Tartare de courgettes jaunes & champignons aux herbes

Une petite salade fraîcheur en ce printemps ça vous tente. Simple, rapide, coloré et goûteux, ce petite tartare est idéal pour un petit repas léger.
Pour une personne :

une petite courgette jaune
deux petits champignons de Paris
le jus d’1/2 citron jaune
1cs d’huile d’olive
quelques brins de ciboulette (et si vous avez des fleurs n’hésitez pas à en mettre)
2 tiges de feuilles de menthe
1/2 échalote
1 rondelle de gingembre frais
sel, poivre

Trente minutes à 1 heure avant de dégustez préparer le tartare.
Lavez la courgette et les champignons. Coupez-les en petits cubes et placez-les dans un bol. Emincez finement l’échalote ; coupez le gingembre en tout petits morceaux. Ajoutez celà aux courgettes.
Assaisonnez du jus de citron, de l’huile, de sel et poivre. Ciselez finement les herbes dessus et mélangez le tout.
Laissez reposer au frais jusqu’au moment de servir. Dressez dans un joli bol, avec la fleur de ciboulette.
Pour en faire un repas complet, n’hésitez pas à l’accompagner d’un morceau de pain et de fromage ou encore d’un oeuf à la coque.

Gyozas maison & bouillon asiatique

Nous avons tous eu un peu plus de temps pendant ce confinement, alors pourquoi ne pas l’occuper en cuisine ?! Et en réalisant des recettes que nous nous étions gardées de côté jusque-là, car jugées peut-être un peu longues ou compliquées.
Pour ma part j’en ai profité et pas qu’un peu : à partir de la deuxième semaine de confinement il n’y a pas un jour où je ne me suis pas mise un peu en cuisine, ne serait-ce au moins pour préparer une petite salade, et ce pour mon plus grand plaisir.

En regardant quelques Replay de « Très très bon » sur Paris Première, ma maman n’arrêtait pas de saliver sur les gyozas ; vous connaissez ces petits raviolis japonais ?
J’ai donc fini par regarder des recettes, au début juste par curiosité, puis je me suis dit « et pourquoi pas, ça ne doit pas être si compliqué ». En effet ce n’est pas très compliqué, par contre je ne vous cacherais pas que c’est assez long… J’ai dû passer en tout 4 à 5 heures en cuisine pour toutes les préparations !
Mais le résultat est là et mes parents se sont régalés, et c’est celà le plus important.
J’ai préparé deux farces différentes, une assez traditionnelle au porc et avec les légumes de saison trouvés en confinement, et une végétarienne.
Pour accompagner j’ai préparé un bouillon très savoureux aux notes asiatiques évidemment.
Pour au moins 75 gyozas :
Pour la pâte à gyoza :
300g de farine (ici semin complète BIO T110 car je n’ai trouvé que celà, mais avec de la farine blanche standard c’est l’idéal)
190g d’eau tiède
1/2cc de sel
Pour la farce au porc :
110g de farce de porc (en direct du petit boucher du village)
1/2 poireau
1 petite carotte
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre
Pour la facre végétarienne :
1 poireau
1 petite carotte
2 champignons de Paris (ce n’est pas très asiatique mais je vous l’ai dit j’ai fait avec les produits frais d’ici, vous pouvez mettre des shitakés pour rester dans le thème)
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre

Pour le bouillon asiatique d’accompagnement, la recette est par ici.

Commencez par préparer la pâte à gyozas.
Placez la farine et le sel dans un grand cul de poule et creusez un puits au centre. Versez l’eau tiède au centre et pétrissez pendant 5 bonnes minutes, jusqu’à obtenir une pâte homogène et bien lisse. Ne soyez pas inquiet si vous avez des grumeaux au départ, c’est tout à fait normal. Laissez la pâte reposer environ une heure à température ambiante.
Pendant que votre pâte repose, vous pouvez préparer la farce.

La confection de la farce à la viande et de la farce végétarienne est la même, seule changera l’ajout du porc ou des champignons à la fin.
Lavez les herbes fraîches et prélevez-en la quantité que vous souhaitez (selon vos goûts, pour ma part j’en ai mis beaucoup car j’adore celà !).
Lavez le poireau et coupez-le en deux dans la longueur puis en tronçons d’environ 3cm. Coupez grossièrement l’oignon.
Lavez la carotte, épluchez-la, puis râpez-la au robot.
Pelez l’ail et le gingembre et pressez-les à l’aide d’un presse-ail.
Placez tous les ingrédients, ainsi que la sauce soja, du sel et poivre, dans le bol du robot, muni de l’ustensile double-lame et hachez le tout.
Pour la farce végétarienne, ajoutez à la fin les champignons de Paris lavés et hachez une dernière fois.
Pour la farce au porc, ajoutez à la fin la farce du boucher et mélangez bien avec le reste des ingrédients.

