiante, puis réfrigérez toute une nuit. Le lendemain, coupez des tranches épaisses de terrine et enfournez pour une dizaine de minutes au four à 180˚C. Servez chaud avec une salade d’endives.

C’est pour la cuisson que j’ai eu le plus de mal car la recette indiquait une cuisson au bain-marie 1h à 120˚C, j’ai déjà du laisser 1h30. Et le lendemain comme la terrine était beaucoup trop liquide j’ai du recuire au moins 30 minutes à 180˚C. Mais bon une fois que la cuisson a été bonne le résultat était très bon.