Sablés au chèvre, thym & romarin

Pour écouler un restant de fromage de chèvre « vivant » (très très très coulant à ne plus savoir qu’en faire) j’ai fait une petite préparation de fond de placard pour de petits sablés apéro gourmands ; le tout agrémenté d’herbes du jardin.
Pour une dizaine de sablés :

120g de farine aux 5 céréales bio
40g de fromage de chèvre plutôt frais (ici coulant !)
3cs d’huile d’olive et/ou de sésame
2cs de fromage blanc
quelques branches de thym et romarin
2 pincées de fleur de sel, poivre

Dans un saladier mettez le fromage de chèvre, l’huile, la farine, fleur de sel et poivre et les herbes ciselées, et mélangez bien avec une fourchette.
Avec les mains, amalgamez la pâte et formez un boudin. Enveloppez-le dans du film alimentaire et placez-le au frais 30 minutes au moins.

Préchauffez le four à 180°C.
Découpez le boudin en rondelles de 5mm d’épaisseur environ (la pâte est un peu friable, écrasez bien les biscuits entre vos mains pour faire de petits palets). Déposez les sablés sur une plaque du four recouverte d’un silpat ou papier sulfurisé. Enfournez pour 15 minutes environ, en les retournant à mi-cuisson pour les dorer des deux côtés.
Dégustez tièdes ou refroidis.

Fougasse aux courgettes & chèvre

Ah c’est qu’elle revient de loin cette fougasse !! Je vous raconte.
Toujours à Bordeaux après cette phase de confinement, car travail à distance fortement recommandé, et puis c’est que l’on y prend goût à la vie bordelaise alors c’est bien mieux de rester ici à pouvoir profiter un peu du grand air tout en travaillant plutôt que d’aller s’enfermer dans un appartement parisien, non ?!
Mais le déconfinement ayant enfin été annoncé nous avons vite programmé un petit apéro dînatoire en famille, histoire de se retrouver enfin, après ces deux mois. J’ai donc proposé à la petite troupe de préparer, comme à mon habitude, quelques petites choses à grignoter. J’ai notamment préparé le houmous de lentilles corail que je vous ai publié il y a quelques jours, ainsi que le délicieux marbré que j’avais déjà fait une fois, « THE MARBRE » ultime pour moi, je vous le recommande !!
Et après mes dernières expériences de recettes de boulangerie assez conculantes, comme la si gourmande babka ici ou encore la gâche vendéenne, souvenir de mon enfance., j’ai eu envie cette fois-ci de me lancer dans la préparation d’une préparation boulangère salée, la fougasse, et en version végétarienne ici.
Me voilà donc lancée en cuisine à préparer la pâte, la pétrir un peu puis la laisser reposer ; à préparer ensuite la garniture avec mes oignons et courgettes ; à étaler des pâtons, les garnir, les « agigeonner, puis à nouveau laisser reposer pour une dernière levée. Et c’est parti j’enfourne. Sauf qu’au bout de 10 minutes de cuisson, que se apsse-t-il ??? Une coupure de courant !!! Comme c’est assez courant chez mes parents, nous voilà à essayer de réarmer les disjoncteurs mais qui en fait n’ont pas sauté car c’est général !!! Arghhhhh et mes fougasses dans le four qui ne demandent qu’à cuire ?!!
Après 3 heures de coupure le courant est revenu et j’ai pu remettre mes fougasses à cuire, mais du coup elles sont toutes plates !!! Mais elles n’en étaient pas moins bonnes pour autant et n’ont pas fait long feu sur la table d’apéro !!! Merci à mes testeurs-goûteurs.
Pour deux fougasses de taille moyenne :
Pour la pâte :
250g de farine
15cL d’eau
20g de levure fraîche de boulanger
1cs d’huile d’olive
1cc de sel
Pour la garniture :
2 petites courgettes
1/2 oignon
50g de bûchette de chèvre (chèvre frais et cendré, au lait cru ici)
origan, thym
1 poignée de comté râpé
sel, poivre
huile d’olive

Délayez la levure dans 2 cuillères à soupe d’eau tiède.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sel, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et la levure. Ajoutez 15 cL d’eau et pétrissez jusqu’à ce que le pâte forme une boule élastique.
Laissez lever pendant 1h30 environ à température ambiante (il faut une pièce pas trop fraîche quand même).