Passons maintenant à la confection des gyozas. Pour former la pâte, deux techniques possibles : soit vous disposez d’une machine à pâte avec laquelle vous étalez des pâtons le plus finement possible, puis détaillez ensuite des ronds de 6 à 9cm de diamètre à l’emporte-pièce ; soit, comme moi, vous n’avez pas de machien à pâte et donc vous allez procéder à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Prélevez alors un boudin de pâte et étalez-le le plus finement possible au rouleau à pâtisserie, sur le plan de travail fariné. Détaillez des ronds de 6 à 9cm (à l’emporte-pièce ou à l’aide d’un verre retourné). Déposez les ronds au fur-et-à mesure sur une feuille de papier sulfurisé, attention à ne pas faire la même bêtise que moi en les superposant car ils risquent de se coller les uns aux autres. Procédez de même jusqu’à épuisement de la pâte.
Il reste maintenant à garnir vos gyozas. Placez le rond de pâte entre le pouce et l’index ; à l’aide d’une cuillère à café, mettez de la farce au centre, dans le creux formé entre le pouce et l’index. Humidifiez très légèrement les bords de la pâte avec un peu d’eau froide.Formez des « volants » avec le côté du gyoza qui est vers vous, et soudez bien les bords. Continuez ainsi pour les autres gyozas, jusqu’à épuisement des ingrédients.
Faites de même avec les deux farces et réservez les gyozas au frais jusqu’à l’étape de cuisson.
Pour la cuisson, faites chauffer de l’huile d’olive dans une grande poêle à feu vif. Une fois bien chaude, placez les gyozas et faites griller 1 à 3 minutes de chaque côté (les yozas doivent être dorés). Versez ensuite de l’eau sur 1 cm (attention aux projections !), et couvrez. Laissez cuire à coeur environ 5 à 7 minutes, avant d’ôter le couvercle et de laisser l’eau complètement s’évaporer. Vous pouvez baisser le feu à moyen lors de cette étape afin d’éviter de brûler les gyozas. C’est prêt !

Les gyozas se dégustent tels quels avec de la sauce soja salée.
J’ai décidé ici de les accompagner d’un bon bouillon aux saveurs asiatiques, c’était un délice.

Bouchées aux courgettes, champignons & pecorino

Je vous ai un peu abandonné ces derniers temps mes blogeurs et je m’en excuse. Non pas que je n’ai pas cuisiné (parce que ça c’est un plaisir et une nécessité pour moi, toujours plus de gourmandise ! ) mais plus que je n’ai pas vraiment trouvé le temps d’écrire mes recettes pour vous les publier. Mais pas de panique, j’ai bien pris mes notes à chaque fois et pris en photo mes plaisirs culinaires.

Pour la reprise voici donc des petites bouchées toutes simples, sans chichi, réalisées un peu avec les fonds de frigo je vous l’avoue. Mais le résultat est tout à fait satisfaisant.

Pour une dizaine de bouchées :

1 courgette
7 champignons de Paris
3 oeufs
100g de pecorino
20g de farine aux céréales
20g de flocons d’avoine
1cc d’herbes de Provence
sel, poivre, piment d’espelette

Préchauffez le four à 200°C.
Lavez la courgette et les champignons et coupez-les en dés. Faites les cuire au four à 200°C une dizaine de minutes pour les champignons et 20 minutes pour les courgettes (ou à la poêle). Egouttez et réservez.
Battez les oeufs, incorporez la farine, les flocons d’avoine et le pecorino râpé. Assaisonnez l’appareil de sel, poivre, piment d’espelette et herbes de Provence. Ajoutez enfin le mélange courgette/champignon.
Répartissez le mélange dans des moules à muffins ou ici à cannelés et enfournez pour 15 minutes.
Dégustez tièdes à l’apéro ou avec une petite salade en entrée.

