Road trip through the US West Coast

Je profite de mes vacances pour continuer ma rubrique d’escapades gourmandes. Après mon premier article sur Rome et ses délicieux mets, je vous propose ici sur un petit retour en arrière sur un voyage, organisé par mon fiancé, en novembre 2011 : 14 jours de road trip à travers la Côte Ouest des États-Unis ! Un super voyage que je vous invite tous à faire si vous en avez l’occasion.

 Nous avons commencé par 3 jours à San Francisco, puis direction Los Angeles par la route de la mer. Ensuite direction les grands parcs nationaux : Grand Canyon, Lake Powell dans Glen Canyon, Monument Valley, Arches, Bryce Canyon ; et enfin Las Vegas, avec un tour dans la Death Valley. Bref un beau voyage, avec pas mal de route évidemment, mais aussi des découvertes culinaires (plus ou moins réussies mais bon il faut tester).

Le soir même de notre arrivée à San Francisco, histoire de se mettre directement dans le bain de la culture des States, vous vous doutez bien que nous avons cherché à se faire un bon burger digne de ce nom. Et nous l’avons trouvé au Lori’s Diner, dans le quartier de Downtown au 149 Powell Street.
Le cadre est sympa, type année 50 avec une Cadillac suspendue au plafond, des vieux postes radio à chaque table (que vous pouvez activer en insérant 50 cents), des juke-boxes, des banquettes en guise de chaises ; cela m’a un peu fait penser au restaurant de burgers dans lequel se rendent John Travolta et Uma Turman dans Pulp Fiction, en moins classe et moins poussé, mais sympa tout de même.

Et donc pour bien commencer notre séjour nous voilà partis pour déguster chacun notre Lori’s Signature Burger : a Juicy 1/3 Pound burger topped with bacon, balsamic caramelized onions & Swiss Cheese served ; l’un avec des French fries, l’autre avec des sweet potato fries. Ils servent beaucoup ces frites là-bas mais nous avons largement préféré les French fries, car les autres, comme leur nom l’indique, sont sucrées mais on ne sait pas trop comment, ni ce qu’il y a dedans, elles sont oranges (peut-être est-ce un peu de carotte ou de la patate douce mais j’ai bien peur que ce ne soit plus chimique !).

Pour notre deuxième jour à San Francisco, nous pensions faire plus light pour le midi avec une salade chacun, dégustée au soleil sur Union Square (après avoir parcouru une partie du Golden Gate Park et découvert la plage du bout). Mais en déjeunant, j’ai découvert que juste en face (exactement au 251 Geary Street) se trouvait un grand bâtiment avec une boutique The Cheesecake Factory perchée tout en haut !!! Et là tout de suite le repas a été moins light ! Mais pour les amateurs de cheesecakes c’était une vraie tuerie (un peu trop lourd même, vu la taille des parts qu’ils servent, du coup nous n’avons pas eu besoin de dîner car nous n’avions pas faim).

Donc pour en revenir à ces fameux cheesecakes, tout d’abord ils sont magnifiques et gargantuesques !!! Ensuite il y a tellement de parfums différents que le choix a été très dur, mais nous avons (enfin j’ai, c’est moi qui ait eu beaucoup de mal à me décider) fini par nous décider et nous sommes repartis avec une part de Chocolate Mousse Cheesecake (Silky Chocolate Cheesecake Topped with a Layer of Belgian Chocolate Mousse) pour mon chéri,


et une part de Adam’s Peanut Butter Cup Fudge Ripple Cheesecake (Creamy Cheesecake Swirled with Caramel, Peanut Butter, Butterfingers® and Reese’s Peanut Butter Cups®) pour moi. Humm, un délice.

Nous aurions également pu déjeuner sur place car ils proposent une très large carte, bien appétissante au passage, et l’endroit était très agréable, au 8ème étage du centre commercial, avec deux grandes salles et une terrasse. Sinon, si vous avez prévu de vous rendre aux US, pensez à vous rendre sur leur site pour voir s’ils ont une adresse pas loin, car ils sont vraiment partout à travers les States (je les ai re-découvert ensuite à Los Angeles sur la Marina, mais je n’ai pas craquée).

Le troisième jour était un dimanche, nous en avons donc profité pour nous faire un bon brunch au Bambino’s Ristorante, dans le quartier de Haight au 945 Cole Street.

Il s’agissait d’un restaurant italien, mais le brunch n’avait rien d’italien et était délicieux, et tout le reste de la carte pour les lunch et diner donnait envie. Pour ce brunch, nous avons dégusté un délicieux burger appelé « EABAT » (Fried Egg, Avocado, Applewood Smoked Bacon, Arugula, Tomato and Aioli on Toasted Wheat)
et une omelette aux lardons avec des potatoes fraiches et des toasts.

