Cake moelleux à la courge butternut, clémentine, pistaches & graines de courge

Vous commencez à me connaître et à savoir que j’adore mettre des légumes (et tout ingrédient pas très « basique » pour un dessert) dans mes desserts. Déjà parce que ces derniers apportent des goûts et des textures bien particuliers, et ensuite parce qu’ils permettent parfois de substituer un autre ingrédient (la matière grasse, les oeufs, le sucre…). Ici une version avec de la courge butternut, qui pourrait être remplacée par du potimarron aussi (je suis moins fan du potiron et de la citrouille qui ont beaucoup moins de goût et texture que ces deux derniers cucurbitacées), et qui se marrie à merveille avec le parfum de la clémentine – que vous pouvez tout à fait remplacer par de la mandarine qui aura d’ailleurs encore plus de goût, mais au moment où j’ai réalisé la recette elles n’étaient pas encore sur les étals des primeurs. 

J’ai fait goûter ce cake à au moins 6 ou 7 « testeurs » différents, certains becs sucrés et d’autres pas du tout, certains curieux et d’autres très traditionnels… et à chaque fois le verdict a été le même : « C’EST TROP BON !!! Qu’as-tu donc bien mis dans ce cake ?? »
Certains ont pensé à la carotte, d’autres à l’orange, mais personne n’a finalement deviné ses ingrédients, mais une chose est sure tous ont dévoré ce gâteau. Alors, si avec ces arguments vous ne vous laissez pas tenter c’est que vous n’êtes décidément pas « courge » ! 🙂

Pour un moule à cake (8 à 12 tranches) : 

250g de courge butternut cuite (270g environ à cru)
2 oeufs
60g de cassonade
15g de miel
30g d’huile de coco
6cL de lait végétal (amande ou soja pour les moins sucrés et forts en goûts)
7cL de jus de clémentine
150g de farine
1 sachet de levure
50g de pistaches torréfiées
20g de graines de courge
1cc de cannelle
1/2cc de gingembre
Pour le sirop d’imbibage :
8g de miel + 5cL de jus de clémentine

Lavez la courge butternut, coupez-la en cube et faites-la cuire à couvert dans une casserole d’eau pendant 15 à 20 minutes environ, jusqu’à que les morceaux soient tendres et s’écrasent à la fourchette. Une fois cuite, égouttez-la, retirez la peau et écrasez-la en purée à l’aide d’une fourchette ; si vous voulez vraiment une purée lisse passez-la au mixeur, mais pour un côté plus rustique j’aime qu’il reste quelques petits morceaux. 

Préchauffez le four à 180°C.

Battez les oeufs avec la cassonade et le miel. Ajoutez l’huile de coco fondue et le lait végétal. Mélangez bien. Ajoutez 7cl de jus de clémentine et les épices. Rajoutez enfin la farine et la purée de courge. Mélangez bien à nouveau avant de rajouter les pistaches et les graines de courge.
Versez l’appareil dans un moule à cake (en silicone ici) et enfournez pour 35 à 40 minutes environ. Le cake est cuit lorsque la pointe d’un couteau ressort tout juste humide lorsque vous le piquez.
Pendant la cuisson, préparez le sirop en faisant fondre le miel avec le jus de clémentine dans une petite casserole. Laissez frémir juste 2 minutes avant de versez sur le cake encore chaud. 
Dégustez le cake tiède ou refroidi. Celui-ci se conserve 2 à 3 jours bien emballé dans du filme alimentaire.

Pain d’épices à la mélasse

Je dois vous avouer que je suis très très en retard dans mes publications !! Pour ceux qui me suivent de manière régulière, vous devez vous en doutez un peu car je n’ai rien publié depuis presque 2 mois !
Alors pour les quelques recettes qui vont suivre je vais vous proposer mes desserts de Noël, oui il serait temps me direz-vous ! Pour cette année nous avions opté pour un dessert en mode « café gourmand », que j’ai décliné avec une mousse au chocolat vegan, un pain d’épices et des petits biscuits façon spritz « sain », mais aussi les fameux croissants de lune qui font toujours autant fureur !