Pendant ce temps préparez la garniture.
Emincez l’oignon finement et faites-le suer dans une poêle avec une cuillère d’huile d’olive et du sel.
Lavez les courgettes et râpez-les (comme des carottes râpées). Egouttez-les puis ajoutez-les dans la pôele ; salez. Faites revenir le tout à feu moyen pendant une dizaine de minutes. A la fin de cuisson ajoutez les herbes et le poivre, puis réservez.

Une fois que la pâte a bien levé, séparez-la en deux pâtons et étalez chacun sur le plan de travail fariné, pour leur donner une forme rectangle d’environ 1/2cm d’épaisseur.
Répartissez la poêlée de courgettes sur la moitié de chacun des pâtons. Emiettez dessus le chèvre frais et parsemez le comté râpé.
Refermez les fouogasses en rabattant la moitié du pâton laissée vide sur celle garnie ; collez bien les bords (avec un peu d’eau sur le bout des doigts su besoin).
Laissez de nouveau reposer et lever les fougasses 30 minutes à une heure.

Préchauffez le four à 210°C.
Huilez, à l’aide d’un pinceau ou d’une cuillère, les fougasses et enfournez pour 30 minutes environ.
Dégsutez ces fougasses tièdes, si vous les avez préparées à l’avance glissez-les 5-10 minutes dans le four chaud.

Cake léger aux courgettes & fromage de chèvre

Une version de cake plus légère ici, avec le yaourt qui apporte du moelleux.
Idéal pour un pique-nique et rapide à préparer.

Pour 3-4 personnes :

150g de yaourt (maison ici)
150g de farine
50g de farine de maïs
75g d’huile d’olive ou tournesol
4 œufs
2 courgettes
200g de bûche de chèvre
1 échalote
1 sachet de levure
sel, poivre

Préchauffez votre four à 180°C.

Lavez les courgettes et coupez-les en petits dés. Emincez l’échalote et coupez-la finement. Faites cuire au four le mélange courgette-échalote avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, du sel et poivre, pendant 20 minutes environ.
Versez dans un saladier le yaourt. Ajoutez les œufs et mélangez bien. Incorporez les farines et la levure puis mélangez.
Versez l’huile, salez, poivrez puis mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Découpez la bûche de chèvre en petits cubes.
Incorporez les courgettes cuites et le fromage de chèvre dans la préparation.
Versez la préparation dans votre moule (en silicone) et enfournez environ 40 minutes pour un grand cake.

Dégustez chaud, tiède ou froid.

Bouchées aux courgettes et fromage de chèvre

Sur la même base que mes bouchées au saumon et comté j’ai réalisé cette version tout aussi goûteuse aux courgettes et bûche de chèvre. Fondantes et gourmandes, un petit plaisir à déguster tiède pour l’apéro ou en entrée.
Bouchées courgette & chèvre

Pour une dizaine de bouchées :

150g de bûche de chèvre
1 petite courgette
40g de farine
25cL de lait
3 œufs
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Lavez la courgette et coupez-la en dés. Faites-le cuire 20 minutes au four.
Coupez la bûche de chèvre en cubes.
Battez la farine avec 5cL de lait. Ajoutez les œufs, battez. Ajoutez enfin le reste de lait. Au fond de petits moules (moule à muffins ou à cannelés), placez quelques dés de chèvre et quelques cubes de courgette. Répartissez ensuite l’appareil dans chaque moule au 3/4. Enfournez pour 25 minutes (les bouchées gonflent à la cuisson mais retombent ensuite).

Quiche sans pâte aux courgettes et fromage de chèvre

Lors d’une escapade en cuisine récente j’ai eu l’occasion de tester une délicieuse quiche sans pâte que j’avais agrémenté de courgette, jambon et féta. Ayant été conquise j’ai réitéré l’expérience avec des courgettes râpées et du fromage de chèvre cette fois-ci.
Quiche sans pâte aux courgettes et chèvre

Pour 4 à 6 personnes :

10cL de crème liquide
40cL de lait
3 oeufs
100g de farine
150g de bûche de chèvre
1 courgette râpées (400g)
100g de gruyère râpé
sel, poivre

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez la courgette et râpez-la au robot.