Petits flans de champignons, tomate, emmental

Des petits flans bien gourmands pour une entrée ou un plat complet à accompagner d’une petite salade.
Flan de champignons, tomate & emmental

Pour 6 à 8 flans individuels :

3 œufs
250g de champignons de Paris
4 tomates
20cL de lait
115g d’emmental râpé
1 oignon
sel et poivre
huile d’olive

Epluchez et émincez finement l’oignon. Faites-le revenir légèrement dans une poêle avec un filet d’huile d’olive.
Lavez les champignons et taillez-les en lamelles. Ajoutez-les aux oignons et faites-les cuire 5 minutes environ pour qu’ils soient tendres.
Lavez les tomates et détaillez les en cubes. Ajoutez-les aux champignons et laissez mijoter 5 minutes environ. Assaisonnez et sel et poivre et réservez.

Préchauffez le four à 190°C.
Battez les œufs en omelette, ajoutez le lait puis l’emmental râpé. Salez et poivrez. Ajoutez le mélange aux champignons et mélangez.
Répartissez le mélange dans des moules à muffins (en silicone ici).
Enfournez pour 25 minutes environ. Les flans sont prêts lorsqu’ils sont bien dorés.
Servez chaud-tiède.

Velouté de champignons de Paris & parmesan

Je sais que l’hiver a dû mal à arriver avec ce re-doux que nous vivons (mais que pour ma part j’apprécie beaucoup car je n’aime pas beaucoup le froid).
Velouté de champignons et parmesan

Pour 4 personnes :
500g de champignons de Paris
1échalote
1 oignon
1 gousse d’ail
25cL de bouillon de volaille
10cL de lait
50g de parmesan râpé
huile d’olive
sel, poivre

Épluchez l’échalote et l’oignon et émincez-les finement. Faites-les blondir dans une sauteuse avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, en remuant sans cesse. Ajoutez l’ail émincé.

Lavez les champignons, retirez la base du pied et coupez les champignons en tranches. Ajoutez-les à la poêlée d’échalotes et oignons, salez et poivrez et laissez cuire jusqu’à ce qu’ils perdent leur eau et blondissent légèrement.
Versez le bouillon et le lait dans la sauteuse et laissez mijoter 15 minutes, jusqu’à ce que les champignons soient tendres. Ajoutez le parmesan râpé et laissez mijoter de nouveau 5 minutes. Mixez le tout au mixeur plongeant jusqu’à l’obtention d’une préparation veloutée.

Placez le velouté dans une casserole, sur feu très doux et servez bien chaud.

Gratin de pâtes aux légumes & mozzarella

Pour cette Escapade en cuisine de juillet, j’ai eu l’occasion de visiter de nouveau le blog de Boomy. Et c’est Valérie qui venait piocher une recette chez moi.
J’ai choisi ce gratin de pâtes assez simple et j’ai simplement remplacé la mimolette par de la mozzarella car c’est ce que j’avais dans le frigo. Mais le résultat était bien sympathique. Et comme j’ai préparé ce gratin au moment de la canicule de début juillet, nous avons testé une dégustation chaude et une froide et toutes deux se sont avérées convaincantes.
Gratin de pâtes, légumes et mozzarella

Pour 3-4 personnes :

200g pâtes crues
1 cs d’huile d’olive
600g de courgettes
300g de champignons frais
450g de tomates
1cc de sucre semoule
1 petit oignon
500g de coulis de tomate
125g de mozzarella
sel, poivre

Faites cuire les pâtes dans une casserole d’eau bouillante salée.

Pendant ce temps émincez l’oignon, coupez la courgette en 2 dans la sens de la longueur puis en demi-rondelle
Faites chauffer l’huile dans une sauteuse et faites-y revenir l’oignon, puis la courgette, et les tomates coupées en dés tout en remuant.
Ajoutez ensuite le coulis de tomates, les champignons nettoyés et coupés en lamelles, le sucre, le sel et le poivre. Mélangez bien le tout et laissez cuire.

Préchauffez votre four à 180°.
Une fois les pâtes cuites égouttez-les et étalez-en la moitié dans un plat à gratin. Une fois les légumes cuits répartissez-en la moitié sur les pâtes. Recommencez l’opération avec le reste de pâtes puis le reste de légumes.
Découpez la mozzarella en lamelles et répartissez-les sur le gratin.
Enfournez pour 10 minutes puis augmentez la température du four à 210°C et poursuivez la cuisson 10 minutes.

