Biscuits à la polenta & citron

Des petits biscuits tout ce qu’il y a de plus simple mais bien parfumés et à le texture croquante avec la polenta qui vient croquer sous la dent. Comme un petit voyage vers les pâtisseries orientales…
Biscuits à la polenta & citron

Pour une vingtaine de biscuits :

125g de polenta fine précuite (semoule de maïs)
40g de sucre
70g de farine
90g de beurre doux
1 œuf
le zeste d’un citron bio (ou d’une orange)

Dans un grand bol, mélangez la semoule de maïs, la farine, le sucre et le zeste de citron coupé très finement.
Ajoutez ensuite le beurre en petits morceaux et incorporez-le du bout des doigts comme pour une pâte sablée ou brisée.
Quand l’ensemble à une consistance sableuse, ajoutez l’œuf et mélangez pour que la pâte s’amalgame.
Formez des boudins de pâte, enveloppez-les dans du film alimentaire et conservez au frais au moins 30 minutes.

Préchauffez le four à 180°C.
Découpez les boudins en tranches de 1/2 à 1 cm d’épaisseur environ et déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé.
Enfournez les biscuits pour 15 minutes environ, en les retournant au bout d’une dizaine de minutes.. Ils sont cuits lorsque les bords commencent à brunir légèrement.
Laissez tiédir et dégustez tiède ou complètement refroidis.

Publicités

Gâteau semoule au lait et citron

Une recette que je voulais faire depuis un petit moment pour écouler ma semoule fine. Une bouteille de lait ouverte dans le frigo et des citrons non traités donc c’était le moment idéal pour le tester.
Ce gâteau a fait un tabac à mon boulot auprès de mes gentilles hôtesses. L’une d’elle l’a même refait pour ses enfants sitôt le week-end arrivé. Je l’ai également servi avec un sirop (tout simple, préparé avec eau et sucre), c’était un poil trop sucré pour moi mais cela permettait de le rendre un peu plus humide.
Malheureusement je ne retrouve plus ma photo alors vous êtes obligés de le faire si vous voulez voir à quoi il ressemble !

Pour 2 cakes (n’hésitez pas à diviser les quantités par 2) :

150g de beurre
150g de sucre
2cs d’arôme de vanille liquide
le zeste d’un citron jaune
le jus d’un citron jaune et d’un citron vert
3 gros oeufs
300g de farine
150g de semoule fine
1,5 sachets de levure chimique
495mL de lait (vous pouvez faire moitié lait et moitié lait concentré non sucré)

Préchauffez le four à 180°C.

Battez le beurre mou avec le sucre, ajoutez les oeufs et la vanille puis le zeste de citron.
Dans un autre bol, mélangez la farine, la semoule, la levure, puis ajoutez-les au mélange précédent.
Versez le lait et les jus de citron et incorporez délicatement à l’aide d’un fouet.
Versez dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pendant 40 minutes.
Sortez le gâteau et le laissez-le tiédir. Dégustez tiède ou froid.

Pâte à tarte vegan aux farines de sarrasin et châtaigne

Une pâte à tarte subtilement parfumée, dont je me suis servie pour mes tartes de Noël : une tarte châtaigne-chocolat et une poire-amandine-chocolat.

Pour une pâte à tarte :

125g de farine de sarrasin
110g de farine de châtaigne
15g de fécule de pomme de terre
65mL d’huile de coco
80mL d’eau
25g de sucre semoule de canne
1/2 zeste de citron non traité
1 pincée de bicarbonate
1 pincée de sel

Tamisez les farines dans un grand saladier. Ajoutez l’huile de coco fondu, l’eau, le sucre, le zeste de citron haché finement, le sel et le bicarbonate de soude.
Mélangez tous les ingrédients avec une grande cuillère, puis travaillez la pâte avec les mains pour obtenir une pâte bien lisse. Formez une boule, enveloppez-la dans du film et placez-la au frais pendant 30 minutes.

Sortez ensuite la pâte du réfrigérateur et étalez-la au rouleau à pâtisserie sur une feuille de papier sulfurisé farinée. Foncez-en un grand moule à tarte, piquez le fond à la fourchette et réservez.