Je ne vous avais pas proposé de recette de pain d’épices en 2020, alors je me rattrape ici avec une recette, pas totalement vegan car j’ai remplacé une partie de la mélasse initialement prévue par du miel, pour avoir tout de même ce bon et vrai goût du pain d’épices.
Le résultat : un pain d’épices très moelleux et riche en épices.
Ce n’était pas prévu dans la recette initiale, mais comme j’aime vraiment les pains d’épices très moelleux, j’ai décidé de faire un petit sirop d’imbibage ; celui-ci reste optionnel évidemment.

Un conseil : réalisez ce pain d’épices un à deux jours avant de le déguster afin que les épices diffusent bien et parfument tout le cake.

Pour un moule à cake :

150g de farine bio 5 céréales
100g de farine bio de blé T65
1 sachet de levure
20g de sucre complet
1cs bombée d’épices à pain d’épices
1cc de cannelle
85g de mélasse
50g de miel bio (de fleur de votre choix selon vos goût)
220g de lait d’amande (ou autre lait végétal, mais j’aime le lait d’amande en cuisine car il est peu sucré)
1 zeste d’orange bio + le jus d’une demie-orange
Pour le sirop :
10cL d’eau + le jus de la demi-orange restante + 1/2cc de mélasse + 1/2cc d’épices à pain d’épices

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez ensemble les ingrédients secs. Ajoutez les ingrédients humides et mélangez.
Ajoutez le zeste et le jus d’orange et mélangez de nouveau.
Versez dans un moule à cake et enfournez pour 35 à 40 minutes (35 minutes ont suffi ici).
Pendant la cuisson préparez le sirop en portant à petite ébullition l’eau, le jus d’orange et la mélasse. Réservez.

À la sortie du four « punchez » le pain d’épices avec le sirop tiède (répartissez le sirop sur l’ensemble du cake, en créant de petites incisions dans le cake si besoin pour que le sirop imbibe bien).
Si vous ne désirez pas réaliser de sirop, badigeonnez simplement le pain d’épices, avec un pinceau,  de mélasse.
Laissez refroidir le pain d’épices, puis démoulez-le et emballez-le dans du film alimentaire et un torchon propre au moins jusqu’au lendemain.

Brioche tressée & torsadée, façon babka, à la cannelle

Encore de la boulange !! Je ne m’en lasse plus et j’adore tellement ça maintenant !!
Bon je ne dirai pas non pour un petit robot KitchenAid ou autre avec un crochet pour m’aider un peu pour le pétrissage, mais sinon je suis plutôt fière de mes résultats et je trouve que je ne m’en sors pas si mal.
Donc après ma babka ou Kranz , mes gâches vendéennes, la fougasse salée, voici la petite dernière : une brioche torsadée et tressée, un peu façon babka, mais garnie à la cannelle.
Pour deux belles brioches :
Pour la brioche :
500g de farine T55 ici (mais dans l’idéal T45)
5g de sel fin
60g de cassonade
20g de levure fraîche de boulangerie
140g de lait ou lait végétal (soja, amandes, noisettes)
60g d’eau
2 œufs moyens
90g de beurre tempéré
Pour la garniture :
100g de beurre pommade
110g de cassonade
3cc de cannelle
1 pincée de fleur de sel
Pour la dorure : soit un jaune d’oeuf, soit un fond de lait

Commencez par préparer la pâte à brioche.
Dans un grand saladier ou le bol d’un robot muni d’un crochet (ou la cuve de la MAP si vous en avez une), versez la farine, le sel et le sucre cassonad. Mélangez puis creusez un puits et versez-y la levure fraîche émiettée, le lait, l’eau et les œufs. Mélangez depuis le centre en allant vers les bords pour incorporez toute la farine. Malaxez jusqu’à obtenir une pâte homogène puis pétrsez pendant 5 minutes environ afin de développer le gluten et de donner de la force à la pâte (ajoutez un peu de farine petit à petit si la pâte est trop collante mais normalement la quantité indiquée est suffisante et plus vous ajoutez de farine plus la brioche sera sèche et compacte).
Lorsque la pâte est lisse et homogène, ajoutez le beurre par petits morceaux (en 4 ou 5 fois) en attendant que chacun soit incorporé à la pâte avant d’ajouter le suivant. Une fois tout le beurre incorporé, continuez à pétrir énergiquement pendant une dizaine de minutes : la pâte devient de plus en plus souple et élastique. Lorsqu’elle est bien lisse, satinée et légèrement collante au toucher, formez une boule et déposez-la dans le saladier. Couvrez avec un torchon propre et laissez reposer pendant 1h-1h15 (la pâte doit avoir doublé de volume). Faites un rabat et placez la pâte au frais (4°C) bien couverte pendant 1h (une fois au frais la pâte peut reposer quelques heures ou la nuit).