Si vous dégustez chaud servez immédiatement. Sinon laissez refroidir.

Gnocchi de céleri rave aux cèpes, bolets, crème de parmesan et noisettes grillées

Après mes expériences plutôt concluantes de gnocchis de patate douce aux zestes de citron et épices et ensuite ceux à la châtaigne avec une crème de gorgonzola et poire, me voilà partie dans une nouvelle recette : au céleri. Le tout accompagné ici d’une sauce aux champignons (cèpes et bolets) et parmesan. Et comme il m’en restait que j’ai congelé je vous proposerai bientôt une sauce à la fourme d’Ambert…
Toutes ces idées et recettes sont inspirées de Sylvia dont j’ai découvert le blog récemment qui me plaît beaucoup : j’y ai déjà noté plein de bonnes choses à tester bien vite !
Gnocchi céleri,champignons, parmesan,

Pour une cinquantaine de gnocchis (4 personnes environ) :

500g de pommes de terre
500g de céleri rave
300g de farine
Pour la sauce :
200g de champignons mélangés surgelés (cèpes et bolets ici)
2 échalotes
2 gousses d’ail
30 à 40cL de lait
100g de parmesan
noisettes grillées
huile d’olive

Le céleri rave : portez à ébullition de l’eau salée dans une casserole. Entre temps, épluchez le céleri rave et coupez-le en dés.
Dés l’ébullition de l’eau, versez-y les dés de céleri rave et faites-les cuire 10 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Puis égouttez-les et laissez-les refroidir. Ensuite passez-les dans un moulin à légumes (ou au mixeur) pour les réduire en purée.
Versez la purée de céleri-rave obtenue dans une passoire avec une assiette creuse en dessous et laissez-la dégorger à ce qu’elle perd un maximum d’eau.

Les pommes de terre : lavez et épluchez les pommes de terre, coupez-les en deux et faites-les cuire dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 10-15 minutes, jusqu’à ce qu’elles seront tendres (vérifiez-en la cuisson en les transperçant avec la pointe d’un couteau, si elle s’enfonce les pommes de terre sont cuites).
Une fois cuites égouttez-les et laissez-les tiédir. Puis écrasez-les dans un saladier avec un presse-purée.

Les gnocchi : versez la purée de pomme de terre et la purée de céleri-rave dans un saladier, ajoutez-y la farine puis pétrissez le tout avec vos mains, jusqu’à ce obtenir une pâte lisse.
Farinez légèrement votre plan de travail, puis peu à peu prélevez des bouts de pâte, transférez-les sur le plan de travail et avec vos mains farinées roulez-les un par en des boudins d’environs 1,5 cm de diamètre.
Avec un couteau coupez ensuite les boudins de pâte dans le sens de la largeur pour obtenir des morceaux de 2 cm de longueur.
Si vous en avez la patience et le temps déposez chaque morceau sur les dents d’une fourchette et roulez-le pour obtenir les fameuses rayures des gnocchi.
Au fur et à mesure, déposez les gnocchi ainsi obtenus sur un torchon propre et légèrement fariné (prévoir plusieurs torchons).

La sauce : épluchez et émincez les échalotes et l’ail, versez-les dans une casserole avec un filet d’huile d’olive.
Faites rissoler à feu moyen en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que l’échalote devienne translucide. Ajoutez les champignons surgelés et faites revenir une dizaine de minutes.
Une fois les champignons bien décongelés, ajoutez le lait et le parmesan et laissez réduire et épaissir légèrement la sauce en mélangeant de temps en temps.

Cuisson des gnocchi et finition du plat : faites bouillir un grand volume d’eau dans une casserole.
Dès l’ébullition, salez l’eau et versez-y les gnocchi peu à peu (pas tous ensemble pour ne pas le faire coller).
Quand ils remontent à la surface de l’eau (environ 1 à 2 minutes), récupérez-les au fur et à mesure avec une écumoire et disposez-les dans la poêle avec la sauce aux cèpes.
Quand tous les gnocchi seront dans la poêle, allumez le feu (doux) et remuez délicatement les gnocchi pour les faire bien amalgamer à la sauce.

Répartissez les gnocchi dans des assiettes, saupoudrez-les avec les noisettes grillées et des copeaux de parmesan et servez aussitôt, bien chaud.