Baba au rhum

Je ne pensais pas un jour faire un baba au rhum. Tout d’abord parce qu’à première vue ce n’était pas mon dessert préféré, ensuite parce qu’il n’y a pas de chocolat et enfin parce que je pensais que pour vraiment le réussir il me fallait un robot à pâtisserie, avec crochet pour pétrir ma pâte. Mais comme vous le constater il ne faut jamais dire jamais.
En effet mes amis, raffolant de ce dessert, m’en réclamaient depuis un bon moment ; et j’ai fini par me lancer car je voulais vraiment leur faire plaisir.
Au début de ma réalisation j’ai pensé que mon baba allait être raté car la pâte a très peu levé lors des deux poussées. Mais je me suis accrochée et je me suis dit que perdu pour perdu autant aller au bout de la recette pour voir le résultat et les améliorations/corrections à apporter.
Et finalement une fois cuite la pâte avait une « bonne tête ». J’ai donc préparé mon sirop au rhum selon mes envies et fini par imbibé ce baba. Et là grande surprise il a vraiment bien bu le sirop, s’est bien imbibé, j’aurai même dû le laisser toute la nuit dans le sirop pour qu’il s’imprègne encore plus. Et verdict à la dégustation (avec une chantilly maison évidemment) un délice : mes amis ont adoré et ne font que me demander quand est-ce que je leur en refais un !!!
Donc pour un premier essai, une grande satisfaction finalement. Par contre la photo est très rapide, je ferai mieux pour le prochain, avec une belle présentation, et certainement proposé en individuel car l’imbibage sera plus pratique.
Baba au rhum
Pour 6 personnes (sauf si vous avez des gourmands dévoreurs de baba comme mes amis, nous l’avons liquidé à 3 !!) :
Pour la pâte à baba :
100g de beurre
220g de farine
7g de levure fraîche de boulanger
30g de sucre
3g de sel
2 œufs
70g de lait
Pour le sirop :
500g d’eau
170g de sucre
115g de rhum ambré
1 gousse de vanille
les zestes d’un citron non traité
le jus d’1/2 citron
le jus d’une orange

Dans un saladier (ou le bol du robot équipé du crochet ou du fouet plat – la feuille) mélangez la farine avec la levure fraîche émiettée, le sel et le sucre. Fouettez légèrement les œufs avec le lait et ajoutez-en les 2/3 au mélange précédent. Pétrissez légèrement (du coup moi j’ai fait avec mon batteur à main pour monter les oeufs en neige, avec les deux tiges métalliques) sans donner du corps puis ajoutez le reste. Pétrissez à nouveau pour obtenir un appareil lisse et brillant.
Ajoutez alors le beurre pommade et pétrissez jusqu’à ce que la préparation soit soyeuse et élastique. Filmez et laissez pousser 30 minutes dans le four éteint et préalablement préchauffé à 40°C (idéalement dans une étuve à 27/28° pendant 30 minutes).

Dégazez ensuite la pâte et dressez dans un grand moule à baba beurré ou des petits moules à baba à l’aide d’une poche à douille ; remplissez aux 2/3 dans tous les cas car la pâte va gonfler. Laissez pousser une deuxième fois 30 minutes (toujours dans un endroit tiède) puis enfournez dans le four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes environ – à surveiller. Laissez tiédir avant de démouler.
Pendant ce temps préparez le sirop. Portez à ébullition l’eau le sucre, les jus et les zestes. Hors du feu ajoutez la vanille fendue en deux et grattée pour libérer ses graines et le rhum, laissez infuser à couvert pour préserver les parfums pendant 15 minutes puis chinoisez.
Imbibez le baba en le mettant dans un grand plat avec le sirop. Essayez de le retourner pour imbiber les deux côtés. Vous pouvez laisser imbiber toute une nuit si vous le souhaitez.
Au moment de servir, préparez une crème chantilly en battant 20cL de crème liquide entière avec 15-20g de sucre glace.