Battez le lait, la crème et les oeufs entiers. Assaisonnez le tout de sel et de poivre. Versez ensuite progressivement ce mélange sur la farine, jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez le gruyère et mélangez.
Coupez la bûche de chèvre en petits dés et ajoutez-le dans l’appareil à quiche. Ajoutez enfin les courgettes râpées.
Versez la préparation dans un moule à manquer (en silicone ici), puis enfournez à 200 °C pendant 40-45 minutes.

Sortez la quiche du four, laissez tiédir et servez tiède ou froid.

Galettes de topinambour aux lentilles corail et fromages

Cela fait un moment que je n’avais pas fait de galettes végétales. Revenant de mes courses avec 1 petit kilo de topinambour, l’idée m’est venu d’en faire des galettes gourmandes et équilibrées, avec ici des lentilles corail, des flocons d’avoine et du fromage.
Galettes de topinambour et lentilles corail aux fromages

Pour une trentaine de galettes :

800g de topinambour
1 oignon
1 échalote
90g de fourme d’Ambert
80g de chèvre frais en bûche
100g de farine aux céréales
100g de flocons d’avoine
200g de lentilles corail cuites
3 blancs d’oeuf
sel, poivre
huile d’olive

Epluchez les topinambours et lavez-les. Râpez-les au robot (comme des carottes râpées).

Epluchez et émincez l’oignon et l’échalote et faites-les colorer légèrement dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez (en deux fois car il y en a beaucoup) le topinambour râpé et faites revenir légèrement.

Dans un saladier mélangez la poêlée de topinambour avec les blancs d’oeuf. Ajoutez la farine, les flocons d’avoine et les lentilles corail.Salez et poivrez puis terminez en ajoutant les fromages coupés en dés.

Préchauffez le four à 180°C.
A l’aide de deux cuillères à soupe formez des galettes et aplatissez-les en les déposant sur une feuille de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire une vingtaine de minutes, en les retournant à mi-cuisson si possible.
Servez ces galettes chaudes avec une salade verte, ou en accompagnement d’une viande ou poisson.

Cheesecake au chèvre frais et courgette, base biscuitée aux noix et figues

Après mes premières expériences de cheesecakes salés sans cuisson très réussies (au concombre, miel et pignons, et aux tomates confites, fêta,concombre et pistaches), voici une nouvelle version à base de chèvre frais sur une base aux noix et figues sèches.
IMG_0296

L’idée m’est venue de Carole, avec ses recettes toujours plus gourmandes et orginales…

Pour 8 mini cheesecakes :

150g de fromage frais type St Morêt
200g de fromage de chèvre frais (Petit Billy ici)
75g de cerneaux de noix
110g de figues sèches
200g de courgettes râpées
2 branches de menthe fraîche
sel, piment d’espelette

Dans le bol d’un robot mixeur, placez les noix et les figues sèches. Mixez jusqu’à obtenir une pâte grossière. Répartissez le mélange au fond de moules à muffins (en silicone ici), et tassez bien (à l’aide d’une cuillère).

Battez le fromage de chèvre et le fromage frais. Le mélange doit devenir légèrement mousseux.
Ajoutez les courgettes râpées, la menthe ciselée, une pincée de sel et de piment d’espelette.
Répartissez le mélange dans les moules, sur la base noix-figue.
Entreposez au réfrigérateur au moins 12h. Servez bien frais.

Brownie de carotte au chèvre, pistache et pignons

Un brownie salé ça vous tente ? C’est peu courant mais quand j’ai découvert cette idée chez Framboisine je me suis dit que ça ne pouvait qu’être bon. Et c’était le cas, en plus ça a bien plu à mon fiancé (bien que j’y ait ajouté un peu de cumin).
IMG_9096

Pour un moule à manquer de 20cm environ :

290g de carottes en rondelle
1 cube de bouillon de légume
200g de bûche de chèvre
2 œufs
125g de beurre fondu
150g de farine
40g de pistaches grillées concassées
40g de pignons de pin grillés concassés
sel, poivre
1cc de cumin

Dans une casserole d’eau bouillante, dissolvez le cube de bouillon et faites-y cuire les carottes coupées en rondelles environ 20 minutes (elles doivent bien s’écraser pour pouvoir les réduire en purée). A la fin de la cuisson égouttez-les bien et mixez-les au robot.
Préchauffez le four à 200°C.
Battez les œufs avec le fromage de chèvre écrasé puis ajoutez le beurre fondu, la farine et la purée de carotte. Mélangez puis incorporez les pistaches et pignons.
Versez la préparation dans un moule à manquer (en silicone) et enfournez pour 20 à 25 minutes.

