Cheesecake onctueux à la crème de marron

Ces cheesecakes qui parcourent la blogosphère culinaire me faisaient de l’oeil depuis un moment. J’attendais patiemment l’arrivée de l’automne pour que la crème de marron soit plus de saison. Avec le froid qui est arrivé d’un coup, rien de plus réconfortant que ces cheesecakes parfumés à cette crème de marron si onctueuse et douce.
Cheesecake à la crème de marron

Pour un grand cheesecake (dans un moule à cake) et deux individuels :
Pour la croûte:
150g de biscuits (duo de cookies maison aux pépites de chocolat et spritz maison ici)
60g de beurre salé fondu
Pour la crème :
200mL de crème liquide entière, bien froide
375g de crème de marrons (gardée au frigo)
1cs d’arôme de vanille liquide
250g de fromage frais type Philadelphia
Pour la décoration :
3 marrons glacés

Préparez le fond biscuité. Mixez les biscuits avec le beurre fondu, et foncez un grand moule ou des emporte-pièces ronds, en remontant bien sur les bords. Tassez bien à l’aide d’une cuillère puis réservez au frigo.

Fouettez la crème en chantilly ferme avec le sucre glace.
Au robot battez le fromage frais, la vanille et la crème de marron, puis ajoutez délicatement la chantilly à la maryse, en soulevant bien la masse ; incorporez bien le tout.
Versez cette crème dans le(s) moule(s). Lissez la surface et mettez au frais 4 heures au minimum.

Avant de servir, passez un couteau fin autour des gâteaux individuels avant de le démouler. S’il s’agit d’un grand moule coupez de belles parts et démoulez délicatement chacune pour ne pas casser la croûte. Décorez avec les marrons glacés.

Fondants aux courgettes râpées, mais en dessert

Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis des courgettes dans mes desserts. L’année passée j’avais préparé un brownie chocolat courgette, mais pour cette fois j’ai résisté à la tentation d’y mettre du chocolat et je vous propose ici des fondants très très fondants tout simplement à la courgette râpée.
Fondants sucrés aux courgettes râpées

Pour 12 à 16 muffins (vous pouvez aussi préparer un gros gâteau) :

700g de courgettes crus râpées
20cL de crème fraîche
80g de beurre fondu et refroidi
3 oeufs
120g de sucre
200g de farine
1cc d’extrait de vanille

Lavez les courgettes et râpez-les finement au robot. Mettez-les à égoutter le temps de préparer l’appareil à gâteau.

Préchauffez le four à 180°C.
Battez les œufs avec le sucre, ajoutez la farine, la vanille, la crème fraîche et le beurre fondu, et mélangez bien.
Ajoutez les courgettes râpées et égouttées et intégrez-les bien à l’appareil du gâteau.
Enfournez pour 30 à 35 minutes en fonction de la taille de vos muffins.
Laissez refroidir et dégustez froid. Conservez ces muffins au frais.

Apple crumble cake

Je sais qu’il y a encore des fruits d’été et que je pourrai continuer d’en profiter, mais ce gâteau a vraiment fait l’unanimité en terme de gourmandise et pourtant relativement simple. Le trio d’un gâteau moelleux, de pommes sucrées et d’un crumble croustillant c’est le must !! Je vous donne le lien du site où j’ai dégoté cette idée de recette, comme ça pour les anglophones, voici la recette en anglais.
Apple crumb cake

Pour 6-8 personne :
Pour le cake :
Mélange 1 : 
200g de farine
75g de sucre
100g de beurre
4-5 pommes
Mélange 2 :
2 oeufs
200g de crème fraîche épaisse
70g de lait
50g de crème liquide légère (4% de MG)
60g de cassonade
1cc de vanille en poudre
1 pincée de sel
Pour le crumble :
120g de farine
70g de sucre
1/4 de cc de cannelle
une pincée de sel
80g de beurre

Commencez par préparer l’appareil à cake .
Mélangez la farine, le sucre et la levure. Ajoutez le beurre froid coupé en morceaux et travaillez la pâte du bout des doigts pour amalgamez grossièrement les ingrédients secs avec le beurre, jusqu’à obtenir comme une pâte à crumble, presque comme du sable. Placez l’appareil au frais le temps de préparer les pommes.
Préchauffez le four à 180°C.
Lavez les pommes, coupez-les en 4 pour en retirer les pépins, puis coupez-les en fines lamelles.

