Gyozas maison & bouillon asiatique

Nous avons tous eu un peu plus de temps pendant ce confinement, alors pourquoi ne pas l’occuper en cuisine ?! Et en réalisant des recettes que nous nous étions gardées de côté jusque-là, car jugées peut-être un peu longues ou compliquées.
Pour ma part j’en ai profité et pas qu’un peu : à partir de la deuxième semaine de confinement il n’y a pas un jour où je ne me suis pas mise un peu en cuisine, ne serait-ce au moins pour préparer une petite salade, et ce pour mon plus grand plaisir.

En regardant quelques Replay de « Très très bon » sur Paris Première, ma maman n’arrêtait pas de saliver sur les gyozas ; vous connaissez ces petits raviolis japonais ?
J’ai donc fini par regarder des recettes, au début juste par curiosité, puis je me suis dit « et pourquoi pas, ça ne doit pas être si compliqué ». En effet ce n’est pas très compliqué, par contre je ne vous cacherais pas que c’est assez long… J’ai dû passer en tout 4 à 5 heures en cuisine pour toutes les préparations !
Mais le résultat est là et mes parents se sont régalés, et c’est celà le plus important.
J’ai préparé deux farces différentes, une assez traditionnelle au porc et avec les légumes de saison trouvés en confinement, et une végétarienne.
Pour accompagner j’ai préparé un bouillon très savoureux aux notes asiatiques évidemment.
Pour au moins 75 gyozas :
Pour la pâte à gyoza :
300g de farine (ici semin complète BIO T110 car je n’ai trouvé que celà, mais avec de la farine blanche standard c’est l’idéal)
190g d’eau tiède
1/2cc de sel
Pour la farce au porc :
110g de farce de porc (en direct du petit boucher du village)
1/2 poireau
1 petite carotte
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre
Pour la facre végétarienne :
1 poireau
1 petite carotte
2 champignons de Paris (ce n’est pas très asiatique mais je vous l’ai dit j’ai fait avec les produits frais d’ici, vous pouvez mettre des shitakés pour rester dans le thème)
1/4 d’oignon
1 gousse d’ail
3cm de gingembre
2cs de sauce soja
herbes du jardin : menthe, ciboulette, coriandre
sel, poivre

Pour le bouillon asiatique d’accompagnement, la recette est par ici.

Commencez par préparer la pâte à gyozas.
Placez la farine et le sel dans un grand cul de poule et creusez un puits au centre. Versez l’eau tiède au centre et pétrissez pendant 5 bonnes minutes, jusqu’à obtenir une pâte homogène et bien lisse. Ne soyez pas inquiet si vous avez des grumeaux au départ, c’est tout à fait normal. Laissez la pâte reposer environ une heure à température ambiante.
Pendant que votre pâte repose, vous pouvez préparer la farce.

La confection de la farce à la viande et de la farce végétarienne est la même, seule changera l’ajout du porc ou des champignons à la fin.
Lavez les herbes fraîches et prélevez-en la quantité que vous souhaitez (selon vos goûts, pour ma part j’en ai mis beaucoup car j’adore celà !).
Lavez le poireau et coupez-le en deux dans la longueur puis en tronçons d’environ 3cm. Coupez grossièrement l’oignon.
Lavez la carotte, épluchez-la, puis râpez-la au robot.
Pelez l’ail et le gingembre et pressez-les à l’aide d’un presse-ail.
Placez tous les ingrédients, ainsi que la sauce soja, du sel et poivre, dans le bol du robot, muni de l’ustensile double-lame et hachez le tout.
Pour la farce végétarienne, ajoutez à la fin les champignons de Paris lavés et hachez une dernière fois.
Pour la farce au porc, ajoutez à la fin la farce du boucher et mélangez bien avec le reste des ingrédients.