Pendant ce temps préparez la garniture.
Battez le beurre mou (pommade) avec la cassonade et la cannelle jusqu’à obtenir un mélange onctueux et foisonné. Réservez à température ambiante.

A l’issu du temps de repos au frigo, sortez la pâte à brioche et divisez-la en 2 pâtons.
Farinez votre plan de travail et étalez chaque pâton un par un, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, en rectangle d’environ 50 cm de long et 20-25 cm de large.
Pour visualiser ces différentes étapes, n’hésitez pas à consulter l’article de ma babka, dans lequel je détaille pas à pas avec les photos.
Répartissez la préparation à la cannelle sur chaque pâton et étalez à la spatule sur toute la surface, en laissant juste une bordure d’1 cm environ sur la longueur pour coller la pâte.
Roulez chaque pâton tartiné sur lui-même en serrant bien et collez la bordure avec un peu d’eau froide.
Après avoir former 2 boudins, placez-les au frais 5 à 10 minutes pour mieux pouvoir les découper. Coupez ensuite chaque boudin en deux dans la longueur.
Placez deux « demi-boudins » l’un à côté de l’autre et enroulez-les pour faire une torsade. Formez une couronne et déposez-la dans un moule à manquer. Procédez de même avec les 2 autres boudins.
Laissez à nouveau pousser les brioches à température ambiante pendant 1h au moins, le temps qu’elles doublent de nouveau de volume.

Préchauffez le four à 180°C.
Dorez les brioche, soit au jaune d’oeuf, soit avec simplement un peu de lait (c’est ce que j’ai fait ici). Enfournez-les pour 40 minutes environ. Surveillez la cuisson, si les brioches dorent trop vite, recouvrez-les d’une feuille de papier aluminium.
Laissez tiédir et dégustez tiède c’est un délice.

 

 

Scones au potimarron, pépites de chocolat & noix de pécan

Oh les scones, quelle douceur !!
Lorsque j’ai demandé à maman ce qu’elle péférait que je prépare comme douceur avec du potimarron : je lui ai laissé le choix entre des cookies (comme ceux au potimarron, pépites de chocolat et noisettes que j’ai déjà réalisés plusieurs fois car en plusieurs versions, ici avec des zestes d’orange dans le chocolat de l’Atelier du chocolat, ou encore ici avec de la farine de sarrasin), ou encore un cake moelleux et/ou pourquoi pas en marbré chocolat/potimarron, et enfin de scones. Et là maman n’a pas hésité : « des scones » qu’elle a déclaré !
Résultat : de délicieux scones, moelleux, tout orangés avec le potimarron, parfumés avec les zestes d’orange, et gourmands avec les pépites de chocolat et les noix de pécan (surtout celles en topping, enrobées de sirop d’érable).
Parfaits à déguster au goûter ou au petit-déjeuner, mais pourquoi pas aussi en petit dessert avec le café.
J’ai déniché la recette chez Poh, du blog Noyau & Pépin, que j’ai un peu adaptée selon ce que j’ai trouvé dans les placards ; merci à elle pour cette délcieuse recette :-).
La recette paraît longue comme celà mais elle n’est pas compliquée alors lancez-vous vous ne serez pas déçue !

Pour 8 gros scones :

200g de potimarron cuit à la vapeur ou à l’eau
100g de farine bio semi-complète
50g de farine de seigle
100g de farine de châtaigne
50g de fécule de maïs
30g de sucre rapadura
40g d’huile de coco
100g de noix de pécan
100g de chocolat noir
50mL de lait (végétal ou non mais pas sucré de préférence)
1cs de fleur d’oranger et/ou 10 gouttes d’huile essentielle d’orange
le zeste d’une orange bio coupé en petits morceaux
1cs de cannelle moulue
1 belle pincée de vanille en poudre
1 belle pincée de sel
1cc rase de bicarbonate alimentaire
1cc de vinaigre de cidre
Pour le topping :
quelques noix de pécan
1cs de sirop d’érable

