Financiers au potimarron, parmesan, pignons

Cela fait un bon moment que je ne vous ai pas proposé de financiers salés (comme ceux-ci au chou-fleur et pesto, ou encore ici aux courgettes, ou là au céleri et pesto, et par ici au saumon, poireaux et curcuma, et bien d’autres encore). Vous savez ces pertes bouchées bien gourmandes, qui vous liquident vos blancs d’oeufs en trop d’une recette de crème brûlée par exemple. Une nouvelle version ici avec mon premier potimarron de l’année.
Financier au potimarron, parmesan, pignon

Pour une 6 gros financiers :

250g de potimarron râpé
6 blancs d’œufs
120g de pignons de pin réduits en poudre
80g de farine blanche
50g de farine de sarrasin
1/2 sachet de levure chimique
100g de parmesan râpé
25g d‘huile de noix
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez les farines, la levure, la poudre de pignon le parmesan. Ajoutez l’huile, le sel et du poivre et remuez bien.
Au robot montez les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel). Incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Incorporez enfin délicatement le potimarron râpé.

Répartissez l’appareil à financier dans des moules à muffins ici (en silicone) et enfournez pour 25 minutes environ (la lame d’un couteau plantée dans un financier doit ressortir très légèrement humide).
Laissez tiédir un peu avant de les démouler et dégustez ces petits financiers tièdes, pour l’apéro par exemple.

Si vous les avez préparés à l’avance, n’hésitez pas à les glisser dans un four tiède avant de les déguster.

Par ailleurs ces financiers se congèlent très bien. Placez-les encore congelés dans le four chaud (180˚C), laissez-les chauffer pendant une vingtaine de minutes et servez-les.

Pancakes à la courge

J’avais déjà testé l’année dernière des pancakes au potiron et je me souviens que j’avais beaucoup apprécié, tartiné de confiture, beurre de cacahuète, ou même accompagné d’oeuf mollet et de sirop d’érable. J’ai donc testé ici avec de la courge et c’était toujours aussi bon, moelleux à souhaits.
Pancakes courge

Pour 8 pancakes environ :

500g de courge
2 œufs
125g de fromage blanc (à0% ici)
2cs d’huile de tournesol
80g de farine
60g de farine de maïs
30g de sucre
1cc de levure chimique

Epluchez la courge et faites la cuire à la vapeur ou dans une casserole d’eau bouillante pendant 10-15 minutes jusqu’à ce qu’elle s’écrase. Égouttez-la puis écrasez-la à la fourchette.

Mélangez les œufs avec le fromage blanc, l’huile, la farine, la levure et le sucre puis ajoutez la purée de courge. Mélangez et laissez reposer quelques minutes.

Faites chauffer une poêle, huilez-la légèrement avec un sopalin et déposez y une louche de pâte (aplatissez pour avoir un pancakes pas trop épais et bien rond). Faites cuire jusqu’à ce que des petites bulles apparaissent sur le dessus puis retournez le pancakes ; laissez cuire 3-4 minutes de l’autre côté.

Servez avec des confitures variées ou du salé comme un oeuf coulant.
Pour ma part j’ai testé plusieurs confitures, et notamment celle à la noix de coco ramenée de Polynésie et c’était un délice, cette association est parfaite.
pancakes courge 2

Gâteau moelleux à la courge butternut, noix et cannelle

Je n’aime pas l’arrivée du froid car je suis très frileuse, mais j’aime tout ce qui vient avec : la neige (pour le ski surtout et pour la beauté d’un paysage enneigé), pour Noël, et surtout pour certains légumes comme les courges, pour les décliner à l’infini, en sucré ou en salé ! Et donc comme chaque année je vous propose un gâteau à la courge butternut, avec quelques noix ici et un arrière goût de cannelle.
Moelleux courge butternut noix cannelle

Pour 6-8 personnes :
320g de chair de courge butternut
220g de farine
120g de sucre en poudre
4 oeufs
une briquette de 20cL de crème semi-épaisse
70g de beurre salé
1 sachet de levure
1cc de cannelle
50g de noix concassées

Faites cuire à la vapeur ou à la casserole la courge butternut épluchée. et réduisez-le en purée à la fourchette ou à l’aide d’un mixeur.