Cake aux poires, citron et polenta

Une petite découverte dans le dernier Elle à table qui m’a tout de suite mis l’eau à la bouche. Résultat : un cake moelleux, délicieusement parfumé. Deux textures et diffusions d’arômes différentes s’il est tiède ou froid : moelleux et essentiellement le parfum de la poire qui ressort lorsqu’il est tiède, plus humide et les arômes des zestes de citron diffuses lorsqu’il est froid. A vous de choisir en fonction de vos goûts !
Cake aux poires, citron et polenta
J’ai évidemment adapté la recette à ma façon, notamment en remplaçant une partie de la farine par de la farine de sarrasin, en remplaçant une partie du beurre par du yaourt maison (parce que 250g de beurre dans un cake faut pas abuser quand même !!) – d’où peut-être le côté humide du cake lorsqu’il refroidi, en diminuant comme à mon habitude la quantité de sucre, et j’ai mis des zestes de citron (car il y a oubli dans la recette du magazine, on nous annonce du citron dans le titre et il ne figure plus dans les ingrédients ni dans la progression)

Pour 6-8 personnes :

175g de beurre
75g de yaourt nature (maison ici)
100g de sucre
50g de polenta précuite
150g de farine
50g de farine de sarrasin
4 poires
les zestes d’un citron non traité coupés très finement
1cc de vanille en poudre
1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.

Mixez le beurre mou avec le sucre (au robot ou au fouet). Ajoutez le yaourt, les oeufs, la polenta, les farines, la vanille, la pincée de sel.
Lavez les poires (vous pouvez les éplucher si vous le souhaitez mais moi j’aime bien garder la peau des fruits en général), coupez-les en 4 pour en retirez le centre. Coupez 3 poires en cubes émincez finement la dernière poire (en fines lamelles pour la décoration).
Mélangez les dés de poires dans l’appareil à cake et finissez par ajouter les zestes de citron. Versez la préparation dans un moule à cake. Déposez les lamelles de poires sur le dessus en les faisant se chevaucher et saupoudrez de 2cs de cassonade. Enfournez et laisser cuire 50 minutes environ.
Laissez tiédir et dégustez comme vous le souhaitez, tiède ou froid.
Ce cake se conserve très bien jusqu’à 2 à 3 jours.

Gâteau au fromage blanc

Je ne m’avancerai pas en disant que ce gâteau pourrait s’approcher du fameux Käsekuchen car je n’en ai jamais goûté. Tout ce que je sais c’est qu’il a beaucoup plu. Il est très très humide (il aurait certainement mérité un peu plus de cuisson) mais se laisse très bien manger à même le plat à la petite cuillère. Légèrement parfumé au citron et à la vanille, aérien et frais j’ai été très agréablement surprise par ce gâteau.
Gâteau au fromage blanc

Pour un moule à manquer de 25cm :

800g de fromage blanc (à 0% de MG)
25g de maïzena
15g de farine
3 oeufs
100g de sucre en poudre
33cL de crème fraîche liquide à 5% de MG ici
1cc de vanille liquide
le jus de 1/2 citron
le zeste d’un citron non traité

Préchauffez le four à 160°C.

Séparez les blancs des jaunes d’oeufs.
Dans un saladier, fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Mélangez la maïzena avec la farine et ajoutez-les à la préparation en fouettant jusqu’à ce qu’elle soit lisse.
Ajoutez le jus de citron, la vanille et le zeste de citron râpé finement.
Ajoutez la crème fraîche et le fromage blanc à la préparation en fouettant jusqu’à ce qu’elle soit homogène.
Montez les blancs en neige, puis ajoutez-les, à l’aide d’une maryse, délicatement et progressivement à la préparation.
Versez la préparation dans un moule à manquer et enfournez pour 1h15 environ (pour mon four il aurait mérité 10 minutes de cuisson en plus je pense).

 Laissez complètement refroidir à l’extérieur du four et placez au frais toute une nuit.

Tartinade de chou fleur au tahiné & cacahuètes

Après ma tartinade aux champignons pour agrémenter vos tables de pique-nique, je vous propose ici une tartinade toute simple au chou fleur cru. A déguster avec des bâtonnets de légumes crus par exemple, ou encore sur des crackers maison.
Tartinade de chou fleur au tahiné & cacahuètes

Pour un gros bol :

500g de chou fleur cru
45g de tahiné
100g de fromage blanc (à 0% de MG ici)
30g de cacahuètes
le jus d’un citron
1cs d’huile de sésame
sel, poivre

Lavez le chou fleur et coupez-le en bouquets.
Placez tous les ingrédients dans le bol du mixeur et mixez jusqu’à obtenir une purée un peu granuleuse. Rectifiez l’assaisonnement et réservez au frais jusqu’au moment de servir.