Pour la cuisson du potimarron : une fois bien lavé (à la brosse à légumes), inutile de le peler ! Une fois réduit en purée, la peau est imperceptible à la dégustation

Mélangez tous les ingrédients secs (farines, fécule, sucre, cannelle, vanille, sel, bicarbonate, zestes d’orange) dans un saladier, en utilisant une fourchette pour écraser les éventuels « morceaux ».
Dans une petite casserole ou au micro-onde, faites fondre l’huile de coco à feu doux jusqu’à ce qu’elle soit liquide. Si vous utilisez de l’huile essentielle d’orange,
hors du feu, ajoutez-la dans l’huile. Mélangez bien pour la diluer entièrement dans l’huile de coco.
Creusez un puits au centre des ingrédients secs, puis versez-y l’huile de coco à l’orange.
Mélangez à pleines mains, tout en émiettant la préparation du bout des doigts, exactement comme pour faire une pâte à crumble. Mélangez ainsi jusqu’à obtenir une pâte sableuse homogène.
Concassez grossièrement les noix de pécan, soit au robot, soit à la main.
Hachez le chocolat noir en morceaux avec un grand couteau d’office.
Ajoutez les noix de pécan concassées et le chocolat haché dans le saladier.
Encore une fois, mélangez bien le tout à la main, jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
Versez les morceaux de potimarron (cuits et égouttés) dans le bol du robot et mixez jusqu’à ce qu’il soit réduit en purée.
Ajoutez-y le lait et le vinaigre. Mixez à nouveau pour obtenir une préparation bien lisse et homogène.
Versez cette préparation humide dans le saladier, par-dessus le mélange sec.
Commencez à mélanger grossièrement le tout avec une spatule, puis allez-y directement avec les doigts. Travaillez le mélange à pleines mains, jusqu’à former une boule de pâte dense et compacte.

Préchauffez le four à 180°C.
Recouvrez une plaque de four avec une feuille de papier cuisson. Farinez légèrement toute la surface.
Déposez la boule de pâte au centre. Aplatissez-la avec vos mains pour obtenir une galette de quelques centimètres d’épaisseur. Si les bords de la pâte ont un peu tendance à se casser lorsque vous appuyez dessus, recompactez-les au fur et à mesure. Découpez la galette en 8 parts égales, à l’aide d’un grand couteau d’office. Écartez les parts les unes des autres pour ne pas qu’elles se collent à la cuisson (elles vont gonfler).
Autre option pour confectionner les scones : comme moi ici former 8 boules de pâte, applatissez-le un peu pour former de beaux scones ronds et déposez-les sur la plaque du four.

Préparez le topping en mélangeant dans une coupelle quelques noix de pécan concassées (comptez-en 3 par scone) avec la cuillère à soupe de sirop d’érable, jusqu’à ce que les noix soient bien enrobées de sirop.
Déposez-les sur les scones en les enfonçant légèrement dans la pâte, pour qu’elles restent bien prises à l’intérieur.

Enfournez pour 25 minutes environ, à mi-hauteur. Les scones doivent être tout dorés.
A la sortie du four, laissez tiédir un instant puis transférez-les sur une grille, pour les laisser durcir à l’air libre. Une croûte croquante va se former tandis que l’intérieur va rester moelleux.
Dès qu’ils sont tiédis, ils sont prêts à déguster ! Fraîchement cuits, c’est là qu’ils sont le meilleur.
Mais ils se conserveront très bien pendant deux à trois jours dans une boîte hermétique et vous pouvez les tidéir au four ou au micro-onde (15 secondes).

Cake moelleux à la courge butternut et beurre de cacahuete

La courge n’est plus vraiment de saison je vous l’accorde mais j’en avais encore un peu envie en légumes (juste rôtie au four c’est fondant), et du coup j’en ai gardé un morceau pour réaliser ce cake, plutôt automnal du coup, mais qui réconforte tout de même après ces jours de pluie et la chaleur qui n’est toujours pas au rendez-vous en plein mois de mai. Un cake très moelleux, légèrement humide même, délicatement parfumé avec le 4 épices, la cannelle et le gingembre. Et un côté bien gourmand apporté par le beurre de cacahuètes.