Passons maintenant à la confection des gyozas. Pour former la pâte, deux techniques possibles : soit vous disposez d’une machine à pâte avec laquelle vous étalez des pâtons le plus finement possible, puis détaillez ensuite des ronds de 6 à 9cm de diamètre à l’emporte-pièce ; soit, comme moi, vous n’avez pas de machien à pâte et donc vous allez procéder à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Prélevez alors un boudin de pâte et étalez-le le plus finement possible au rouleau à pâtisserie, sur le plan de travail fariné. Détaillez des ronds de 6 à 9cm (à l’emporte-pièce ou à l’aide d’un verre retourné). Déposez les ronds au fur-et-à mesure sur une feuille de papier sulfurisé, attention à ne pas faire la même bêtise que moi en les superposant car ils risquent de se coller les uns aux autres. Procédez de même jusqu’à épuisement de la pâte.
Il reste maintenant à garnir vos gyozas. Placez le rond de pâte entre le pouce et l’index ; à l’aide d’une cuillère à café, mettez de la farce au centre, dans le creux formé entre le pouce et l’index. Humidifiez très légèrement les bords de la pâte avec un peu d’eau froide.Formez des « volants » avec le côté du gyoza qui est vers vous, et soudez bien les bords. Continuez ainsi pour les autres gyozas, jusqu’à épuisement des ingrédients.
Faites de même avec les deux farces et réservez les gyozas au frais jusqu’à l’étape de cuisson.
Pour la cuisson, faites chauffer de l’huile d’olive dans une grande poêle à feu vif. Une fois bien chaude, placez les gyozas et faites griller 1 à 3 minutes de chaque côté (les yozas doivent être dorés). Versez ensuite de l’eau sur 1 cm (attention aux projections !), et couvrez. Laissez cuire à coeur environ 5 à 7 minutes, avant d’ôter le couvercle et de laisser l’eau complètement s’évaporer. Vous pouvez baisser le feu à moyen lors de cette étape afin d’éviter de brûler les gyozas. C’est prêt !

Les gyozas se dégustent tels quels avec de la sauce soja salée.
J’ai décidé ici de les accompagner d’un bon bouillon aux saveurs asiatiques, c’était un délice.

Pommes de terre en éventail

Voici une manière originale de proposer les pommes de terre et archi simple à faire. Donc ne réfléchissez pas trop longtemps la prochaine fois que vous vous demanderez comment décliner vos pommes de terre…
J’ai chipé l’idée chez Chef Nini.
IMG_0711

Pour 4 personnes :

4 grosses pommes de terre (variété pour la cuisson au four)
fleur de sel
1 gousse d’ail
poivre en gros grain ou parfumé
un filet d’huile d’olive

Préchauffez le four à 180°C.

Lavez les pommes de terre convenablement pour en retirer toute la terre et autres impuretés. Coupez dans les pommes de terre de fines tranches en vous arrêtant avant la fin pour obtenir une succession de tranches maintenues à la base.
Hachez l’ail dégermé et parsemez-en les pommes de terre. Essayez de le mettre à l’intérieur des tranches.
Faites de même avec la fleur de sel. Vous pouvez ajouter également un peu de thym ou herbes de Provence.

Placez les pommes de terre dans du papier aluminium afin de les maintenir. Déposez-les sur une plaque et arrosez d’un filet d’huile d’olive. Enfournez pour 50 minutes à 1h environ.

Servez ces pommes de terre en accompagnement d’une viande ou tout simplement avec une salade verte. Pour ma part elles ont parfaitement agrémenté mon travers de porc aux épices…

Pesto de pistache

Après le traditionnel pesto de basilic, mais aussi le pesto d’épinards, je vous propose ici une pesto de pistache, idéal pour accompagner une platré de pâte toute simple, ou encore pour étaler sur un fond de tarte salée avec garniture de votre choix. Bref je laisse ensuite libre cours à votre imagination pour associer ce délicieux pesto.

Pour un petit pot de pesto :

35g de pignons de pin grillés
75g de pistaches émondées
5cL d’huile d’olive
3cL d’huile de pistache (que vous pouvez remplacer par de l’huile d’olive ou autre huile d’arachide)
1 gousse d’ail
sel et poivre

Épluchez la gousse d’ail et coupez-la en deux.
Placez tous les ingrédients dans le bol du robot et mixez le tout jusqu’à l’obtention d’un pesto. Si la consistance vous paraît trop compacte réajustez en huile d’olive. Goûtez pour ajuster l’assaisonnement en sel et poivre.
Ce pesto se conserve plusieurs jours au frigo.

Et voilà ce que ça donne avec des pâtes complètes !