Répartissez au fond d’un moule à manquer (de 20cm de diamètre environ ici) les 3/4 du mélange sablé réalisé auparavant, ne tassez pas, essayez simplement de faire légèrement remonter le mélange sur les bords du moule. Répartissez les lamelles de pommes sur le mélange, en évitant les bords. Emiettez enfin sur les pommes le reste de mélange sablé. Enfournez pour 20 minutes.

Pendant ce temps préparez le reste de l’appareil à gâteau.
Battez les oeufs avec la crème fraîche épaisse, la crème liquide, le lait, la cassonade, une pincée de sel et la vanille. Réservez.
Une fois que le cake a cuit 20 minutes, sortez-le du four et répartissez ce deuxième mélange sur le cake. Ré-enfournez alors pour 20 minutes.

Pendant ce temps préparez l’appareil à crumble.
Mélangez la farine, le sucre, la cannelle et une pincée de sel. Ajoutez le beurre à température ambiante coupé en morceaux et travaillez la pâte du bout des doigts juste le temps que les ingrédients secs soient amalgamés avec le beurre. Placez le crumble au freezer le temps de l’utiliser.
Lorsque le gâteau a de nouveau cuit 20 minutes, sortez-le du four et émiettez le crumble dessus. Enfournez-le de nouveau 20 minutes.

A la fin de la cuisson sortez le « crumb cake » du four et laissez-le tiédir légèrement. Dégustez ce gâteau tiède ou complètement froid.
Placez le gâteau au frais pour le conserver.

Gâteau moelleux aux pommes et rhum arrangé

Des pommes à profusion dans le bac à légume (oui je sais que ce n’est pas les fruits les plus de saison en ce moment, mais un gâteau aux pommes c’est toujours réconfortant !), et un gâteau bien moelleux et délicatement parfumé au rhum ; et pas n’importe lequel pour moi, un rhum arrangé mangue-banane-vanille.
Ce gâteau se conserve très bien sur 4 jours.
Gâteau moelleux aux pommes et rhum arrangé

Pour 8 personnes :

4 pommes
3cs de rhum blanc arrangé ici
3 œufs
100g de sucre
1cc de vanille liquide
50g de crème liquide
40g d’huile d’olive
250g de farine
1/2 sachet de levure
1cs de sucre cassonade

Préchauffez le four à 175°C.
Lavez les pommes, et coupez-les en lamelles assez fines. Déposez au fur et à mesure dans un cul de poule et arrosez-les avec le rhum. Réservez.
Dans un grand saladier, fouettez les œufs entiers avec le sucre et la vanille juste assez pour que le mélange mousse et blanchisse légèrement.
Ajoutez la crème et l’huile et fouettez vigoureusement pour obtenir un appareil homogène.
Versez la farine tamisée et la levure et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse puis incorporez 1 ou 2 cuillères à soupe de lamelles de pommes avec un peu de rhum.
Versez la moitié de la pâte dans un moule à manquer (en silicone ici). Versez dessus la moitié des pommes restantes puis recouvrez avec le reste de la pâte (étalez au besoin avec une maryse). Répartissez les dernières pommes harmonieusement en les enfonçant légèrement dans la pâte et saupoudrez légèrement avec la cassonade.
Enfournez et laissez cuire environ 40 minutes, la lame d’un couteau piqué au centre doit ressortir propre. Laissez refroidir puis démouler.

Servez en toute simplicité tiède ou froid ou accompagné de crème fraîche, fouettée ou de glace pour un dessert improvisé.

Gâteau au fromage blanc

Je ne m’avancerai pas en disant que ce gâteau pourrait s’approcher du fameux Käsekuchen car je n’en ai jamais goûté. Tout ce que je sais c’est qu’il a beaucoup plu. Il est très très humide (il aurait certainement mérité un peu plus de cuisson) mais se laisse très bien manger à même le plat à la petite cuillère. Légèrement parfumé au citron et à la vanille, aérien et frais j’ai été très agréablement surprise par ce gâteau.
Gâteau au fromage blanc

Pour un moule à manquer de 25cm :

800g de fromage blanc (à 0% de MG)
25g de maïzena
15g de farine
3 oeufs
100g de sucre en poudre
33cL de crème fraîche liquide à 5% de MG ici
1cc de vanille liquide
le jus de 1/2 citron
le zeste d’un citron non traité

Préchauffez le four à 160°C.