Préchauffez le four à 180°C.
Faites blanchir les oeufs et le sucre en poudre puis ajoutez le beurre fondu et la crème fraîche. Ajoutez la purée de butternut et mélangez.
Incorporez enfin la farine préalablement mélangée à la levure et à la cannelle, et pour finir les noix concassées.
Versez la préparation dans un moule à gâteau en silicone (ou beurré et fariné) et faites cuire pendant 40 minutes à 180°C.

Dégustez tiède ou froid.

Granola maison aux fruits secs et graines variées

Un granola fait maison, avec que du bon et plein plein d’ingrédients ici (mais rien ne vous empêche de mettre un peu moins d’ingrédients en augmentant d’autres). Un plaisir à croquer, soit dans un bol de lait, soit dans un bol énergétique du matin avec du fromage blanc, une banane écrasée et un soupçon de miel ou sirop d’érable.
Granola fruits secs et graines

Pour un énorme bocal de granola (j’y suis allée fort sur les quantités en effet) :

300g de gros flocons d’avoine
100g d’amandes effilées
50g de noix de cajou non salées
50g de pistaches non salées
15g de graines de lin
15g de graines de courge
10g de graines de tournesol
30g de noix de coco râpée
35g de son de blé
2cs d’huile d’olive
6cs de sirop d’agave (60g)
2cc de 4 épices
1cc de fleur de sel
1cs d’extrait de vanille
100g de figues sèches coupés en petits cubes
70g d’abricots secs coupés en petits cubes
10cL d’eau

Préchauffez le four à 150°C.

Mettez tous les ingrédients dans un grand saladier et mélangez vigoureusement à la fourchette quelques minutes jusqu’à ce que tout soit bien mélangé.
Recouvrez la plaque de cuissons du four de papier sulfurisé. Etalez le granola sur la plaque et glissez-la dans le four chaud. Mélangez toutes les 10 minutes, jusqu’à ce que ce soit coloré selon votre goût – pour moi j’ai laissé 40-45 minutes.
Mélangez une dernière fois et laissez le granola refroidir sur la plaque – c’est en refroidissant qu’il deviendra croustillant.
Mettez le granola dans un récipient hermétique et conservez-le à température ambiante jusqu’à un mois environ. Vous pouvez parfaitement congeler ce granola dans un sachet à congélation.

Fondant à la courge musquée, orange et pépites de chocolat

Ce gâteau a la texture fondante d’un brownie, c’est un pur délice en bouche, avec une touche acidulée apportée par l’orange et du gourmand avec les pépites de chocolat. Le mariage est tip top.
IMG_0833

Pour un moule à manquer de 20cm de diamètre :

350 g de courge musquée cuite
4 oeufs
60g de sucre
70g de farine
1cc de levure chimique
100g de compote de pomme
une orange non traitée
120 g de pépites de chocolat

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez, épluchez et coupez la courge en morceaux. Faites-la cuire à la vapeur ou au four puis mixez-la finement pour obtenir une purée. Réservez.
Prélevez le zeste de l’orange et coupez-le très finement. Pressez le jus de l’orange et réservez.

Dans un saladier, fouettez vivement les œufs et le sucre. Incorporez ensuite la farine, la levure, la compote de pomme, la purée, le jus et les zestes d’orange. Mélangez entre chaque incorporation d’ingrédients. Ajoutez les pépites de chocolat et mélangez rapidement.
Versez la préparation dans un moule à manquer en silicone. Enfournez et laissez cuire pendant 30 minutes.
Laissez refroidir et dégustez froid. Conservez ce fondant au frigo.

Tartelette à la courge musquée, orange et amande

Coucou les petits loups.

Oui je sais je suis désolée je vous ai un peu abandonné cette dernière semaine. J’avais pas mal de choses à gérer et notamment le repas de Noël du restaurant d’entreprise que je gère. Du coup ça faisait un peu moins de temps à consacrer à mon blog et donc à vous. Mais je ne vous avais absolument pas oublié et je reviens de plus belle avec pas mal de recette à base de courge puisque c’est la pleine saison.
Pour finir cette parenthèse, le repas de Noël qui avait lieu jeudi était magique !! La prestation était magnifique, grâce à toute mon équipe qui s’est impliquée à 200% et a fait un travail remarquable. Tous les convives étaient très satisfaits et les retours que nous avons étaient plus que positifs donc tout est bien qui finit bien. Et la pression est enfin retombée.