Et pour assouvir nos soifs avec ces assiettes gigantesques, nous avons bu un Caffé Donatello (Coldespresso, Toranialmond, chocolatesyrup, milk • over ice) et un Cioccolata Caffé Frappé (Coldespresso, chocolatesyrup, milk, whippedcream • over ice).

Pour notre dernier jour sur San Francisco, nous avions récupéré notre voiture de location pour partir ensuite sur notre road trip. Nous en avons profité pour traverser le Bay Bridge et se balader sur le campus de l’université de Berkeley. Ensuite nous avons traversé le Golden Gate bridge pour nous rendre à Sausalito (le Saint Tropez de San Francisco, quoi que pour moi cela ressemblait davantage au Cap Ferret).
Là-bas nous nous sommes installés au soleil sur la terrasse d’un petit restaurant pour déguster une salade de la mer
et des fetuchinis aux épinards avec des morceaux d’escalopes de poisson.

Le lendemain direction Los Angeles, donc une journée de voiture, mais en passant par la route de la mer (la 1) et du coup en découvrant de magnifiques paysages. Et pour couper un peu de ces 9 heures de route, nous avons pique-niqué sur la plage de Carmel By-the-Sea.

Et donc le lendemain, visite de certains quartiers de Los Angeles, avec Hollywood Boulevard, Beverly Hills, Bel Air, puis déjeuner dans le quartier de Westwood (où il y a l’université UCLA) chez Native Food au 1110 Gayley Avenue. Le concept du restaurant/café, monté par la chef Tanya Petrovna m’a tout de suite plu, il se veut végétarien, mais en fait vous avez aussi de la viande, et ils mettent en avant le fait qu’ils respectent la nature et que tout est frais, fait maison et sur place.

Pour cette première expérience chez Native Foods, nous avons testé les native fries, la Ensalada Azteca Salad (Fresh avocado, cucumber and jicama salsa atop quinoa, romaine and Chef Tanya’s award winning mango lime vinaigrette. Topped with currants, toasted pumpkin seeds and cilantro)
et le Sesame Kale Macro Bowl (Chef Tanya’s Tempeh atop steamed kale, brown rice, creamy ginger sesame sauce, tangy sauerkraut, gomasio and toasted sesame seeds. Green onion garnish and crunchy cucumber seaweed salad on the side).

Et en boisson nous avons goûté le Watermelon Fresca (Fresh watermelon and a touch of mint. Sweetened with organic agave) et le Native Iced Tea (Organic hibiscus and wild berry tea. Sweetened with organic agave).
Tout était délicieux et original. Par ailleurs l’ensemble du personnel sur place était très sympathique. Quel dommage que ce nom n’ai pas encore franchi l’océan Atlantique pour venir sur Paris.

Et pour notre dernier jour à Los Angeles, nous nous sommes rendu sur Venice Beach où nous avons goûté les fameuses saucisses de Jody Maroni’s, vendues à travers les Etats-Unis et cuisinées aux petits oignons et aux poivrons.
Nous avons chacun pris un sandwich, mais avec des variétés de  saucisse différentes : la bratwurst (traditional Pork Sausage) et la Chicken Pomegranate (Smoked sausage with fresh basil) et cela avec des regular fries pour mon chéri (leur frites sont délicieuses, à tester !).

Et bien pour un fast food le résultat était très bon et assez inattendu (d’avoir des saucisses comme bases des sandwichs).

Et voila, mon récit de nos expériences culinaires touche à sa fin.
Je n’ai pas grand chose à vous proposer sur Las Vegas, où nous avons testé deux buffets (celui du Rìo et celui de Circus Circus) ; le concept des buffets étant que vous payez l’entrée (entre 15 et 30 dollars maxi en fonction du repas et des casinos) et ensuite vous consommez à volonté tous les mets proposés. Mais j’ai été assez déçue par la qualité des produits et plats proposés (et bien oui étant donné que c’est à volonté ils ne peuvent pas proposer de la grande cuisine).

En tous les cas ce voyage était magnifique et je vous le recommande !

À très vite pour de nouvelles escapades gourmandes à travers le monde !

4 réflexions au sujet de « Road trip through the US West Coast »

  1. Merci pour ces bonnes adresses, et surtout les magnifiques photos, que de souvenirs me reviennent, merci, et bonne continuation dans vos escapades gourmandes
    Salutations de mon petit coin de suisse

    • Contente que ça te rappelle de bons souvenirs Patou. Que j’aime voyager et découvrir les cultures culinaires de ces villes et pays. La prochaine escapade sera surement notre voyage de noces… en Polynésie francaise… Je t’en donnerai des nouvelles. Bises et merci de me suivre assidument.

      • ouh…. La Polynésie alors j’y suis pas allée hélas, mais pas très loin malgré tout enfin à vol d’oiseaux c’était en Australie mais il y a quelques années déjà…. bon week-end

Un ptit croq' ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s