Laissez tiédir puis démoulez et découpez en cubes. Servez pour l’apéro par exemple ou pour un pique-nique cela conviendra également.

Gratin crumbellisé de poireaux au chèvre et bleu

Et voici un gratin de poireaux fromager improvisé avec des petits restes de fromage qui traînaient dans le frigo. Et comme souvent pour les recettes rapides, simples et improvisées, c’était un petit plaisir.
IMG_9392

Pour 2-3 personnes en accompagnement :

6 poireaux (1 botte et ½)
60g de fromage à pâte persillé (roquefort, bleu…)
75g de bûche de chèvre
2 œufs
70g de lait
50g de pignons de pin grillés, grossièrement concassés
50g de parmesan
sel, poivre
huile d’olive

Lavez et épluchez les poireaux. Coupez-les en rondelles. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Salez, poivrez et laissez cuire à feu moyen, en remuant régulièrement, jusqu’à ce que les poireaux soient tendres.

Pendant ce temps préparez l’appareil à gratin : fouettes les œufs avec le lait, ajoutez-y les fromages de chèvre et bleu coupés en dés.

Préchauffez le four à 180˚C.
Versez les poireaux dans un plat à gratin. Coulez dessus l’appareil à gratin et enfournez pour 20 minutes.
Mélangez le parmesan et les pignons de pin. Au bout des 20 premières minutes de cuisson du gratin, saupoudrez dessus ce mélange et ré-enfournez pour 15 minutes. Terminez la cuisson par 2 minutes en mode grill pour colorer le crumble et servez aussitôt, soit en accompagnement d’une viande ou d’un poisson soit en plat complet (végétarien).

Tatin de navets et oignons caramélisés au St Marcelin

L’année dernière je vous avais proposé une tatin d’endives au chèvre et aux noix, qui était un petit délice, alors pour cette année j’ai voulu réitérer l’expérience mais avec des oignons et des navets caramélisés, le tout accompagné de Saint Marcellin. Un délice hivernal !
IMG_9358

Pour 4 personnes (en plat complet) :

une pâte à tarte au fromage blanc
800g d’oignons (jaunes ici)
600g de navets
huile d’olive
3cs de vinaigre balsamique
30g de miel
20g de sucre
120g de St Marcellin
sel, poivre

Pelez les oignons et émincez-les en fines lamelles.
Faites-les revenir à feu fort dans une poêle avec l’huile d’olive, mélangez très régulièrement.
Une fois les oignons colorés, ajoutez le vinaigre balsamique et le miel. Laissez mijoter pendant 5 minutes à feu doux, en remuant de temps en temps. En fin de cuisson, salez et poivrez.
 Réservez et libérez la poêle pour la suite.
Épluchez et coupez les navets en rondelles. Saisissez-les à feu vif dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Saupoudrez-les de sucre, salez, poivrez, ajoutez 1/2 verre d’eau et laissez mijoter à couvert pendant 20 à 30 minutes. Retournez-les en milieu de cuisson.

Étalez la pâte à tarte sur le plan de travail fariné. Déposez-la sur une feuille de papier sulfurisé et réservez au frais.
Préchauffez le four à 180˚C.
Déposez vos oignons dans le fond d’un plat à tarte (en silicone ici). Déposez ensuite des lamelles de Saint Marcellin et enfin les oignons caramélisés. Recouvrez le tout de la pâte à tarte. Rentrez bien les bords de la pâte dans le moule.
Enfournez pour 25 minutes.
À la sortie du four, retournez immédiatement votre tatin dans une assiette et servez aussitôt, avec un filet de miel et une salade verte.