Donc pour ma reprise je vous propose des petites tartelettes improvisées avec un reste de courge cuite et les fonds de placard. Et le résultat : des tartelettes très gourmandes, parfumées avec l’orange qui apporte la petite touche acidulée.
IMG_0839

Pour 4 (grandes) tartelettes :

la moitié d’une pâte très sablée
330g de courge musquée cuite, réduite en purée
1 orange non traitée
2 oeufs
5cL de crème fraiche
40g de beurre
75g de sucre
70g d’amande en poudre

Pour la cuisson de la courge, optez soit pour une cuisson vapeur, soit dans une casserole d’eau bouillante, soit au four (jusqu’à ce que le courge soit fondante et s’écrase à la fourchette).

Préchauffez le four à 180°C.
Etalez la pâte à tarte sur le plan de travail fariné et foncez 4 moules à tartelette. Piquez le fond à la fourchette. Cuisez ces fonds de tartelette à blanc (avec des haricots secs dessus pour ne pas que la pâte gonfle) pendant 13 minutes. Retirez les haricots secs et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes. Sortez les fonds et laissez-les tiédir.

Prélevez le zeste de l’orange et coupez-le très finement. Pressez l’orange pour en récupérer le jus.
Battez les oeufs avec la crème, le beurre fondu, le sucre et la poudre d’amande. Ajoutez-y la courge réduite en purée, le jus d’orange et son zeste.  Mixez le tout au robot si vous le souhaitez (pour avoir un appareil homogène).
Versez cette préparation  sur les fonds de tartelette, et enfournez à 180°C pendant 20 à 25 minutes à peu près.
Le centre ne doit plus bouger lorsque vous remuer un peu le plat à tarte, et le dessus doit avoir légèrement coloré.

Dégustez tiède ou complètement refroidie.

Risotto à la courge butternut, chorizo et épinards

Depuis le temps que je n’avais pas fait de risotto, celui-ci m’a totalement comblé ; en effet il est gourmand, complet et coloré. L’association de ces 3 ingrédients est tout simplement grandiose. Je vous le recommande.
IMG_0806

Pour 4 personnes :

300g de riz rond arborio
300g de courge butternut cuite au four
75g de chorizo fort
150g d’épinards frais
1 oignon
1 échalote
1,25L de bouillon de volaille
15cL de vin blanc sec
40g de parmesan râpé
4 filaments de safran
huile d’olive
sel, poivre.

Le plus simple pour la courge butternut, est de la faire cuire au four (en effet elle est difficile à éplucher sinon). Coupez-la en deux, placez les 2 moitiés dans un plat et enfournez pendant 50 minutes au moins à 180°C (la chair doit être tendre et la peau de la courge se retirer facilement).   Récupérez 300g de chair et découpez-la en petits cubes. Réservez-les.
Lavez les feuilles d’épinard et retirant les tiges, essorez-les et coupez les feuilles au couteau.
Découpez les tranches de chorizo en petits morceaux.

Préparez le bouillon, en diluant un cube (ou 2)de bouillon de volaille dans 1,25L d’eau. Le bouillon doit ensuite rester chaud.

Epluchez et émincez finement l’oignon et l’échalote.
Dans un fait-tout, faites revenir l’oignon et l’échalote dans un filet d’huile d’olive à feu vif, puis rajoutez le riz. Quand il est translucide, versez le vin blanc et laissez absorber. A partir de là, baissez le feu et versez le bouillon bien chaud louche après louche en remuant très souvent (attendez à chaque fois que le liquide soit absorbé). Lorsque le riz est presque cuit ajoutez les cubes de courges, les épinards frais et le chorizo. Quand le risotto est bien cuit (grain de riz ferme mais consistance crémeuse), rectifiez l’assaisonnement sel/poivre et ajoutez le parmesan.
Servez bien chaud avec un peu de parmesan râpé sur le dessus.