Pour un cake de vingt centimètre environ mais assez plat :

60g de farine
45g de flocons d’avoine réduits en poudre
1cc de cannelle en poudre
1/2 cc d’épices à pain d’épices
une pincée de gingembre en poudre
1 rondelle de gingembre frais râpé finement
1cc d’extrait de vanille
1/2 cc de bicarbonate de soude
1/2 cc de levure chimique
1 pincée de sel
25g de noix de pécan concassées (ou noix)
220g de courge butternut cuite et réduite en purée (cela fonctionne aussi avec du potiron mais je le trouve moins goûteux)
50g de lait (végétal ou non)
20g de sucre rapadura
20g de miel (ou sirop de votre choix)
1 oeuf
60g de beurre de cacahuète MyProtein

Préchauffez le four à 190°C.

Mélangez les farines, le bicarbonate et la levure, le sel, les épices et les noix. Dans un autre saladier, mélangez la purée de courge avec le sucre, le miel, les oeufs, le lait et le beurre de cacahuète. Incorporez ce mélange à celui avec la farine jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Versez la pâte dans le moule à cake (en silicone ici), puis laissez cuire pendant 30 minutes. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau planté au coeur du cake : il doit ressortir humide, mais sans restes de pâte crue.

Laissez le gâteau refroidir, avant de le couper, ou de l’envelopper dans du film alimentaire jusqu’à sa dégustation.
Et pour encore plus de gourmandise vous pouvez tartinez légèrement quelques tranches de beurre de cacahuètes…

Lait d’or au curcuma

Hier le temps était plutôt à rester sous la couette ou en tous les cas au chaud chez soi avec de bonnes choses réconfortantes à boire et à manger. Alors pour accompagner mon programme film-canapé-plaid je me suis préparé un bon lait d’or. Rien que du bon pour la santé et les papilles.
Pour une tasse :

200mL de lait végétal (coco, amande, épeautre…)
1cm de racine de curcuma
1 tranche de gingembre frais
3 grains de poivre noir
1/2cc de cannelle
1 pincée de muscade
cassonade (facultatif je n’en mets pas)

Epluchez et découpez le curcuma et le gingembre en petits tronçons. Ecrasez les grains de poivre.
Mettez le lait végétal et toutes les épices dans une casserole et faites chauffer doucement (ne laissez pas bouillir). Coupez le feu et laissez infuser 5 à 10 minutes. Faites réchauffer si besoin, puis filtrez. Ajoutez la cassonade si vous voulez votre lait d’or sucré, mélangez bien et dégustez bien chaud.

Brioche au fromage blanc et version cinnamon rolls

J’avais préparé dernièrement une pâte à baba (pour mes babas au rhum) et du coup il me restait de la levure fraîche à écouler. J’aime beaucoup les brioches mais n’ayant pas de robot avec crochet pour un bon pétrissage j’hésite toujours longtemps avant me lancer. Mais cette fois-ci je n’ai pas reculé !! J’ai dégoté une recette de brioche légère au fromage blanc. Et comme j’ai eu beaucoup de pâte, j’en ai décliné la moitié en version cinnamon rolls, un petit plaisir tellement gourmand.

Pour la pâte à brioche :

500g de farine
20g de levure fraîche
1 cuillère à soupe de lait
1 œuf + 2 jaunes d’oeufs
270g de fromage blanc (ici du 0% de MG mais cela fonctionne avec du 15-20% de MG également)
40g de sucre (mais la brioche manquait de petit goût sucré, je vous conseille d’en mettre 60 à 80g)
1/2cc de sel
1cs de fleur d’oranger
Pour la dorure :
1 œuf et une cuillère à soupe de lait

Pour la garniture des cinnamon rolls :
2cc de cannelle
40g de sucre
40g de beurre

Commencez par dissoudre la levure dans la cuillère à soupe de lait tiédi.
Munissez votre robot du crochet (ou pour moi ici l’ustensile adéquat sur un Magimix). Dans la cuve du robot, versez la farine et faites-y un puits. Déposez-y la levure dissoute, le sucre, les œufs, l’arôme fleur d’oranger et le fromage blanc.
Déposez le sel sur un bord de la farine (pas en contact direct avec la levure).
Pétrissez pendant 15 minutes environ. Le temps de pétrissage est important, il va permettre de transformer la pâte qui est au départ très collante et qui doit devenir lisse et homogène.
Lorsque que vous la touchez du doigt elle doit être souple et légèrement collante mais ne pas s’accrocher au doigt.
Une fois le pétrissage terminé, versez la pâte dans un plat et recouvrez d’un linge. Laissez lever pendant 1h à 1h30 le temps que la pâte double de volume (vous pouvez également laisser poser toute une nuit si vous la préparer le soir).