Séparez les blancs des jaunes d’oeufs.
Dans un saladier, fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Mélangez la maïzena avec la farine et ajoutez-les à la préparation en fouettant jusqu’à ce qu’elle soit lisse.
Ajoutez le jus de citron, la vanille et le zeste de citron râpé finement.
Ajoutez la crème fraîche et le fromage blanc à la préparation en fouettant jusqu’à ce qu’elle soit homogène.
Montez les blancs en neige, puis ajoutez-les, à l’aide d’une maryse, délicatement et progressivement à la préparation.
Versez la préparation dans un moule à manquer et enfournez pour 1h15 environ (pour mon four il aurait mérité 10 minutes de cuisson en plus je pense).

 Laissez complètement refroidir à l’extérieur du four et placez au frais toute une nuit.

Le « Pomoffee »

Je vous imagine déjà avec de grands yeux à vous demander « mais qu’est-ce qu’elle nous a encore inventé là Bora ??? ».

Je n’ai pas vraiment inventé quoi que ce soit mais je me suis demandé dernièrement « pourquoi ne pas décliner le célèbre et si bon Banoffe ? « . Et c’est ce que je me suis empressée de faire en remplaçant les bananes par une compotée de pomme, les speculoos par des graham crakers et la confiture de lait par une sauce au caramel fleur de sel. Que vous dire de plus, à part que c’était bien gourmand (mais pas autant que le Banoffe quand même, qui reste dans mon Top Five des tueries en dessert !!!).

Le " Pomoffe"

Pour 4 à 6 banoffees individuels :

150g de biscuits graham crakers réduits en poudre (maison ou du commerce)
60g de beurre
100 à 200g de sauce caramel à la fleur de sel
4 pommes
1cc de cannelle en poudre
1cm de gingembre frais râpé finement
20cL de crème fraîche liquide entière
15g de sucre glace (pour la chantilly)

Lavez les pommes, coupez-les en cubes et faites-les compoter à couvert, à feu doux, dans une casserole à fond épais, avec la cannelle et le gingembre râpé. Mélangez régulièrement et couvrez à chaque fois. L’opération peut prendre au moins 30 minutes. Laissez ensuite tiédir ou totalement refroidir.

Préparez la sauce caramel à la fleur de sel à l’avance, selon la recette.

Faites fondre le beurre et mélangez-le aux biscuits écrasés. Tassez le mélange au fond des 4 ou 6 cercles posés sur des assiettes et laissez refroidir. Si comme moi vous n’avez pas de cercles, vous pouvez prendre des moules à tartelettes ou à crème brûlées ici (c’est pour cela qu’ils étaient très larges), dans ce cas tassez le mélange au fond des moules tapissez de papier sulfurisé et laissez durcir au réfrigérateur. Au moment de l’assemblage, vous démoulerez avec précaution vos « tartelettes ».

Placez la crème entière au congélateur, ainsi que les accessoires du batteur. Au bout de 30 minutes, fouettez la crème en chantilly assez ferme. Une fois qu’elle est prise ajoutez le sucre glace et fouettez de nouveau 10 secondes.

Toutes ces étapes peuvent être réalisées à l’avance, les ingrédients placés au frais ensuite, pour n’avoir qu’à dresser au moment de servir.

Pour le dressage des assiettes, déposez les disques de base biscuitée dans des assiettes. Recouvrez de compotée de pomme. Répartissez ensuite la sauce caramel sur les pommes, puis terminez par la crème chantilly.
Dégustez aussitôt !

Cake au chocolat de Alain Ducasse

Ce cake de Ducasse m’a immédiatement fait de l’oeil. Je l’ai donc testé, il est moelleux à souhaits. Un bémol j’avais un peu trop diminué la dose de sucre (comme à mon habitude !), mais ici comme c’est un cake chocolaté avec du cacao il était légèrement trop peu sucré ; sinon un délice. Donc à refaire avec un peu plus de sucre.
Cake au chocolat de Alain Ducasse

Pour 8 personnes :

85g de cacao
200g de farine
170g de sucre
25cL de lait
15cL d’huile de tournesol
125g de crème liquide épaisse
3 oeufs
1/2 sachet de levure chimique

Préchauffez le four à 200°C.
Mélangez la farine, la levure et le cacao. Tamisez l’ensemble pour obtenir une poudre fine. Réservez.
Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez l’huile et mélangez.
Ajoutez progressivement, en continuant de mélanger, le mélange tamisé. Mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
Ajoutez la crème et mélangez pour détendre la pâte. Ajoutez le lait, mélangez rapidement sans insister.
Versez la préparation dans un moule à cake en silicone et enfournez pour 10 minutes à 200°C et 50 minutes à 160°C.

Laissez tiédir et dégustez tiède ou refroidi.
Conservez-le bien emballé dans un papier aluminium, il conservera ainsi tout son moelleux.