« Quichettes » sans pâtes aux lardons et champignons

Pour l’escapade gourmande de janvier j’ai découvert la cuisine de Boomy et j’ai réalisé une de ses recettes de quiche sans pâte, en la déclinant quelque peu avec les ingrédients que j’avais dans mes placards. C’est Flaure qui est venu piocher une recette chez moi et je vais de ce pas aller voir ce qu’elle aura choisi.

Ces quiches sans pâte en version miniature sont très simples à faire et peuvent être servies soit à l’apéro en bouchées, soit en plat principal pour un dîner léger avec une salade verte. Pour un dîner sur le pouce, c’est ultra rapide à faire alors n’hésitez pas.
IMG_2384

Pour 6 mini quiches :

20g de farine
200mL de lait 1/2 écrémé
1 œuf
100g de lardons fumés, cuits
115g de champignons de Paris (une petite boîte de conserve)
20g de gruyère râpé
sel,poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Délayez la farine avec le lait, rajoutez l’œuf. Ajoutez les lardons revenus à la poêle et égouttés, les champignons égouttés puis le gruyère. Salez et poivrez.
Versez dans des moules en silicone (moules à muffins ici) et enfournez pour 20 minutes.
Dégustez tiède.

Tagliatelles au saumon fumé, sauce aux cèpes, bolets et mascarpone

Voici la recette que j’ai improvisée pour notre dîner de réveillon « sur le pouce » avec mon mari. C’est un plat très simple à faire, pas bien cher mais qui fera son effet aussi bien en visuel qu’en goût. Un petit délice pas trop lourd à digérer, idéal après une petite entrée de foie gras sur pain d’épices, et à faire suivre par un tiramisu à la crème de marron et poires
Tagliatelles saumon fumé champignons

Pour 2 personnes :

7-8 nids de tagliatelles
8 petites tranches de saumon fumé
250g de mélange de champignons surgelés (ici cèpes et bolets)
100g de mascarpone
6-8cL de lait
40g de parmesan
5cL de vin blanc sec
sel, poivre
mâche pour servir

Préparez la sauce en plaçant les champignons surgelés à feu vif dans une petite poêle anti-adhésive. Remuez de temps en temps pour ne pas que ça attache. Une fois les champignons cuits baissez le feu et déglacez au vin blanc. Ajoutez ensuite la mascarpone et le lait et laissez mijoter très légèrement en délayant la mascarpone. Réservez.

Faites cuire les tagliatelles dans une grande casserole d’eau bouillante salée et huilée.
Quelques minutes avant la fin de la cuisson, réchauffez la sauce et ajoutez-y le parmesan râpé. Mélangez et rectifiez l’assaisonnement.
Egouttez les pâtes et huilez-les légèrement pour ne pas qu’elles collent. Dressez-les dans les assiettes, recouvrez de sauce aux champignons, puis déposez en étoile les tranches de saumon fumé. Au centre, déposez un nid de mâche.

Servez aussitôt et dégustez avec un verre de vin blanc sec ou un vin rouge léger.
Bon appétit !!!

Petits flans de champignons de Paris

Pour notre repas de mariage, la traiteur avait préparé un assortiment de trois garnitures pour le plat chaud : mini gratins dauphinois, petits flans de champignon, lamelles de poires et mangues poêlées. Tout était très très bon. Mais à l’unanimité nous avons tous beaucoup apprécié les flans de champignons que j’ai donc eu envie de refaire bien vite dans ma cuisine. Les voici et quel délice. Parfait pour l’automne qui arrive…IMG_0646

Pour 8 flans individuels :

400g de champignons de Paris frais
1 échalote
1 gousse d’ail
2cs de persil ciselé
20cL de crème fraîche liquide (à 5% de MG ici)
6cL de lait
3 œufs
huile d’olive
sel, poivre

Lavez les champignons, retirez le bout des pieds et coupez les champignons en tranches. Emincez l’échalote et faites-la blondir dans une poêle avec une cuillère à café d’huile d’olive. Ajoutez l’ail et les champignons, salez, saisissez le tout et laissez cuire jusqu’à ce que les champignons aient rendu leur eau. Egouttez le tout pendant au moins 5h.

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier placez les champignons égouttés, la crème et le lait et mixez (au mixeur plongeant). Ajoutez les œufs et battez. Poivrez et rectifiez l’assaisonnement.

Répartissez la préparation dans des moules à muffins en silicone et enfournez pour 20-25 minutes. Servez chaud avec une viande blanche ou simplement une salade verte si vous les proposez en entrée.