Une heure (ou une nuit) plus tard, dégazez la pâte et divisez-la en deux si vous voulez préparer la moitié en cinnamon rolls. Avec la première moitié, façonnez-la en 4-5 boules. Déposez les boules de pâtes dans un moule à cake par exemple (en les collant les unes aux autres) et laissez lever environ 1 heure.

Pour les cinnamon rolls, étalez la moitié de pâte restante au rouleau à pâtisserie (sur un plan de travail fariné) pour former un rectangle assez fin. Faites fondre le beurre au micro-onde, ajoutez le sucre et la cannelle et mélangez. Etalez cette garniture sur l’ensemble du rectangle jusqu’aux bords, puis rouler la pâte sur elle-même pour faire un boudin assez serré. Découpez des tronçons de 5cm environ et déposez-les dans un plat sur un côté rosacé. De même que la grande brioche, laissez lever de nouveau 1h.

Au bout de l’heure de levée, préchauffez votre four à 180°C.
Mélangez le lait avec l’œuf et dorez la brioche au pinceau ou à la cuillère. Enfournez pour 25 minutes en surveillant la cuisson, si la brioche dore trop vite, recouvrez- la d’une feuille d’aluminium (c’était le cas pour moi).

Démoulez la brioche entière. Dégustez les cinnamon rolls tièdes, et pour la brioche, n’hésitez pas non plus à la toaster légèrement au grille-pain ou au four avant dégustation.

Cake vegan à la courge butternut, 4 épices & citron

Je vous propose ici un cake fondant, gourmand, à la courge butternut et subtilement parfumé aux zestes de citron et 4 épices. Un délice, et je n’ai pas fait exprès mais cette recette est vegan.

Pour 6-8 personnes :

100g de farine de châtaigne
100g de farine blanche
230g de purée de courge butternut
40g de sucre
1/2 sachet de levure chimique
1 pincée de bicarbonate
1 pincée de sel
1cc de mélange 4 épices
1cc de cannelle en poudre
le zeste d’un citron
1cs d’huile de coco fondue
150g de crème de soja
50g de lait soja

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez les farines avec le sucre, les épices, la poudre à lever, le sel et le bicarbonate.
Ajoutez l’huile et le mélange lait. Mélangez puis incorporer la purée de courge et les zestes de citron.
Mélangez le tout afin d’obtenir une pâte lisse et homogène.
Versez la pâte dans un moule à cake (en silicone ici), puis enfournez pour 40 minutes.
Laissez refroidir avant de découper et dégustez.

Gâteau pomme-poire au lait d’amande et flocons d’avoine

Un gâteau léger, pas très présentable car il ne se tient pas très bien (un peu humide) mais bien bon . N’hésitez pas à ajouter un peu de sucre pour les bacs sucrés.

Pour un moule à cake :

1 pomme et 1 poire coupées en dés
125g de flocons d’avoine
200mL de lait d’amande
1 banane écrasée
1cc de levure chimique
15g de poudre d’amande
1 oeuf
1cc de cannelle

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez la banane, avec l’oeuf et le lait.
Dans un autre saladier, mélangez les ingrédients secs : les flocons d’avoine, la levure, la poudre d’amandes et la cannelle. Ajoutez-les au mélange humide avec les dés de pomme et de poire.
Enfournez pour 45 minutes.

Far aux pommes

Un délicieux far aux pommes fondant et très simple à préparer.

Pour 2 flans dans des moules à cake :

230g de farine
100g de sucre
4 œufs
20cL de crème liquide entière
45cL de lait
1/2cc de vanille en poudre
1cc de cannelle
4 pommes
sel

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez les pommes, coupez-les en quartiers et épépinez-les.  Coupez-les en dés.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre et une pincée de sel. Au centre, cassez-y les œufs entiers. Battez au fouet, puis ajoutez le lait et la crème.
Répartissez les dés de pomme au fond des deux moules à cake et versez dessus l’appareil à flan.
Enfournez pour 1h.
Servez tiède ou frais.